5 chansons pour apprendre le portugais du Brésil

Pour le plus grand bonheur de nos colocataires et/ou de nos voisins, chanter est une excellente manière d’apprendre une langue étrangère. Pourquoi ?

  • Avant tout, vous l’aurez compris, la répétition est primordiale lors de l’apprentissage d’une nouvelle langue. Ici, et encore une fois pour le plus grand bonheur de vos voisins, plus vous écouterez votre chanson et plus vous apprendrez son vocabulaire.
  • Une chanson est bien souvent riche en mots et en expressions. Non seulement, vous apprenez de nouveaux mots mais vous apprenez aussi dans quels contextes les utiliser. Petit plus : sachez que si vous multipliez les styles musicaux, vous multipliez aussi le vocabulaire.
  • Enfin, écouter puis chanter (ou du moins fredonner) vous permet de travailler votre prononciation, essentielle à l’apprentissage d’une nouvelle langue.

Pour en savoir plus, lisez ces articles:

 

Ceci étant dit, nous avons sélectionné pour vous 5 chansons brésiliennes idéales pour apprendre le portugais ou, du moins, pour l’améliorer. L’avantage, c’est que le Brésil est un pays riche musicalement parlant. Inutile de vous apprendre que la musique y tient une place prépondérante.
Et il faut bien avouer que le simple rythme de la samba nous fait déjà voyager… Voici alors une manière d’apprendre le portugais en ayant déjà un pied dans la culture brésilienne.

 

Les chansons pour apprendre le portugais du Brésil: à écouter, à fredonner, à chanter !

 

Canção n°1 : Aguas de Março d’Elis Regina et Antônio Carlos Jobim

 

Ce titre ne vous parle peut-être pas mais, dès les premières notes, votre tête ne pourra s’empêcher de se balancer de gauche à droite, un grand sourire affiché sur votre visage… car tout le monde connaît Aguas de Março. Pour preuve : en 2001, journalistes, musiciens et artistes brésiliens l’ont nommée (dans le cadre d’une enquête menée par le quotidien pauliste Folha) meilleure chanson brésilienne de tous les temps. Rien que ça !
Aguas de Março a été composée en 1970 par Antônio Carlos Jobim et interprétée par Elis Regina. Elle est aujourd’hui une des chansons brésiliennes les plus connues, et les plus ensoleillées malgré son titre qui fait référence aux pluies de mars.

Pourquoi l’écouter ? Au-delà du fait qu’elle est sans doute une des plus belles bossa nova de l’histoire, elle est également riche en vocabulaire. Les paroles ne sont qu’une énumération de mots, d’expressions et de choses « de la vie, du soleil à la nuit ».

 

Canção n°2 : Meu Lugar d’Arlindo Cruz

 

 

Arlindo Cruz est fier de ses racines, fier de son quartier, Madeira, au cœur de la cité merveilleuse. Meu Lugar en est la preuve. Ce titre est une célébration d’un des quartiers de Rio de Janeiro où il y a de la samba jusqu’au petit matin (« lá tem samba até de manhã »)…

Pourquoi l’écouter ? Au-delà du fait que cette chanson ait le pouvoir de vous faire samber, elle est aussi composée d’un vocabulaire festif et ensoleillé. La Samba, la bière, les sourires, l’amour, le cœur, l’inspiration… son vocabulaire reflète bien l’esprit de la ville de Rio de Janeiro, et nous fait voyager dès la première écoute. Avec son rythme enjoué, même les débutants ne pourront s’empêcher de fredonner ses paroles. Elle est la musique idéale pour appliquer le principe de répétition.

 

Canção n°3 : Nomes de Favela de Moyseis Marques

A connaître surtout si vous prévoyez un voyage à Rio de Janeiro. Ici, Moyseis Marques fait ressortir « pela poesia dos nomes de favela » (autrement dit, la poésie du nom des favelas de la cidade maravilhosa). Une poésie qui n’a rien à voir avec les problèmes de bandes organisées, de descentes de police ou de trafic de drogues malheureusement souvent associés aux favelas.

Pourquoi l’écouter ? Nomes de favela est une samba emplie de poésie et d’amour, et non de force et de violence comme il est fréquent d’entendre quand il est question de favela. Cantagalo, Mangueira, Rocinha, Morro dos Prazeres…. elle vous permet aussi un tour d’horizon des favelas de Rio.

 

Canção n°4 : Queria tanto lhe ver de Diogo Nogueira

Après l’amour de la ville, place à l’amour de la femme… Diogo Nogueira est un chanteur brésilien, fils de chanteur, et amoureux des femmes. Queria tanto lhe ver est une chanson avec laquelle, justement, il déclare sa flamme à l’une d’entre elles.

Pourquoi l’écouter ? Tout simplement pour enrichir votre vocabulaire de drague. Toujours utile lorsqu’on part au Brésil en tant que célibataire.

 

Canção n°5 : les grands classiques de David Bowie revus par Seu Jorge

Pour tous les fans de David Bowie qui souhaitent apprendre le portugais (et je suis sure qu’ils sont nombreux), sachez que Seu Jorge, un acteur et chanteur brésilien, a repris en portugais les grands classiques de notre cher David Bowie. Toutes ces musiques font notamment partie de la bande originale du film de Wes Anderson, La vie aquatique (sorti en 2003). Seu Jorge s’est fait connaître en Europe notamment grâce à cette réinterprétation du répertoire de Bowie, et grâce à un de ses titres les plus connus, Tive Razao (à écouter également).

Pourquoi l’écouter ? Vous connaissez déjà le rythme, il ne vous reste plus qu’à fredonner de nouvelles paroles… en portugais cette fois-ci. Pour ceux qui veulent le son et l’image, je vous conseille aussi le film, La vie aquatique, dans lequel vous retrouverez les classiques de Bowie en portugais.

 

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. Effectivement la musique est un très bon pour enrichir son vocabulaire et apprendre quelques expressions dans n’importe quelle langue plus particulièrement les musiques qu’on apprécie, on a tendance à les mémoriser.

Speak Your Mind

*