5 conseils pour planifier l’apprentissage d’une langue étrangère

Cet article a été initialement écrit en italien par Luca qui s’occupe du blog de MosaLingua en Italien. Je l’ai traduit et adapté en rajoutant des notes personnelles. 

De l’importance d’une planification et des objectifs pour son apprentissage

5-conseils-pour-planifier-lapprentissage-dune-langue-trangre-apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalinguaIl y a énormément de gens de tout âge qui se lancent dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Que cela soit en prenant des cours ou en auto-apprentissage. Il y a de nombreuses raisons d’apprendre une langue étrangère, et contrairement à certaines croyances, il est possible d’apprendre à tout âge, et chaque âge possède ses propres avantages et atouts.
Malheureusement, de nombreuses personnes échouent ou abandonnent en cours de route. Ceci est dû principalement à un manque d’objectif concret, un manque de planification et d’engagement qui entrainent un manque de résultat visible qui devient vite démotivant.

Lorsque l’on commence à apprendre une langue étrangère, il est donc très important d’estimer combien de temps vous allez y consacrer. Selon son engagement et sa motivation, chacun peut planifier un programme personnalisé en décidant du nombre et de la durée des sessions d’apprentissage, ainsi que des activités à réaliser.

Cet article donne quelques conseils sur la façon de planifier efficacement les séances d’apprentissage d’une langue étrangère.

Déterminer la fréquence et la durée des sessions :

Je ne dis pas quelque chose de nouveau en précisant qu’il vaut mieux passer 10 minutes par jour dans l’apprentissage d’une langue plutôt que de faire une grosse session de 3 heures dans le mois. La répétition, l’assiduité et la régularité sont les atouts les plus précieux pour tout apprentissage.

Combien de temps pensez-vous consacrer à votre apprentissage ?

15 minutes, 30, 1 heure par jour ? Vous pouvez également décider de ne pas étudier tous les jours, et de vous contenter d’intercaler des séances tous les deux jours par exemple. À ce stade, vous devez être réaliste, puisqu’il est inutile de se mentir à soi-même avec des planifications impossibles.

Quand j’étais à l’Université, j’ai sacrifié beaucoup de temps pour apprendre le Français (c’est Luca qui parle), 2 heures chaque jour (sauf les dimanches), parce que j’avais besoin d’apprendre rapidement cette langue. C’était des cours intensifs pour des besoins urgents de travail. J’ai terminé mes cours de langue française en 5 mois. Je suis maintenant en train de m’améliorer en espagnol. Bien que je travaille et que j’ai beaucoup d’engagements, j’ai pu planifier environ 20 minutes par jour d’étude, dans des sessions généralement courtes de 10-20 minutes. (Il faut savoir qu’en plus de travailler sur MosaLingua, Luca occupe un poste important dans une entreprise en France)

Comment respecter sa propre planification ?

C’est la partie la plus difficile. Vous avez décidé de consacrer du temps pour apprendre une langue étrangère, mais êtes-vous confiant que vous allez respecter vos engagements ? Où alors allez-vous tout abandonner après 2 semaines ?

En fait, respecter un programme peut être très dure ! En général, il est bon de méditer quelques moments et apprendre à analyser ses propres engagements tout en s’appliquant à les respecter.

Ceux qui prennent le métro ou autres transports publics pour des longs trajets peuvent profiter de ce moment le matin, quand le cerveau est encore dans ses possibilités optimales pour mémoriser de nouvelles connaissances. Pourquoi ne pas profiter aussi d’une séance après le travail ou après l’université une fois que vous arrivez à la maison (ou après une heure de repos) ?

Mon conseil est d’enregistrer vos activités sur un agenda, un calendrier ou un ordinateur portable et « sentir » d’une certaine manière le poids de vos engagements, pour pouvoir les respecter. Vous pouvez même vous engager publiquement, auprès de vos proches, ou sur Facebook par exemple. Le fait de dire publiquement ses engagements augmente les probabilités de réussir à les tenir.

Je vous conseil aussi de programmer un rappel dans votre téléphone portable et peut-être rédiger une phrase motivante comme : « un nouveau pas vers le succès aujourd’hui pour parler parfaitement l’espagnol, etc..« . Personnellement, j’ai utilisé au début un cahier, mais maintenant j’ai programmé un rappel sur mon iPhone. J’ai des amis qui utilisent un agenda dans un fichier Excel. Chaque méthode peut être convenable tant qu’elle vous permet de ne pas rater votre séance d’apprentissage.

Fixer des objectifs pour quantifier vos progrès

Etudier avec un rythme régulier est non seulement très efficace, mais sert aussi à créer et maintenir une grande motivation. En fait, plus vous répétez et plus vos progrès seront rapides ce qui vous motivera à avancer. Mais pour rester motivé, il est bon de se fixer des objectifs réalisables puis d’évaluer leurs résultats plus tard.

Pour le vocabulaire, vous pouvez décider d’apprendre 10 nouveaux mots par jour en les écrivant dans un cahier, dans un fichier Word ou en utilisant un programme SRS qui aide à la mémorisation tel que MosaLingua ou Anki où vous pouvez stocker des « cartes flash » (flashcards) correspondantes à chacun de ces mots, sa traduction et une ou deux phrases pour éclaircir les différents sens du nouveau mot. Cinq minutes sont suffisantes pour mémoriser 10 mots, mais à la fin du mois, vous aurez déjà enrichi votre vocabulaire d’environ de 300 nouveaux mots (10 x 30 jours), 600 dans 2 mois, et ainsi de suite. Vous voyez, cela ne prend pas beaucoup de temps, l’essentiel est d’être régulier.

Pour la compréhension orale, vous pouvez décider par exemple de regarder tous les jours le journal télévisé d’une chaine qui diffuse dans la langue que vous étudiez. Vous pouvez décider de regarder une série TV, ou de vous abonner à un podcast sur votre iPhone ou lecteur MP3.
Je vous conseille de noter vos difficultés au début (ex. « Je comprends seulement quelques mots »), et à la fin du premier mois, vous pourrez évaluer vos progrès, et les bons résultats vont vous pousser à continuer avec le même rythme ou même l’intensifier. Si aujourd’hui, je peux regarder un film en anglais sans problème, c’est grâce aux 10 minutes par jour consacrées à regarder le journal télévisé de la BBC.

Donc l’essentiel et de se fixer des objectifs réalisables, de les noter, de vous engager à les tenir, et d’évaluer vos progrès.

Diversifier son apprentissage

Même en consacrant 20 minutes par jour dans votre apprentissage, vous pouvez varier vos activités pour ne pas vous lasser, et travailler sur des compétences différentes.

La clef est d’utiliser des supports qui vous passionnent. Et grâce à internet, vous trouverez forcément quelque chose qui vous intéresse.

Si vous aimez les actualités, vous pouvez commencer par 5 minutes en regardant le journal télévisé (à la TV ou sur internet).
Puis, vous pouvez ensuite mémoriser de nouveaux mots pendant 5 minutes, puis lire et répéter la lecture d’articles traitants de sujets qui vous intéressent (10 minutes).

Le lendemain, vous pouvez changer d’activités, en faisant dix minutes d’écriture. Vous pouvez par exemple écrire de petits articles (peut-être commencer votre propre blog) et consacrer le reste du temps à enrichir votre vocabulaire. Si vous n’avez pas le courage de créer votre blog, vous pouvez participer à des forums dans la langue cible (ex. le forum de wordreference), ou chercher un correspondant pour écrire des emails.

Une fois par semaine vous pouvez consacrer une séance de conversation avec un ami maitrisant cette langue, ou trouver un partenaire dans des échanges linguistiques communautaires (cf. couchsurfing, Facebook, ou Skype). Nous écrirons prochainement un article sur les meilleures façons de trouver un partenaire linguistique.

Diversifier vos activités d’apprentissage de langues, maintient non seulement votre intérêt, mais vous permet d’améliorer aussi vos compétences sur tous les niveaux (lecture, écriture, oral, etc.).

Intégrer dans les sessions d’étude des activités amusantes et relaxantes

Au-delà de vos sessions, vous pouvez vous consacrer à vos activités favorites tout en améliorant la langue que vous apprenez. L’exemple classique est de regarder le soir un film en version originale, avec des sous-titres.
5-conseils-pour-planifier-lapprentissage-dune-langue-trangre-apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalinguaSi vous aimez les jeux, pourquoi ne pas choisir des jeux qui se basent sur la langue ? Par exemple, vous pouvez jouer au scrabble ou aux mots croisés en ligne, ce qui sera d’une grande utilité pour enrichir votre vocabulaire tout en créant des nouvelles amitiés.

Il y a plein de jeux gratuits sur internet:

Si vous aimez, vous pouvez feuilleter une bande dessinée dans sa version originale, c’est plus facile qu’un livre. Vous pouvez aussi peut-être écouter de la musique étrangère en mode « Karaoké » tout en lisant les paroles (un article pour apprendre une langue avec la musique est en préparation). De cette façon, vous allez apprendre sans effort, avec plaisir, et intégrer l’apprentissage d’une langue dans vos passe-temps favoris !

Voilà, n’hésitez pas à réagir et partager vos astuces dans les commentaires. Et si cet article vous a plus, merci de cliquer sur les boutons ci-dessous, cela nous aide beaucoup.

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. On aurait pu voir également apparaître comme conseil : « Partager sa vie avec quelqu’un d’une autre nationalité ». On n’image pas le vocabulaire non conventionnel qu’il est possible d’apprendre de cette manière. 😉

    • Hehe, tout à fait d’accord avec toi Romain. Tu le sais peut-être, j’ai appris l’espagnol grâce à ma Latina 😉

  2. Bonjour Samuel

    Merci pour cet article très intéressant.

    Je me remets à l’anglais depuis peu et je viens de découvrir ton blog.

    Pour info j’utilise la méthode 100% audio de Michel Thomas que je trouve très pertinente pour le développement de l’oreille et l’approche pragmatique de la structure de la langue.

    Pour la partie vocabulaire j’ai téléchargé mosalingua sur iPhone et je dois dire que j’en suis aussi très satisfait.
    J’ai l’impression d’apprendre sans effort…

    Le petit plus serait la compatibilité avec l’ipad en plein écran . Avec la même appli si possible 😉

    Bonne continuation

    Cyril

    • Merci Cyril 🙂
      Effectivement, la méthode audio de Michel Thomas est réputée, même si une méthode uniquement audio ne convient pas à ceux qui ont une mémoire visuelle.
      Pour la compatibilité iPad, oui, cela fait longtemps que je veux le faire, malheureusement, j’ai toujours eu des choses plus prioritaires à faire, car j’estime que le mode d’apprentissage de MosaLingua est plus adapté à l’iPhone… Mais je pense que je le ferais cette année (au moins une version basique).
      Sinon, j’aime bien la thématique de ton blog, j’ai mis quelques un de tes articles dans ma liste de lecture sur mon kindle 😉

      • C’est vrai, Michel Thomas pour la mémoire visuelle c’est pas le top 🙂
        Mais pour développer l’écoute et comprendre la « mélodie » de la langue, je n’ai pas trouvé mieux.

        Merci de tes encouragements pour mon blog. Pour info, je viens juste de mettre à la disposition des lecteurs un petit guide gratuit pour apprendre la lecture rapide. Si le sujet t’intéresse, je serai ravi d’avoir ton avis dessus.

        Au plaisir de te lire

        Cyril

  3. Bjr tous. j’étais assi devant mon bureau et je pensait à mes élèves qui n’ont pas pus atteidre le niveau attendu de l’apprentissage du français. ce soici pour mes apprenants associé au mien qui est d’apprendre l’anglais devient préoccupant ou encore objectif principal et priorité comme l’eau et le pain. je me suis penché sur mon ordi pour chercher le plus petit brin de sauvetage, je vous ai trouvé, je vous ai lu et j’ai apprecié. merci

  4. dommage qu'on ne parles pas tous la même langue dans le monde ! la vie aurais été moins compliquée!

  5. Merci beaucoup pour ces conseils. Je vais faire mon maximum pour les suivre, surtout en ce qui concerne le fait de garder une trace de son avancée sur Excel. J’adore les langues étrangère et j’en parle déjà 3, mais mon plus grand problème est que je suis fainéante, et je pense qu’à l’aide d’un tableau Excel, ça devrait aller. Merci encore

  6. Merci pour vos conseils.
    Je veux apprendre la langue francaise parce que c’est une belle langue, et pour curiosité et plaisir.
    J’ai soif de connassaince.
    Bien plus, ma langue maternelle est l’espagnol (ca peut m’aider dans mon apprentissage). Je parle aussi anglais .
    Je suis professeur d’anglais, et maintenat je veux parler francais couramment.
    Bonne journée 🙂

    • Bonjour,

      Je suis à la recherche d’un correspond pour apprendre l’espagnol.

      Si tu cherches toujours quelqu’un, je suis disponible.

      Bien à toi,

      Nicolas

  7. les langues c est génial;c est une autre forme cachée de culture générale ,si on en parle plusieurs.

  8. Bonjour à tous!
    J’ai une petite question…et comment s’organise t’on si on apprend plusieurs langues en même temps? 🙂
    Petit exemple personnel!
    J’ai appris l’allemand en LV1, très bon niveau, tout perdu car aucune pratique pendant les années suivantes!
    L’anglais en LV2, de ce coté ça va, puisque j’aime beaucoup la musique et les films en VO.
    L’italien,la langue de mes origines,pas de difficultés majeures, mais je ne le parlais pas à la base.
    Le néerlendais que j’ai commencé et abandonné 25 fois faute de méthode efficace (à quand un Mosa Nederland..?).
    Et le brésilien que j’ai commencé récemment pour rigoler (mais en fait j’aime bien, et je pense continuer..sans pression du coup).
    Je travaille tous les jours ces langues sur Mosa (sauf le néerlandais donc..chez un concurrent, désolée!).
    Révisions matin et soir sur toutes ces langues et apprentissage des cartes au feeling (si je suis d’humeur latine ou germanophone disons…ou carrément d’humeur « la totale »).
    Parfois la charge de travail est aussi grande que ma fatigue, alors rien de tout ça, et un film VO, un chat sur Italki à la place…
    Est-ce que cela vaut le coup de travailler les langues en binômes? un jour allemand/brésilien, un autre néerlandais/italien, etc..? C’est à dire ne pas s’éparpiller, cibler plus précisément un objectif..l’ennui c’est que pendant 2-3 jours, on ne touche pas au reste du tout!
    Ou tout réviser (toutes langues confondues) pour entretenir le fond, en filigrane, et dans ce cas ne faire l’apprentissage de cartes que pour une langue/jour?
    Comment font les personnes qui apprennent 6-8 langues ou plus au quotidien? Est-ce qu’elles les font toutes un peu, mais en même temps? Ou à fond chacune leur tour?
    Voilà! 🙂 (vous avez 4h, pas le droit à la calculatrice)
    En tout cas merci pour vos astuces,je suis fana! 🙂
    Emy

    • Bonjour Emy,
      Apprendre plusieurs langues en même temps est une question qui revient souvent. C’est super d’être motivé comme ça ! Par contre, ce n’est pas conseillé pour la plupart des personnes, même si en vous lisant, j’ai l’impression que vous vous en sortez plutôt bien. Il y a quand même un risque plus grand d’abandon, car l’effort pour progresser et dilué, et il peut y avoir un risque de mélanger les langues. Il vaut mieux faire une courte période intensive (2/3 mois) en se concentrant sur une langue puis continuer sur une autre langues.
      Si vous voulez tout de même continuer sur cette voix, je vous conseille de lire cet article de Luca : http://www.thepolyglotdream.com/learning-more-than-one-language-at-the-same-time/
      Amicalement,
      Sam

      • Re!
        Merci pour le lien! (je crois que je l’ai lu il y a moment, l’histoire des 2 étudiants me parle).
        Je crois que tout est résumé dessus, c’est risqué de tout attaquer de front. Après en ce qui me concerne, j’ai juste eu la chance d’être familière (à l’oreille) avec l’anglais et l’italien. Ça devient plus un « jeu » qu’un apprentissage complexe. Me reste donc allemand et néerlandais, mais sachant que j’avais appris l’allemand à l’école, je suis une fausse débutante. Est-ce qu’on peut vraiment dire que je les travaille de front..?
        Quand dans le lien il est dit que c’est mieux d’apprendre (et de se concentrer) sur 2 langues tous les 2 ans par exemple…en vrai on ne peut pas vraiment délaisser les autres non plus,sinon risque d’oublier un peu quand même.
        Pour l’instant j’essaie au possible le principe de bosser les langues en binômes « intelligents » (par origine et difficultés). Je teste! 🙂
        Ça me donne Néerlandais (difficile)/italien (facile), le lendemain brésilien (difficile puisque récent)/allemand (plus facile), et le jour suivant que anglais (neutre).
        Je tourne donc toutes les langues sur 3 jours. (Déjà que 5 fruits et légumes par jour c’est compliqué, alors 5 langues..!!!)
        Je révise les cartes de toutes ces langues tous les jours…en revanche je n’apprends des cartes que du binôme concerné (par exemple aujourd’hui, je n’apprends rien d’autre que néerlandais et italien), et pas de bourrage de crane, 5-10 cartes max (je fais la tortue…).

        Finalement quand on parle de se concentrer sur une langue, comment se comporter vis à vis des autres langues déjà apprises…? ne plus y toucher? juste les réviser..? On est bien un peu obligés d’en faire plusieurs en même temps! 😉

        • Concernant l’apprentissage des deux langues en même temps, c’est ce que je fais depuis 8 mois, l’Anglais et le Néerlandais. Je pensais aussi que j’allais mélanger les deux langues si je les apprenais en même temps mais en fait non pas du tout. J’avais essayé de faire à fond une langue et laisser un peu l’autre de côté pour après faire l’inverse plus mais dans mon cas, ce n’est vraiment pas l’idéal, ce qui me correspond le mieux est de bosser tous les jours les 2 langues.

          Ce que je fais chaque jour
          – L’Anglais:
          -> Michel Thomas (écoute dans ma voiture 1h par jour),
          -> 1 leçon d’Assimil
          -> 1 série en Anglais (sous-titré anglais)

          – Le néerlandais:
          -> 1 leçon d’Assimil
          -> 1 épisode de FC de Kampioenen (sous-titré néerlandais).

          En faisant les deux chaque jour, ça me permet de ne rien oublier et surtout de continuer à être motivé car j’ai remarqué que si on laisse de côté quelques jours, on a beaucoup + difficile à s’y remettre.

          Par contre, j’ai une question concernant le Néerlandais, quelqu’un connaitrait une méthode dans le même genre que Michel Thomas mais du Français vers le Néerlandais ? (une méthode qui nous force à écouter/parler). Elle existe en anglais vers le néerlandais mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de passer par une langue intermédiaire pour apprendre, ça complique les choses.

          Merci d’avance,

          Bonne journée !

          • Merci Fabian pour tes conseils. Je ne connais pas de méthode pour le Néerlandais. Mais pour l’anglais, je connais une app qui s’appelle MosaLingua qui est très efficace hahah 😉

  9. Hello!
    Je découvre l’article des années après sa publication mais les conseils sont toujours d’actualité.
    Aujourd’hui nous sommes en plein dans l’ère digitale et ce que je fais pour organiser mon apprentissage (de plusieurs langues à la fois) c’est utiliser un outil simple (et gratuit pour la plupart des fonctionnalités) et efficace qui s’appelle Trello. Il permet de faire à peu près tout ce qui est listé dans l’article, c’est-à-dire se fixer des objectifs précis, les planifier si possible sous forme de calendrier, décomposer chaque tâche de manière précise (se fixer de gros objectifs est décourageant!),avoir des rappels automatiques par mail et trier les tâches au fur et à mesure qu’elles sont réalisées pour voir l’avancement (c’est gratifiant, et c’est important!).
    Je suis formatrice en langues et moi-même polyglotte; j’encourage les apprenants avec lesquels je travaille à faire des sessions d’apprentissage courtes (15′ à la fois si c’est de la mémorisation, ou 30′ de discussion), tout en variant les types d’action au cours de la journée et au cours de la semaine. C’est très efficace.
    Je parle de Trello et de comment l’utiliser sur mon blog pour celles et ceux que cela intéresse:
    https://polyglotworld.wordpress.com/2017/03/31/trello-un-outil-genial-pour-organiser-son-apprentissage-des-langues/
    D’ailleurs, je teste beaucoup d’applications d’apprentissage de langues mais je n’ai pas encore essayé Mosalingua, sûrement mon prochain objectif, que je noterai évidemment sur Trello 😉
    Bon apprentissage à tous!

Trackbacks

  1. […] 5 conseils pour planifier l’apprentissage d’une langue étrangère […]

  2. […] faut planifier votre apprentissage et y dédier un peu de temps tous les jours: dans notre article 5 conseils pour planifier l’apprentissage d’une langue étrangère, vous trouverez quelques conseils pratiques pour vous […]

  3. […] pouvez mesurer les progrès effectués, et les noter sur un carnet. Je vous conseille de lire cet article pour plus de précisions. Quelque chose qui fonctionne bien est de définir des récompenses pour chaque mini-objectif, et […]

Speak Your Mind

*