3 règles d’or pour profiter pleinement des cours de conversation sur internet

Comme nous le disons souvent sur le blog MosaLingua, le meilleur moyen d’apprendre une langue est de commencer à la parler le plus tôt possible. On n’a pas toujours la chance de pouvoir aller tous les week-ends à Londres ou tous les mois en Espagne. Alors, pour trouver des personnes avec qui parler, on peut aller trouver des correspondants sur internet.

Je suis un convaincu (comme tout le monde à MosaLingua) de la qualité et de l’efficacité des cours de conversation sur internet pour apprendre une langue. Personnellement, entre les différents services disponibles, mon favori est de loin Italki, une plateforme qui permet de suivre des cours de langue en ligne avec un professeur, ou un tuteur (une personne non diplômée) ou faire des échanges gratuits.

MosaLingua est très utile mais n’est pas la solution unique pour apprendre une langue, car rien ne remplace le fait de se lancer et de commencer à parler une langue qu’on apprend. N’attendez pas d’être prêt, vous ne le serez jamais ! (Vous sentiez-vous prêt à parler après avoir étudié l’anglais pendant 7 ans au collège et au lycée ? Moi non !) Ça fait plus de 6 mois que j’utilise Italki régulièrement. J’ai suivi des cours de turc, de russe, d’allemand et j’ai enseigné le français à des dizaines de personnes de partout dans le monde (toujours depuis mon ordinateur). Je commence à bien connaître Italki et j’ai pensé que ce serait intéressant de vous faire part des 3 choses les plus importantes que j’ai apprises à travers toutes ces expériences. Mon expérience se recoupe avec celles de nombreux utilisateurs, c’est pour ça que je me permets d’appeler ça des « règles d’or » !

 

I. Réserver un cours est plus puissant que la plus grande motivation.

J’ai passé des années à tester différentes approches pour apprendre une langue et, la plupart du temps, je me suis découragé rapidement ou j’ai eu des gros soucis avec la régularité. Pourquoi ? Simplement parce que rien ne m’obligeait à faire ce que j’avais décidé de faire. La motivation est une ressource rare et difficile à contrôler. Suivre des cours (que ce soit en vrai ou sur internet) donne un engagement.
1- On a donné rendez-vous à quelqu’un, ce serait impoli de ne pas y aller
2- On a payé, et si on ne suit pas le cours le prof va perdre du temps, et de l’argent potentiellement.

Je donne des cours de français sur Italki depuis maintenant 4 mois, et j’ai eu des étudiants, parlant couramment français, qui suivaient des cours de conversation avec moi. Je leur ai demandé pourquoi ils suivaient des cours alors qu’ils pourraient simplement faire des échanges gratuits. C’est vrai ! Il y a plein de Français qui veulent apprendre l’anglais après tout ! Tous m’ont répondu que simplement, s’ils ne payaient pas, ne prenaient pas cet engagement envers quelqu’un, ils n’iraient pas en cours.
Au début, sur Italki je cherchais des correspondants pour faire des échanges. J’ai trouvé plein de gens archi-motivés, j’ai planifié beaucoup de conversations le week-end. Et quand le week-end est venu, personne ne pouvait. Et moi non plus ! Je n’avais aucune motivation (contrairement au moment où j’avais proposé l’échange). Maintenant je ne perds plus mon temps, je réserve un package de leçon (un groupe de 5 cours, c’est moins cher et ça permet de s’obliger à faire au moins 5 cours) avec un tuteur ou un professeur et je ne sèche pas !
Une raison de plus, les prix sur Italki sont généralement deux à trois fois moins chers que ceux avec des professeurs de langues que vous pouvez trouver en France, pour des niveaux de qualification équivalents ou supérieurs.

Et Je n’ai jamais regretté un centime de cours en ligne !

 

II. Choisissez un professeur sur ses compétences, mais aussi au feeling !

C’est un point indispensable. Si vous voulez avoir envie de faire vos cours, la connexion émotionnelle avec votre prof est très importante.

J’ai essayé des profs hyper qualifiés à des prix dérisoires et je n’ai pas continué avec eux simplement parce que je n’avais pas le bon feeling. Ça n’est pas contre eux, tout le monde n’est pas compatible. À l’inverse, j’adore suivre des cours d’allemand ou de russe parce que j’adore mes profs. On a des conversations (dans la langue) très intéressantes et j’aime apprendre avec eux parce que je sais qu’ils comprennent ma façon de penser et mes objectifs. Mettre un visage humain et tisser un lien avec la personne qui nous apprend crée quelque chose de positif et très puissant.

Je connais des gens qui associent l’allemand à des exercices ennuyeux et des listes de règles de grammaire à apprendre par coeur dans des salles de classe, avec des examens difficiles. Pour moi apprendre l’allemand est un plaisir parce que ça se passe comme je veux ! N’oubliez pas que votre passion, votre intérêt pour la langue est très précieux sur le long terme, continuer à prendre du plaisir à étudier est la clé pour les personnes qui apprennent des langues.
Italki est très bien adapté pour trouver le professeur qui vous correspond. Vous avez droit à plusieurs sessions d’essai. Ce sont des sessions de 30 minutes qui ont des prix beaucoup plus bas que le reste (de 1$ à 8$). Vous n’avez droit qu’à une seule session d’essai avec un professeur. Je vous conseille d’en essayer quelques-uns avant de faire votre choix, et de continuer à chercher tant que vous n’avez pas trouvé la bonne personne.

 

III. Combinez l’utilisation de MosaLingua avec Italki pour un effet maximal

Avant de travailler avec MosaLingua, j’étais comme vous, un fan complet de l’application (je l’utilisais et je l’utilise encore en espagnol,

Tom, un anglais qui combine Italki et MosaLingua. 400 cartes apprises et déjà à l'aise avec le français !

Tom, un anglais qui combine Italki et MosaLingua. 400 cartes apprises et déjà à l’aise avec le français !

anglais business et allemand. J’ai même téléchargé le portugais du brésil juste pour le fun !). S’il y a pour moi deux outils qui sortent complètement du lot pour apprendre une langue, ce sont MosaLingua et Italki. Pourquoi ? Parce que MosaLingua permet d’apprendre le vocabulaire utile et de s’en souvenir sur le long terme, et Italki apporte l’autre élément indispensable : Parler ! C’est-à-dire utiliser le vocabulaire appris, et en apprendre du nouveau. J’ai conseillé à plusieurs de mes étudiants d’essayer MosaLingua (pour le français) et presque tous l’ont adopté parce que ça leur permettait de se préparer ou de se souvenir du vocabulaire appris à la dernière leçon. Personnellement, je crée des cartes pour chaque nouveau mot d’allemand que j’apprends en cours. En plus, ça permet de très bien gérer son temps, une ou deux heures de cours en ligne par semaine, et des flashcards tous les jours, ça ne prend pas un temps fou et ça donne de très bons résultats !

Et vous, est-ce que vous combinez des cours en ligne et MosaLingua ? Qu’est-ce que vous pensez d’Italki ? Dites-le nous dans les commentaires !

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Ce article est également disponible en German, Español, Italiano, Português et English.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. A great motivation

  2. C'est un article très intéressant. En effet, mon grand problème en anglais c'est de pouvoir parler. Je pense aussi que le fait de payer peut se révéler beaucoup plus engageant que si le cours est gratuit. Mais comment s'acquitter de tel frais depuis le Gabon?

Speak Your Mind

*