Apprendre peu, petit à petit, pour apprendre beaucoup

Bon, OK, le titre est tiré par les cheveux, mais il y a une chose qu’on oublie souvent, c’est que notre attention et notre concentration ne sont pas optimales sur la durée. Vous vous rappelez, les longs cours en amphi après manger ?


Pas de longues sessions d’apprentissage

Les études ont montré que de courtes (ex. 15 min) séances d’apprentissage ou de révision sont beaucoup plus efficaces, car elles permettent de garder la concentration à un niveau optimum. Il vaut mieux prendre des pauses régulièrement, et étaler les révisions sur une longue période.
Ces courtes sessions sont beaucoup plus efficaces, on passe moins de temps à réviser, et la mémorisation sur le long terme est bien meilleure. Par contre, il faut être bien organisé, et commencer à réviser en avance. Bon OK, j’avoue que dans mes études j’ai eu parfois recours à de longues sessions de bachotage la veille de l’examen. Ça fonctionne plutôt bien pour avoir une bonne note lorsque l’examen est essentiellement basé sur la mémorisation (sans avoir besoin de compréhension), mais c’est catastrophique pour la mémorisation sur le long terme. En général, on a presque tout oublié 24h après…

Bon tout ça pour dire qu’il faut éviter les longues sessions de révision. Ça tombe bien, je suis sûre que dans votre emploi du temps surchargé, vous n’avez pas de longues plages horaires disponibles pour apprendre une langue, mais plutôt des petits trous de-ci de-là… Les smartphones (comme l’iPhone) sont parfaits pour ce genre d’apprentissage optimum. Toujours à portée de main, il permet de faire de courtes sessions d’apprentissage (ou de révision) quand on en a la possibilité.

Découper l’apprentissage en petits morceaux

Terminé les interminables listes de vocabulaires à apprendre. Une liste figée entraine des effets de bords négatifs sur la mémorisation (voir the Primary and the Recency Effects).

Faire travailler son imagination

L’apprentissage fonctionne aussi beaucoup par association d’idées, par connexions. Certaines méthodes mnémotechniques utilisent cela. À vous de construire vos propres techniques de mémorisation, l’essentiel est d’être créatif ! Il suffit que le cerveau se souvienne du chemin pour aller chercher l’information. Pour cela, l’apprentissage de vocabulaire dans un contexte particulier, avec des éléments permettant d’y associer des idées (ex. photo) est très efficace. Dans le même ordre d’idée, certaines études montrent que l’apprentissage de mots qui ont des codes de couleurs est plus efficace. Ex. une couleur pour les noms féminins, une autre pour les masculins, une autre pour les verbes, etc.

Bien dormir

Pour terminer cet article, il faut rappeler que le sommeil est aussi fondamental pour l’apprentissage et la mémorisation. Voir par exemple cet article en français avec beaucoup de références ou bien celui-ci en anglais.

Pour résumer, il faut apprendre peu, faire travailler son imagination et bien dormir, ça paraît plutôt cool, non ?

Bon, je ne vous ai toujours pas parlé de la super méthode pour apprendre le vocabulaire, il faudra bien que je m’y décide un jour, j’ai tellement d’idées d’articles…  mais il faut bien que la première version de MosaLingua sorte !

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. Bien d’accord.
    C’est un des (nombreux) gros problème de l’éducation nationale. Des heures de cours … pour rien.
    Effectivement, au dela de 15 mn, comment réussir à se souvenir du début ??
    Ca n’a pas de sens.
    Il faut réinventer l’apprentissage du savoir.
    .-= Domi´s last blog ..« Vieux » articles =-.

Speak Your Mind

*