7 astuces pour apprendre une langue avant de partir étudier à l’étranger

Un voyage se prépare toujours un minimum. Et encore plus un voyage dans le cadre d’un échange universitaire dans un pays étranger ! Si vous voulez partir étudier à l’étranger, il n’est pas simplement question de préparer sa valise, de souscrire à une assurance santé internationale ou d’enregistrer son vol… Il est aussi question de se préparer à étudier dans une langue étrangère. Car entre les cours récités rapidement par les profs et la prise de notes, un bon niveau ne suffit pas : il faut aussi une bonne oreille. Pour vous aider à préparer la vôtre, je vous dévoile ici quelques conseils, quelques astuces, qui m’ont permis à moi, italien d’origine, de bien préparer mon voyage d’études en France.

 

Vous avez décidé d’étudier un semestre voire une année dans un pays étranger ?
Eh bien, je ne peux que vous féliciter. Petit un, parce que j’ai moi-même tenté l’expérience à deux reprises. Et petit deux, parce que l’expérience offerte par les échanges universitaires est inégalable en termes d’apprentissage (dans les cours et sur la vie).

Si vous parlez un minimum la langue, c’est déjà bien. Cela vous permettra de vous balader dans les rues, de trouver un appartement ou de commander une bière sans véritable difficulté. Mais parlez-vous assez pour étudier dans cette langue ? Là, c’est une autre histoire. Suivre un cours dans une langue étrangère, ce n’est pas suivre une conversation avec une personne plutôt sympa dans un bar. Lire un roman, ce n’est pas lire le nom des rues et autres stations de métro. Quant à la prise de notes… sacrée épreuve.
Pas d’inquiétude, j’ai regroupé ici toutes mes astuces pour vous préparer à étudier dans un pays étranger.

7 astuces pour apprendre une langue avant de partir étudier à l’étranger

Conseil n° 1 : Rentrer dans sa bulle

La première chose à faire est, selon moi, préparer son oreille à n’entendre que cette langue. Comment ?
En écoutant, tous les jours, la télé ou la radio dans la langue ciblée. Car au début, entre les accents et les différences de débit de parole, il peut être difficile de comprendre tous les détails d’une conversation (alors imaginez tous les détails d’un cours…). Raison pour laquelle, quel que soit le pays où l’on va, il y a toujours des personnes que l’on comprend bien, et d’autres un peu moins. En écoutant chaque jour, une heure minimum, la télé ou la radio en langue étrangère, vous habituerez votre oreille à entendre cette langue ainsi que ses nuances.

Mon astuce : il existe des sites Internet, tels que FilmOn pour la télé ou Tuneln pour la radio, qui vous permettent de suivre les chaînes et les ondes internationales. A vous de choisir la langue et les thématiques d’émission qui vous conviennent.  

Conseil n°2 : A la lecture !

Après avoir habitué vos oreilles, l’idée est d’habituer vos yeux à cette langue étrangère. Si vous aimez les romans, ou même les contes, le top est de lire de longs récits : le genre de livres que vous aurez à lire à la fac. Pas seulement le journal, pas les dernières news sur le web, mais un véritable livre pour mieux vous entraîner.

Mon astuce : vous pouvez lire entre 5 et 10 pages par jour ou pendant 15 minutes. Un exercice peut-être délicat au début mais qui s’avérera payant, croyez-moi.

Conseil n°3 : Entraînez-vous à la prise de notes

L’écoute, check. La lecture, check. Place à l’écriture, l’un des éléments essentiels pour suivre un cours dans une langue étrangère. Il faut bien que vous appreniez à prendre des notes, sinon comment réviser vos cours ?
La prise de notes est une écriture qui se veut rapide (pour suivre un cours récité à l’oral), facilement déchiffrable et complète. En gros : vos notes doivent être claires et concises.

Mon astuce : pour vous entraîner à cet exercice, qui peut s’avérer périlleux dans un pays étranger, le mieux est de commencer en prenant des notes des informations à la télé ou à la radio. Non seulement, le débit est similaire à la récitation d’un cours mais vous pourrez aussi facilement vérifier l’exactitude des informations recueillies.

Conseil n°4 : Inscrivez-vous à un MOOC

Et pour aller plus loin, vous pouvez vous inscrire à un MOOC. Je vous entends déjà : « un quoi ?! »
Un MOOC est un cours en ligne. Quel que soit votre domaine d’études, vous pouvez vous inscrire à un cours interactif pour vous entraîner à prendre des notes… comme si vous y étiez.  

Conseil n°5 : A vos stylos !  

La prise de notes est une chose. Pour le rendu d’un devoir, l’écriture est tout autre !
Au cours de votre expérience, vous serez amenés à rédiger présentation et autres projets en langue étrangère. L’écriture, plus romancée, est donc aussi importante que la prise de notes.

Mon astuce : vous pouvez commencer par tenir un journal ou écrire un blog, de votre expérience par exemple, en langue étrangère. L’avantage du blog ? Il peut être suivi par des internautes natifs de la langue cible ou d’autres correspondants qui pourront ainsi facilement vous corriger.

Autre astuce : sur le site lang-8, vous pouvez faire corriger vos textes par des natifs !

Conseil n°6 : Définissez votre champ d’action en vous contrant sur le vocabulaire plus utile pour vous

Quand je parle d’entraînement, je ne vous demande pas non plus d’être bilingue… Non. L’idée est d’apprendre le vocabulaire du domaine académique que vous étudierez. Concentrez-vous d’abord sur les mots et les phrases que vous serez susceptibles d’entendre et d’utiliser (au-delà du vocabulaire relatif à la location d’un appartement ou à une commande dans un restaurant, bien sûr).

Conseil n°7 : Echangez avec des natifs 

Enfin, il ne manque plus que l’oral. Dans le cadre d’un projet ou d’une présentation, il pourrait être utile de bien vous exprimer dans la langue ciblée… de façon académique.
Pourquoi ne pas trouver un correspond ? Un natif qui saura à la fois vous écouter, et vous corriger.

Mon astuce : il existe des sites tels grâce auxquels vous pourrez rencontrer des natifs qui recherchent, tout comme vous, à échanger dans une langue étrangère. Expliquez votre projet à votre « professeur » et discutez de sujets précis et relatifs à votre domaine d’études.

 

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Speak Your Mind

*