Interview de Luca, l’Italien qui travaille sur MosaLingua et qui parle 6 langues

LucaLa vie est faite de rencontres, et je suis très heureux d’avoir rencontré Luca (il y a presque 2 ans maintenant). Luca est Italien (de Naples), il a pris la décision de vivre en France (et plus particulièrement à Lyon) avec sa femme, après avoir passé une année en Erasmus à Bordeaux. J’apprécie toujours les personnes passionnées, et Luca est quelqu’un qui est clairement passionné par l’apprentissage des langues et par tout ce qu’il fait en général. Il parle donc 6 langues: l’italien, l’anglais, le roumain, l’espagnol, le portugais et bien sûr le français.

Voici une petite vidéo où il explique en 6 langues différentes pourquoi il a voulu les apprendre (vous pouvez activer les sous-titres en français en cliquant sur le symbole CC et choisir la langue grâce au bouton réglages)

Video-Luca

 

Nous avons décidé de travailler ensemble sur MosaLingua, car nous avons des profils complémentaires et “le courant passe bien”. Il a entre autres créé la version de MosaLingua pour apprendre l’Italien et il s’occupe maintenant de beaucoup d’autres aspects de MosaLingua, dont entre autres le blog en Italien. Bon, trêve d’introduction, voici l’interview:

 

Salut Luca, peux-tu me parler un peu de ton parcours ?

Après mes études de Marketing en Italie, j’ai décidé de faire quelques expériences à l’étranger, et j’ai découvert que les rencontres avec des gens et des cultures différentes de la mienne me fascinaient énormément… je pense que c’est une des raisons pour lesquelles je me sens très bien en vivant à l’étranger.

Mais alors, pourquoi es-tu venu en France spécialement ?

J’avais décroché un CDI (très rare à Naples), je gagnais assez bien ma vie et pourtant je sentais qu’il y avait encore trop de choses à voir et vivre pour me poser. De plus, la rencontre avec mon actuelle femme avait tout bouleversé: on avait vécu pas mal de temps loin l’un de l’autre, et on a décidé de choisir un endroit où commencer une vie ensemble. Beaucoup de destinations ont traversé nos esprits: Angleterre, Canada, Australie, Belgique et France. Nous avons choisi cette dernière un peu par hasard, un peu parce que notre Erasmus à Bordeaux avait été formidable !

Oui, c’est vrai que Bordeaux est une ville très sympa aussi. Mais alors qu’est-ce qui t’a motivé la première fois que tu as appris une langue étrangère par toi-même ?

Tout au début il s’agissait de motivations rationnelles: je devais arriver à maîtriser l’anglais pour trouver un bon boulot. Mais peu à peu j’ai découvert que les langues étrangères pouvaient m’ouvrir les portes d’un univers plein de lieux, cultures et rencontres merveilleuses.

Qu’est ce que tu aimes le plus dans le fait de parler d’autres langues ?

Quand je voyage j’adore apprendre un petit peu la langue du pays que je visite: cet été en Grèce je commandais toujours en grecque au restaurant avec le grand étonnement des serveurs et restaurateurs. Je n’avais mémorisé qu’une dizaine de phrases, mais cela m’a permis de faire amitié avec beaucoup de gens: on passait très vite à l’anglais, mais je sentais un lien de sympathie qui aidait énormément nos échanges. Puis, je crois que pour comprendre la culture d’un pays et d’un peuple, il faut en connaître (au moins un peu) la langue: par exemple, depuis que je parle espagnol je sens beaucoup plus proche le monde hispanophone.

Je suis totalement d’accord avec toi, j’ai pu expérimenter cela aussi en Roumanie, le fait de connaitre quelque phrase de la langue du pays ouvre déjà pas mal de portes 😉 Sinon, on dit beaucoup que l’apprentissage des langues à l’école en France n’est pas efficace. Comment s’est passé ton apprentissage des langues à l’école en Italie ?

Si je compte les années de collège, lycée et université, j’ai étudié la langue anglaise pendant 13 ans… Je crois que nous avons le même problème en Italie. À cause de la méthode d’apprentissage scolaire erronée, j’avais beaucoup de mal à m’exprimer et cela me frustrait énormément. Un jour j’ai décidé de mettre mes bouquins scolaires dans le tiroir et de me dédier à l’apprentissage des langues à ma façon: films en langues originales, podcasts, ressources trouvées sur le net, conversations via Skype avec de natifs. J’ai utilisé aussi les méthodes proposées pour la préparation des examens de type CAE, DELF et DELE, axées plutôt sur l’acquisition des compétences linguistiques (savoir parler, comprendre un texte, communiquer dans des situations concrètes). Les premiers résultats m’ont fait gagner de la confiance en moi-même et les langues sont devenues peu à peu une grande passion pour moi.

D’ailleurs, nous parlons beaucoup les podcasts sur notre blog ainsi que la façon de trouver des correspondants pour s’entrainer à l’oral…
Les experts de l’autoapprentissage des langues sont divisés en deux catégories. Tu fais partie de ceux qui essayent de parler dès le début, même en faisant des fautes, où tu attends d’avoir un niveau suffisant pour parler correctement ?

À mon avis, il faut parler dès le début, car les fautes font partie du processus d’apprentissage et d’amélioration… quand j’étais un étudiant Erasmus à Bordeaux, même tout au début, je me lançais toujours dans la conversation, parfois avec des phrases très longues que je n’arrivais pas à terminer… mes amis français trouvaient cela à la fois amusant et génial ! Je leur demandais toujours de continuer à corriger mes fautes et en effet j’ai atteint un bon niveau beaucoup plus rapidement que mes collègues d’Erasmus qui préféraient se taire pour éviter de faire de fautes. Je conseille à toutes les personnes qui veulent apprendre de faire de même… ne soyez pas timides: parlez, parlez, parlez !

As-tu d’autres conseils d’apprentissage ?

Il faut planifier votre apprentissage et y dédier un peu de temps tous les jours: dans notre article 5 conseils pour planifier l’apprentissage d’une langue étrangère, vous trouverez quelques conseils pratiques pour vous aider.

Ce qui marche très bien aussi est de faire rentrer la langue à apprendre dans votre routine: faites tout ce que vous faites d’habitude dans la langue que vous apprenez. Regardez les films et les séries en VO, lisez des articles directement dans la langue cible, changez la langue de votre ordinateur et téléphone portable, suivez les actualités dans la langue que vous êtes en train d’apprendre ou d’améliorer, etc.

Je trouve que tu parles vraiment très bien français. Comment as-tu fait pour améliorer ton accent ?

Pour le français, je regardais la télévision et j’écoutais souvent la radio… la musique m’a donné aussi un gros coup de main, car j’adorais certaines chansons et en les chantant tous les jours, j’ai amélioré mon accent. Comme tu le sais, je ne suis pas du genre à vouloir à tout prix à effacer mon accent et même aujourd’hui mon accent italien est assez présent surtout quand je parle en français. Il faut arriver à bien prononcer les mots et à se faire comprendre par les autres, mais à mon sens, il est sympa de garder un petit peu d’accent, car cela nous rend même plus intéressants  aux yeux d’un natif. Quand je travaillais à Naples, j’avais une collègue française qui vivait en Italie depuis 6 ans… j’adorais entendre son petit accent français lorsqu’elle parlait en italien !

Tu es trop modeste, ton accent n’est presque pas perceptible, il y a juste quelques petites notes italiennes qui sont en effet charmantes.

Combien de temps par jour passes-tu à apprendre et entretenir les 5 langues étrangères que tu parles ?

Il est difficile de quantifier, car j’ai fait entrer les langues étrangères dans ma vie quotidienne… quand je rentre du boulot, je regarde les actualités en espagnol ou portugais. J’ai perdu l’habitude de le faire en italien et français et désormais les sources d’info pour moi sont presque uniquement TVE (Télévision Española) ou Globo (chaîne brésilienne).

Je lis pas mal de blogs en anglais et presque chaque jour je regarde un film avant de m’endormir (toujours en version originale bien sûr). De plus, je revise mon vocabulaire (avec MosaLingua 😉 ) pendant les attentes, dans le bus, au supermarché… en faisant comme ça, on ne compte plus les minutes, car ça devient une activité agréable !

Merci Luca pour cette interview. D’ailleurs, n’hésitez pas à poser des questions à Luca dans les commentaires et de cliquez sur les boutons de partage ci-dessous si vous appréciez :

 

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. Une version roumaine en préparation en plus de l’Allemand (Très attendu d’ailleurs).
    Ne manque plus que l’arabe et le chinois pour un tour du monde..

  2. Vanessa says:

    Ca me motive d’autant plus à reprendre mes cours Mosa Lingua en espagnol que j’avais un peu mis de côté!
    Et dés que je saurais parler complètement l’espagnol je me lancerais dans l’Italien!
    Félicitation pour vos programmes!

  3. Merci Aka et Vanessa ! Ca fait plaisir de voir des gens motivés par l’apprentissage des langues !

  4. 'tan says:

    Je travaille en Espagne depuis 6 mois, et je parler Espagnol couramment grâce à MosaSpanish.

    Merci.

    PS: Est-ce qu’une version Bresilien/Portugais est d’actualité ou pas du tout.

  5. Bonjour Sam,

    Je trouve le fruit de ton travail formidable. Je m’intéresse particulièrement à ton métier: dévellopeur informatique de logiciels didactique. Je suis accro aux langues étrangères. Je parle couramment Anglais, Espagnol, Portugais, Italien, Basque et Galicien. J’oublie toujours: français xD Je voudrais savoir quelle formation il faut suivre parce que j’ai eu une bonne idée mais je n’ai pas de connaissances en matière de programmation informatique pour appareils numériques type I-phone, tablettes, PC… Bref si tu pouvais me donner quelques pistes de réflexion, je serai ravi ! Je pense que je vais télécharger Mosalingua, ça à l’air épatant !

    • Bizarre de poster ce message sur l’interview de Luca 😉
      Bon, c’est super de voir quelqu’un motivé comme cela par les langues et par la programmation. Pour faire de la programmation, je conseille de faire des études d’informatique évidemment (école d’ingé ou à la fac). Sinon, il y a des cours en ligne gratuits pour apprendre à développer (ex. codeacademy.com). L’essentiel est d’avoir des bases solides. Après, une fois qu’on connait bien les bases, c’est facile de passer à un autre language et de développer sur mobile ou tablette.

  6. Grazie mille per questo, sto imparando l’italiano con une método unicamente orale, devo trovare la soluzione prima che la professoressa la dica, mi piace molto!

  7. Lynda Tabti says:

    trais intéressent votre article, cher Luca merci

  8. Enock says:

    je suis très content de cette méthode que vous adoptez et je voudrais mettre mes pas dans les votres afin de parler correctement et courament le portuguais.

  9. je voudrais vous dire que j'aime l'anglais parce que c'est facile à maitrise. et comment faire pour visiter d'autre pays ?

  10. Je suis ravi de découvrir Mosalingua. c’est pour une occasion et une grâce de découvrir ce blog d’apprentissage de langue. Cette méthode me permet de mieux apprendre et approfondir l’espagnol. Qué Interesante!

Trackbacks

  1. […] durant ces 9 mois, j’ai travaillé sur MosaLingua avec Luca qui est à Lyon, ainsi qu’ avec ma graphiste qui est française, mais qui habite […]

  2. […] j’ai visité 2 autres pays. Et durant ces 9 mois, j’ai travaillé sur MosaLingua avec Luca qui est à Lyon, ainsi qu’ avec ma graphiste qui est française, mais qui habite […]

Speak Your Mind

*