Pourquoi l’anglais est facile ? En voici 9 raisons

Benny, un polyglotte que j’admire beaucoup, souligne l’importance de se mettre dans un état d’esprit positif d’apprentissage.

Certains pessimistes voient le verre à moitié vide, alors qu’ils possèdent déjà de bonnes bases en anglais, et qu’il suffit de pas grand-chose pour les compléter et avoir un niveau suffisant pour commencer à se faire plaisir avec la langue.

Et puis, il est facile de se décourager et de perde sa motivation en lisant les nombreux livres de grammaire qui se concentre sur les difficultés et les différences avec le français et en énumérant toutes les exceptions aux règles. En fait, il est beaucoup plus facile et efficace de miser sur les similarités avec le français, et les côtés simples de la langue. Rappelez-vous, il vaut mieux se concentrer sur les 20% de la langue qui donne 80% de résultat. Vous ferez des progrès beaucoup plus rapides, et votre motivation en sera boostée !

Creative Commons License photo credit: Adam Foster | Codefor

Alors, pourquoi l’anglais est facile ?

  • l’anglais n’a pas vraiment de conjugaison
    La conjugaison ne change pas en fonction des pronoms. Bon, ok, il faut juste rajouter un s à la 3e personne au présent, et il y a quelques verbes irréguliers. Mais avouez que c’est vraiment facile par rapport au français
  • pas de masculin/féminin
    Eh oui, pas besoin d’apprendre le genre des mots. Je plains les anglophones qui doivent apprendre par coeur le genre des mots en français, pour eux, cela n’a aucun sens
  • Il y a plus de 15 000 mots qui ressemblent beaucoup au français
    Dont énormément de mots qui sont 100% identiques. Sans les avoir appris, vous connaissez déjà beaucoup de mots (voir cette liste des vrais amis en anglais). Et vous pouvez lire cet article en anglais pour en savoir plus
  • L’anglais a été fortement influencé par le français
    Même si l’anglais est une langue germanique, il y a eu énormément d’influence du français. La France a quand même occupé l’Angleterre. Voir le livre « Honni soit qui mal y pense : L’incroyable histoire d’amour entre le français et l’anglais », par Henriette Walter (lien amazon)
  • la grammaire est simple
    Il n’y a pas de déclinaisons,  peu d’irrégularité
  • en Anglais la solution la plus simple est souvent la meilleure
    Pour avoir un bon style d’écriture en anglais, il est souvent recommandé de faire des constructions simples, des phrases courtes, etc.
  • L’orthographe est simple, surtout comparée au Français
  • Les mots sont faciles à traduire dans un sens ou dans l’autre quand on sait les
    composer/décomposer. Par exemple : unpredictable -> un-predict-able)
  • Il y a énormément de ressources disponibles pour pratiquer. L’anglais est la langue d’internet. Vous trouverez forcément quelque chose en anglais qui vous passionne.

Voilà, j’espère vous avoir donné un peu de motivation pour vous remettre à l’anglais. Je suis bien conscient que chaque langue a ses difficultés. Mais je pense qu’il est important d’avoir une relation positive avec la langue que l’on apprend. Tout comme on essaye de ne pas se focaliser sur les défauts de ses amies ou de son compagnon.

 

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Ce article est également disponible en Español et Português.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. france28 says:

    Va falloir absolument se mettre à la page. L’anglais une langue facile ? Mais oui bien sûr. Vous êtes tellement obnubilés par le nombre de mots qui ressemblent au Français que vous en oubliez même le plus important. Vous ne parlez pas des tonnes de verbes à post-positions qu’il faut apprendre par cœur, les cas d’irrégularités dans la grammaire (verbes forts), la prononciation ô combien difficile.

    • Comme je disais en début d’article, il est très important de se mettre dans un état d’esprit positif d’apprentissage. Le succès d’un apprentissage dépend beaucoup de la motivation et de l’état d’esprit dans lequel on se met. Si vous voyez le verre à moitié vide, vous aurez des difficultés pour réussir. Cet article a pour but de souligner les côtés faciles de la langue anglaise.

  2. roger says:

    L’anglais est un langage très facile et il suffit de savoir le parler pour s’en rendre compte…
    Comparé au francais, espagnol, et italien par exemple, la grammaire est ridicule.
    Quand à la prononciation, il suffit de savoir se servir de sa bouche !

    • Merci pour le commentaire Roger. Je voulais souligner les côtés faciles de la langue, mais l’anglais n’est pas la langue la plus facile pour beaucoup de monde. De toute façon, cela ne sert à rien de comparer, si vous voulez vraiment apprendre une langue, vous l’apprendrez quelque soit la difficulté.

  3. NaoNack says:

    Anglais une langue facile???

    L’importance d’être positif ne représente rien par rapport à l’importance de connaitre ce qu’on va affronter!

    L’anglais c’est :
    – 54 phonèmes ( contre 39 en français )
    – 5 voyelles longues (contre 0)
    – 7 diphtongues ( environ 3 mais ça vient de mots étranger)
    – 5 triphtongues ( contre 0 bien sûr)

    Les auxiliaire et les verbe modaux qui se combine de façon aléatoire (obligation de connaitre ces combinaison par coeur), on ne dit pas « I will can », on dit « I will be able to »… pourquoi ? c’est comme ça!

    Cela pose biensure des problème pour la négation et les question, puisque contrairement au Français, l’anglais impose un auxiliaire.

    Ajoutons à cela le nombre record en Europe de locution formée de 2 mots qui’ont rien a voir avec le sens de la locution.
    Du style :
    – Have to -> devoir
    – to see off -> reconduire
    – to do someone in -> tuer

    Seulement 283 verbes irrégulier, oui, mais répartis en 13 catégories!!!

    Ce ne sont que quelques exemples…

    Clairement l’anglais est une des langues la plus difficile d’Europe, il y a des stats qui ne trompe pas:
    Les anglais mettent 2 ans et demis pour maîtriser leur propre langue à partir du moment où ils commence à parler (contre un peu plus d’un ans et demie pour les Français), et ils ont un des taux de dyslexie les plus haut d’Europe (bien plus qu’en France).

    Il faut arrêter avec le mythe de « l’anglais simple » ! Je pense que c’est à cause de nous rabâcher ça, que les Français , pourtant bon dans d’autres langues (très bons même), passent pour les mauvais élèves en anglais!

    A ce propos, pourquoi les français sont il très bon en espagnol et mauvais en anglais… vous dites que l’anglais est si facile?

    • Merci pour votre commentaire. On est bien sûr au courant de ces « difficultés », en effet, l’anglais n’est pas la langue la plus facile pour les francophones, mais chaque langue a ses propres difficultés. Je ne pense pas que cela soit la langue la plus difficile d’Europe pour les francophones, loin de là. Essayez d’apprendre le hongrois ou le polonais par exemple 😉

      Dans cet article, on voulait se concentrer sur les côtés faciles de l’anglais, car il est important de se focaliser sur le positif pour ne pas perdre la motivation 😉

      • Serbero says:

        Je suis plutôt d’accord avec NaoNack, même si il faut se concentrer sur le positif comme le dit Samuel. Après, pratiquement toutes les langues ont des aspects objectivement simples et d’autres plus complexes (quand je dis objectivement, je parle de la quantité de règles grammaticales et d’exceptions sans comparaison à d’autres langues, par opposition à la difficulté qui elle est subjective et dépend plus de la motivation de l’apprenant). La seule langue à ma connaissance relativement simple par tous ses aspects est l’espéranto.

  4. L’anglais est une langue ou il y a très peu d’irregularite contrairement au français ou à l’espagnol. La conjugaison est relativement simple.

Trackbacks

  1. […] commencer par s’enlever de la tête la propagande relativement répandue qui stipule que « l’Anglais, c’est facile. » En effet […]

Speak Your Mind

*