Connaissez-vous les avantages à être bilingue ?

Parler une seconde langue offre de multiples avantages. Vous avez déjà dû l’entendre ou le lire à plusieurs reprises… Ceux qui reviennent le plus régulièrement ? Des opportunités d’emploi plus nombreuses, il est plus simple d’apprendre ainsi une troisième langue, se faire des amis partout dans le Monde, communiquer sans difficulté à l’étranger…

Tous ces avantages ont d’ailleurs été ma principale source de motivation pour apprendre, et pour perfectionner ensuite mon anglais. Pourtant il y a de nombreux autres avantages à être bilingue, découverts pour ma part récemment, dont on ne parle pas assez. 

Peut-être vous motiveront-ils aussi. Découvrons les !

avantages à être bilingue

Il existe de nombreuses études qui démontrent justement les avantages à être bilingue. Du moins, les avantages qu’ont les personnes bilingues par rapport aux personnes dites monolingues. Ces études portent principalement sur le fait que le cerveau d’une personne bilingue est toujours actif dans les deux langues… même s’il ne doit en parler qu’une. Cette double activité l’oblige alors à résoudre des conflits internes (« quelle langue vais-je choisir pour répondre à telle personne ?« ). Un exercice mental constant qui permet le renforcement de certains aspects cognitifs du cerveau.

 

apprentissage d'une deuxième langue

 

Alors, quels sont ces avantages à maintenir notre cerveau doublement actif en réfléchissant dans deux langues ?

 

  • Etre bilingue améliore les fonctions cognitives de notre cerveau, et les fonctions exécutives. Fonctions qui dirigent notamment notre comportement et nos activités émotionnelles. Des exemples ? Ces fonctions vous aident à vous fixer des objectifs, à planifier des stratégies pour atteindre ces objectifs, ou encore à s’organiser et à gérer les tâches du quotidien. N.B. : ce sont ces fonctions qui nous permettent de changer de comportement en fonction de nos objectifs. Selon Albert Costa*, auteur et chercheur à l’Université de Pompeu Fabra, le renforcement des fonctions exécutives du cerveau est un énorme avantage qu’ont les bilingues par rapport aux monolingues. Pourquoi ? Les personnes bilingues ont en effet une plus grande capacité à garder un oeil sur leur environnement, à le surveiller. Car elles passent fréquemment d’une langue à une autre, ce qui les oblige à suivre de près ce qui les entoure, et à s’adapter rapidement aux changements qui interviennent dans leur environnement.
    Un exemple ? Un bilingue discute avec deux personnes de nationalité, et de langue, différentes. Le bilingue switch d’une langue à une autre pour communiquer avec ses deux interlocuteurs. Cet exercice pour le moins périlleux l’est encore plus pour le cerveau qui doit savoir à qui parler anglais et à qui parler français, par exemple. Il en serait difficilement capable sans garder un oeil sur son environnement. 

 

  • apprendre une deuxième langue Les personnes bilingues ont tendance à développer un meilleur contrôle des fonctions cognitives du cerveau (fonctions liées à la planification, la concentration ou une inhibition des réponses habituelles). Selon des expériences menées par Kovacs*, des enfants de 7 mois nés dans un environnement bilingue, à la différence d’enfants nés dans un environnement monolingue, ont appris à supprimer de leur cerveau certaines réponses – qui leur avaient été données – et qui leur semblaient incorrectes, pour justement être plus en accord avec l’exercice qui leur avait été demandé. Cela signifie que, au moment de planifier ou de changer un plan d’action pour atteindre un objectif, le cerveau des bilingues sera plus préparé à supprimer les réponses impertinentes pour rester focaliser sur l’atteinte de son objectif.

 

 

Nous espérons que ces – nouveaux – avantages vous ont convaincus à poursuivre votre apprentissage… ou à le commencer ! Je ne sais pas ce que vous, vous en pensez, mais je pense que tout cela en vaut la peine 😉

 

*Costa, A. et al., 2011. Bilingualism Tunes the Anterior Cingulate Cortex for Conflict Monitoring. Cerebral Cortex, 22(9), pp.2076-86.

*Kovács, M. and Mehler, J., 2009. Cognitive gains in 7-month-old bilingual infants. PNAS, 106(16), pp.6556-6560.

 

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Ce article est également disponible en German, Español et English.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Speak Your Mind

*