Interview du célèbre polyglotte et voyageur Benny Lewis

Je suis super content d’avoir obtenu cet interview de Benny. Pour ceux qui s’intéressent un peu aux langues et aux voyages, Benny c’est la star du milieu. C’est un peu comme obtenir une interview de Mick Jagger si l’on aime le rock 😉 Et vous allez découvrir la méthode qu’utilise Benny pour apprendre une nouvelle langue en 3 mois ainsi que plusieurs de ses secrets.

Salut Benny ! C’est un grand honneur de t’avoir ici, et en français en plus. Je te suis depuis plus de 3 ans grâce à ton fameux blog fluentin3months.com

Ton parcours est vraiment inspirant et motivant.
Tu es Irlandais, mais cela fait plus de 10 ans que tu voyages sans arrêt autour du monde, en changeant de pays tous les 3 mois environ.

Benny en Chine (il parle aussi le Mandarin)

Benny en Chine (il parle aussi le Mandarin)


Mais ce qui est le plus impressionnant est le fait que tu parles couramment plus de 8 langues, sans compter 6 autres langues que tu as apprises, mais que tu maitrises un peu moins. C’est bien cela ?

Eh bien oui, le nombre de langues que je parle change selon quand on demande et comment on définit le terme « parler ». Mais ce nombre est plus ou moins vrai !

C’est impressionnant ! Penses-tu avoir des capacités particulières pour apprendre les langues ?

Benny n'aimait pas les cours de langue à l'école

Benny n’aimait pas les cours de langue à l’école

Certainement pas! J’ai fait de l’allemand pendant cinq ans à l’école et étais à peine capable de passer mes examens. J’ai également pris des cours d’irlandais (gaélique) pendant dix ans et étais toujours incapable de formuler les phrases les plus élémentaires!

Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur en électronique, j’ai déménagé en Espagne et j’y ai vécu pendant six mois sans avoir rien appris d’espagnol! C’est malheureusement typique pour les anglophones.

Je n’ai pas de talent naturel – ce qui a changé pour moi, c’est que j’ai arrêté de faire des excuses et pris la décision difficile d’apprendre à parler la langue, malgré toute la frustration qui y est associée.

Pourrais-tu nous dire les étapes que tu suis lorsque tu apprends une nouvelle langue ?

Je parle la langue dès le premier jour. C’est-à-dire, j’acquiers un petit guide de conversation (généralement de Lonely Planet, ou Assimil de-poche) et apprends les bases comme « Où sont les toilettes?» ou «Combien ça coûte? » Et quelques questions de conversation de base pour demander le nom de quelqu’un ou comment il va.

phrasebook_28

Ensuite, je me mets en contact avec un locuteur natif, généralement par Skype, et commence à utiliser ce que j’ai appris. Si possible, je le fais en évitant de parler anglais (ou une autre langue) pendant toute la session, même si cela va très lentement parce que je dois souvent me référer à un dictionnaire.

Ce n’est certainement pas une expérience très agréable et cela peut être très épuisant ! Mais cela me pousse  à vraiment utiliser la langue. Avec une pratique constante, en combinant ce genre de pratique orale et un peu d’études légères je peux atteindre un niveau conversationnel (B1). Pour le niveau B2, je dois améliorer mon niveau en étudiant la grammaire. Pour atteindre le niveau C2, il faut se préparer à passer cet examen et utiliser des techniques d’étude traditionnelles.

C’est le contraire de ce que font la plupart de gens, en faisant des études académiques avant un certain stade. Pour moi, ces techniques d’étude sont mieux plus tard quand vous aurez des bases sur lesquelles travailler.

Oui apprendre le plus utile en premier pour être rapidement opérationnel et parler, c’est aussi le but de MosaLingua.

Même si tu insistes toujours sur le fait que cela demande beaucoup de travail, je sais que tu aimes aussi beaucoup les raccourcis pour apprendre plus rapidement une langue. Pourrais-tu partager avec nous quelques-unes de tes astuces ?

12En plus de parler dès le premier jour, j’utilise également Anki (une application sur les smartphones et les ordinateurs) permettant de facilement mémoriser le vocabulaire.

J’utilise aussi l’association de mots-clés. Par exemple, quand j’apprenais le français, j’ai associé le mot «gare» avec la bande dessinée du chat Garfield et l’imaginais passant par une station de train. Cela m’a aidé à mémoriser des mots plus rapidement.

La plupart de mes autres outils sont d’ordre psychologique  et impliquent l’acceptation des erreurs comme faisant  partie du processus naturel et pour  mettre l’autre personne à l’aise avec moi en tant qu’apprenant, afin de rester sur cette langue lors de la communication. Ces «outils» ne peuvent pas être achetés ou téléchargés!

On est tout à fait sur la même longueur d’onde. Tu ne le sais peut-être pas, mais c’est en suivant tes conseils d’apprentissage que j’ai décidé de créer les applications MosaLingua. J’ai utilisé le même système de SRS d’Anki pour créer une application plus simple à utiliser, et avec en plus un ensemble de vocabulaire trié par fréquence d’utilisation et des phrases type (guide de conversation) avec les enregistrements audio et des fonctions supplémentaires liés à l’apprentissage des langues. Dommage que tu saches déjà parler les langues que nous avons ajoutées dans MosaLingua, car j’aurais bien aimé avoir ton avis.

Sinon, une question que beaucoup d’utilisateurs nous posent:

Penses-tu qu’apprendre la grammaire est utile ? Si oui, à quel moment ?

31Dans mon esprit, l’apprentissage de la grammaire a un but très précis: améliorer ta capacité à t’exprimer clairement. En tant que tel, il ne sert pas aux débutants, car nous n’avons rien à soumettre à cette grammaire.

Je recommande fortement d’apprendre très peu de grammaire au niveau A1 et A2. Les fautes de mots ou de conjugaison n’entraveront pas la communication et ne sont donc pas prioritaires.

Plus tard, lorsque vous aurez le niveau B1, il sera beaucoup plus logique de bien « ordonner » ce que vous avez afin de bien pouvoir vous exprimer clairement et d’une manière plus sophistiquée. En plus, grâce à l’expérience, vous pourrez percevoir la liste inhumaine des règles de grammaire dans leurs contextes et ainsi les apprendre beaucoup plus rapidement et plus facilement!

Totalement d’accord avec toi encore une fois. Comme tu préconises de parler la langue dès le premier jour, quels conseils donnerais-tu à ceux qui n’osent pas parler la langue qu’ils apprennent ?

Notre peur qu’on se moque de nous  en parlant mal  une langue étrangère n’est pas fondée. Les locuteurs natifs sont très patients !

Je pense aussi que beaucoup d’entre nous sont des perfectionnistes et pensent que le monde s’arrêtera si nous faisons une erreur. Une de mes astuces psychologiques consiste à avoir l’objectif de faire au moins 200 erreurs par jour ! N’ayez pas peur de faire des erreurs, parce que la langue est un moyen de communication et existe pour exprimer une idée. En tant qu’apprenant débutant  il ne faut pas s’inquiéter à l’idée de l’exprimer avec précisément les bons mots et la grammaire. Riez de vous-même si vous parlez comme Tarzan ! La meilleure façon de passer à travers la frustration, c’est de ne pas considérer cela frustrant!

17Hehe, oui, il ne faut pas avoir peur de faire des fautes, c’est comme cela qu’on apprend. Sinon, quelles sont pour toi les meilleures ressources sur le net pour progresser en langues ?

En ce qui me concerne, le meilleur moyen d’apprentissage dans le monde est le temps passé avec les autres êtres humains. En tant que tel, j’aime les outils qui vous relient avec eux.
Par exemple, mon site préféré pour des échanges linguistiques ou pour trouver des enseignants est iTalki.
Vous pouvez aussi aller sur des forums de langues (comme celui sur mon blog) pour trouver des gens à qui parler ou discuter de l’apprentissage des langues.

En dehors de cela, la meilleure chose que vous pouvez faire en ligne, c’est de consulter des matériaux en langue que vous apprenez, à travers des blogs, des vidéos et de l’audio dans cette langue. Il n’y a pas qu’une seule source, mais il suffit d’utiliser ce que les indigènes utilisent eux-mêmes; des BDs  en ligne, des actualités, des sites sociaux cools  et ainsi de suite.

Tu as dit que tu travaillais sur un projet secret à Berlin. Peut-être que tu veux nous en parler ?

Cette mission secrète m’a pris plus de 60 heures par semaine pendant trois mois que j’ai passés à Berlin! Je ne pourrai pas révéler de quoi il s’agit pendant quelques mois et le projet se poursuivra l’année prochaine. J’espère qu’il inspirera beaucoup de gens, comme mes précédentes missions linguistiques  jusqu’à maintenant, mais pour le moment je dois continuer de le garder secret !

Je vais avoir un drôle de mini-projet cet été en Amérique et je vais laisser des indices dans ma liste d’email, alors pour en savoir plus inscrivez-vous sur mon site en appuyant en haut à droite de la page et soyez un des premiers à découvrir ma mission de Berlin dès qu’elle sera révélée !

Ok, j’ai hâte de savoir ce que cela va être. Merci beaucoup Benny de nous avoir accordé un peu de ton temps.

Encore une fois, je vous conseille vraiment de lire le site de Benny. C’est en anglais, mais cela vous fera pratiquer 😉

Que pensez-vous de Benny ? Vous le connaissiez avant ? N’hésitez pas à répondre dans les commentaires ci-dessous

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Ce article est également disponible en German, Español, Italiano et Português.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. Merci pour cet article très intéressant et bon séjour en Europe…

  2. Hello Sam,
    Oui je connais Benny depuis je crois 2 ans, il est impressionnant et si créatif !
    Dommage que je ne puisse pas utiliser tes appli, je n’ai pas Apple, peut-être un jour 😉
    Bon week-end
    Marjorie

  3. Marjorie@Histoire à Vivre says:

    Hello Sam,
    Non je n’ai pas ça, je ne suis pas encore à la page ^_^

  4. Bonjour Sam,
    Je connaissais Benny que j’ai vu lors d’une présentation, je crois que c’était à TED.

  5. Quand allons-nous commencer l’apprentissage?

Speak Your Mind

*