Comment préparer un entretien d’embauche en espagnol ? (ou dans toute autre langue étrangère)

Vous avez décroché un entretien d’embauche en espagnol ? ¡ Qué bueno !
Je ne peux que vous féliciter. Mais attention, il ne s’agit que de la première étape. Le plus difficile reste ensuite de prouver à votre interlocuteur que vous êtes la bonne personne. Et si cela peut vous paraître simple dans votre langue natale (quoi que), croyez-moi, c’est une autre paire de manches en espagnol (comme dans toute autre langue étrangère).

Pour bien préparer votre entretien d’embauche, voici 5 conseils à ne pas perdre des yeux, quelle que soit la langue de l’entretien. Et en bonus, à suivre, les questions qui pourront vous être posées. Bon courage ! 

 

5 conseils pour passer (haut la main) son entretien d’embauche

Que ce soit en espagnol, en anglais, en portugais, en suédois… tous les entretiens d’embauche se déroulent relativement de la même façon. Du moins, les questions posées sont toutes similaires. Je vous parle bien sûr des célèbres : « Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ? », « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » ou encore « Pouvez-vous me citer trois défauts et trois qualités ? ». Nous listerons quelques unes de ces questions dans la seconde partie de cet article. Pour l’heure, revenons sur quelques conseils qui vous seront bien utiles pour préparer votre entretien d’embauche, qu’il soit en espagnol, en anglais, en portugais…

 

Passer le site de l’entreprise au peigne fin ! By: William Brawley

  1. Passer le site de l’entreprise au peigne fin ! Cela vous semble logique ?
    Sachez que ça ne l’est pas forcément pour tout le monde… Pour tout vous dire, mon frère s’est récemment présenté à un entretien d’embauche en étant persuadé de déjà connaître l’entreprise : il s’agissait en fait d’une entreprise de même nom mais d’activité totalement différente. Véridique. Croyez-le ou non, il a décroché le poste (mais peut-être sur un coup de chance). Bref, dans tous les cas, nous recommandons fortement de vous renseigner sur l’entreprise via leur site web, leur Viadeo ou tout autre moyen de communication. Vous pourrez trouver des informations intéressantes quant aux missions précises du poste, quant au personnel de l’entreprise, quant à la personne qui vous recevra… Allez-y en connaissant votre sujet : leur sujet !
    Cette recherche d’info peut d’ailleurs vous faire réfléchir à quelques bonnes questions à leur poser à la fin de l’entretien (ça fait toujours bien d’avoir des questions à poser à la fin d’un entretien).
    A noter : quand je dis qu’il est important de se renseigner sur l’entreprise, tant qu’à faire, autant piocher des informations dans la langue ciblée…
  2. Maîtriser son C.V. sur le bout de la langue. Ainsi que sa lettre de motivation. Etudes, stages, anciens postes, voyages… Vous devez être capable d’expliquer tous les éléments de votre C.V. dans la langue de l’entretien notamment ceux susceptibles d’intéresser votre future entreprise. Ceci vous permettra de répondre, sans réfléchir, aux possibles questions / besoin d’éclairage de l’employeur. D’autre part, ceci vous permettra de faire le lien entre votre expérience et les missions proposées pour le poste.
  3. Lister ses qualités à mettre en avant. Comme nous le disions précédemment, la question « Pouvez-vous me citer trois qualités et trois défauts de votre personnalité ? » revient souvent lors des entretiens d’embauche. S’il est peut-être simple pour vous d’y répondre dans votre langue natale (quoi que, j’en doute – cette question n’est jamais simple), réfléchissez à une réponse adaptée dans la langue de l’entretien.
    Ceci vous permettra encore une fois de faire le lien entre votre personnalité et les missions proposées pour le poste.
  4. Construire des réponses claires, concises, précises. Le problème lors d’un entretien en langue étrangère est que nous pouvons rapidement perdre nos moyens, bégayer, chercher nos mots… Pour éviter ce genre de situation, l’idée est de construire des réponses claires, concises et précises à toutes les possibles questions qui seront posées (Conseil n°5). Votre discours doit être cohérent, complet et en adéquation avec votre personnalité. Par ailleurs, en construisant des réponses claires et précises, vous montrez également votre professionnalisme et votre esprit de synthèse (deux grandes qualités à peut-être citer !).
  5. Je le répète  : étudier (et apprendre) les questions récurrentes à tout entretien d’embauche ainsi que les réponses. Quitte à les apprendre par coeur ou, du moins, d’apprendre les mots clés par coeur. Vous pouvez également lister et apprendre le vocabulaire relatif à votre activité afin de ne pas avoir à chercher vos mots lors de l’entretien.

 

Préparer son entretien d’embauche By: Dan Foy

 

Questions types : à vos notes !

Bien sûr, votre interlocuteur pourrait vous poser d’autres questions. Bien sûr, peut-être ne va-t-il même pas poser CES questions. Mais le fait est que, les travailler, vous permettra de vous entraîner à votre entretien et de préparer votre vocabulaire. Ce qui est déjà une bonne chose.

  • Hablenos de usted. Parlez-nous de vous.
    La question tant attentue. Ici, vous avez deux possibilités : vous pouvez soit résumer votre carrière, et donc faire un lien avec votre C.V. (que vous avez préalablement appris) soit construire une réponse plus personnelle, et dans ce cas anticiper une autre question récurrente lors d’entretien d’embauche, à savoir, « pourquoi vous ? »
  • ¿ Por qué elegir este oficio / este trabajo ?  / ¿ Por qué quiere este trabajo exactamente ? 
    Pourquoi avoir choisi cette entreprise / ce travail ? Pourquoi voulez-vous ce poste exactement ?
    C’est ici que vous comprendrez pourquoi il était important de vous renseigner sur l’entreprise. Vous pouvez répondre soit en faisant référence au poste lui-même et aux missions proposées, soit en faisant référence à votre volonté de voyager, et mettre en avant ce que vous connaissez du (futur) pays d’accueil.
  • ¿ Por qué cree que deberíamos contratarlo ? Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?
    Une question difficile mais essentielle. Vous devez ici convaincre votre interlocuteur que vous êtes la personne la plus adaptée. Ici, vous devrez mettre en avant vos qualités (préalablement listées).
  • ¿ Cuales son sus expectativas salariales ? Quelles sont vos prétentions salariales ?
    Montrez que vous connaissez aussi les chiffres… Plus sérieusement, pour bien répondre à cette question, vous devrez faire des recherches sur le pays d’accueil. En effet, le niveau de vie n’est pas la même au Pérou qu’au Mexique par exemple. Vos prétentions salariales doivent être en accord avec le pays d’accueil.
  • ¿ Donde se ve en 5 anos ? Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
    Via cette question, votre interlocuteur saura si vous êtes quelqu’un d’ambitieux ou non. Montrez que vous avez envie d’évoluer.

 

Pour aller plus loin…

MosaLingua Business SpanishCet article vous a été utile ? Pour aller plus loin, et préparer au mieux votre entretien d’embauche en espagnol, sachez qu’il existe une nouvelle application MosaLingua – MosaLingua Espagnol des affaires. De quoi préparer votre espagnol, professionnel.
Disponible pour iOS (iPhone et iPad),  Android (smartphones et tablettes) et Web (PC/MAC)

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Speak Your Mind

*