Comment apprendre du vocabulaire efficacement ?

Vous avez déjà vu des performances de personnes qui peuvent mémoriser des quantités impressionnantes d’information, ou bien vous admirez des polyglottes qui parlent avec aisance plus de 10 langues ? Mais vous pensez que cela n’est pas pour vous, car votre mémoire n’est pas très bonne… Ça vous dirait de connaître les trucs des pros de la mémoire pour doubler voire tripler votre rapidité de mémorisation ? Dans le cadre de l’apprentissage d’une nouvelle langue, nous vous donnons aujourd’hui de nombreuses astuces pour apprendre du vocabulaire efficacement. 

Et par la suite, et pour prononcer ce vocabulaire efficacement, je vous conseille de suivre notre guide complet et gratuit sur la prononciation anglaise.

Mis à jour le 01/08/2016

 

comment-apprendre-du-vocabulaire-efficacement--apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalingua

 

Pour apprendre du vocabulaire efficacement, ce qui compte c’est vous, votre cerveau et vos capacités à exploiter votre mémoire. Pas besoin d’être un génie, c’est à la portée de tout le monde.
Savoir apprendre c’est ce qui fait la différence entre des polyglottes comme Luca et le commun des mortels. Un des points qui paraît souvent le plus difficile pour apprendre une langue est d’apprendre du vocabulaire. Pourtant, avec de bonnes méthodes, c’est la partie la plus facile.

Cette page est le résultat de nombreuses lectures et expérimentations de la part de Luca et moi-même. Nous voulons partager ces informations au plus grand nombre car notre but est d’aider le maximum de personnes à apprendre une langue, et surtout à apprendre du vocabulaire. Si vous essayez ne serait-ce que la moitié des techniques abordées plus loin, je peux vous garantir que vous allez améliorer drastiquement votre capacité à mémoriser du vocabulaire (ou toute autre chose). Par contre, je vous préviens, cela va être dense, car tous les points abordés sont la synthèse de nombreux livres et de nombreuses méthodes. Donc on ne perd pas de temps, et on rentre tout de suite dans le cœur du sujet.

 

Avant de découvrir les techniques et astuces étonnantes pour apprendre du vocabulaire efficacement, il faut comprendre pourquoi cela fonctionne. Car personne n’aime appliquer sans comprendre… Nous allons donc voir comment fonctionne notre cerveau, et notre mémoire.

 

Comment fonctionne notre mémoire ?

Rassurez-vous, même si je trouve le sujet passionnant, je ne vais pas rentrer dans les détails. Je vais même faire quelques simplifications.

Le réseau de neurones

fonctionnement du cerveau pour apprendre

Réseau de neurones By: GE Healthcare

Imaginez un peu : notre cerveau est constitué d’un réseau titanesque de neurones. Des centaines de milliards de cellules ! Les neurones ont la capacité de transmettre des signaux électriques et chimiques entre eux. Chacun de nos neurones est capable de se connecter à des dizaines de milliers d’autres neurones. Imaginez un peu toutes les combinaisons possibles ! C’est bien plus important en taille que le plus puissant des ordinateurs ou que le nombre d’appareils connectés à Internet. Eh oui, difficile de se représenter ces nombres mais tout cela est bien présent dans notre tête.

Donc n’allez pas penser que vous n’avez plus de place dans votre cerveau pour apprendre du vocabulaire, ou que vous êtes trop vieux pour apprendre une langue. Allez le dire aux polyglottes de tout âge qui parlent plus de 10 langues et qui en apprennent de nouvelles régulièrement 🙂

 

Une notion importante à retenir, c’est que les neurones n’arrêtent pas de se connecter et de se déconnecter à des milliers d’autres neurones. C’est comme cela que fonctionne notre cerveau et donc notre mémoire. Ces connexions entre les neurones peuvent être plus ou moins fortes, et plus ou moins nombreuses. C’est pour cette raison que notre cerveau fonctionne beaucoup par association d’idées. Pour la mémoire, bien connaître un mot, cela signifie qu’il y a de nombreuses connexions fortes pour ce mot et que les chemins pour y accéder sont très courts, donc très rapides. Par exemple, si je vous dis « île française au sud de la France », vous allez sûrement penser rapidement à la Corse. Et j’aurais pu vous le faire deviner avec de nombreux autres mots. Et si vous pensez à la Corse, peut-être que vous allez faire de nombreuses associations d’idées liées à la Corse, et peut-être que des souvenirs de vacances et des émotions vont ressurgir…

Par contre, il faut savoir que les connexions entre les neurones s’affaiblissent si l’on ne les utilise pas régulièrement. C’est pour cela qu’on dit que le cerveau ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Ma grand-mère est atteinte d’Alzheimer, c’est une maladie terrible mais une étude a montré qu’apprendre une langue supplémentaire diminue le risque de contracter la maladie. Et dans tous les cas, cela aide à rester vif.

Cela explique aussi pourquoi lorsque l’on apprend un nouveau mot, mais qu’on ne le révise plus ensuite, il sera rapidement oublié. Car les connexions neuronales utilisées pour stocker ce mot vont s’affaiblir voire disparaître rapidement (voir la courbe de l’oubli et la méthode de répétition espacée). Alors, en sachant tout cela, comment apprendre du vocabulaire sans y passer trop de temps ?

 

 

gen_phrasebook_smallAu fait, et avant de lire la suite, pour appliquer les techniques de cet article :
cliquez ici pour télécharger gratuitement nos 6 livres contenant le vocabulaire indispensable à apprendre (vocabulaire dispo en français, anglais, espagnol, italien, allemand, portugais)

 

Que faut-il mémoriser pour connaître un mot ?

Un petit rappel sur ce qu’il est important d’apprendre lorsqu’on apprend de nouveaux mots. Trop souvent, certains points sont oubliés lors de la mémorisation de vocabulaire, et cela peut faire perdre beaucoup de temps. Pour apprendre du vocabulaire, il faut :

  • mémoriser sa signification : le plus évident. Sachez que vous n’êtes pas obligés de passer par la traduction en français. Vous pouvez directement l’associer à « l’image de l’objet ».
  • mémoriser son orthographe (mais vous pouvez ignorer l’orthographe si votre but est de parler la langue uniquement)
  • mémoriser sa prononciation. Une étape très importante et trop souvent négligée. C’est primordial pour certaines langues comme l’anglais dont l’orthographe est très souvent éloignée de la prononciation (voir notre dossier sur la prononciation anglaise). Si vous ne le faites pas, vous risquez de perdre énormément de temps plus tard.
  • mémoriser son utilisation. Si c’est un nom simple, il n’y a en général pas de problème mais pour les autres cas, il est important de voir les différents contextes d’utilisation (dans nos apps, nous fournissons des phrases d’exemple, avec la possibilité de voir les cas d’utilisation les plus courants sur le net).
By: Internet Archive Book Images Apprentissage des langues : étude sur le cerveau humain... des hommes et des femmes.

By: Internet Archive Book Images
Apprentissage des langues : étude sur le cerveau humain…

 

Cela peut vous sembler beaucoup de choses à mémoriser juste pour un seul mot mais, rassurez-vous, nous allons voir toutes les techniques pour optimiser votre apprentissage.

 

Comment apprendre du vocabulaire efficacement ?

Réactiver les connaissances en espaçant les révisions

 

Forgetting Curve : la courbe de l'oublie et la répétition espacée (SRS)

La courbe de l’oubli et la répétition espacée (SRS).

C’est peut-être l’une des notions les plus importantes de cet article. Il ne sert à rien de se répéter 10 fois à la suite un mot pour apprendre du vocabulaire. Il vaut mieux faire 10 répétitions (ou révisions) espacées dans le temps. Bien sûr, les répétitions dépendent de chaque mots et de vos difficultés.

Par exemple : une première répétition après 10 minutes, une après 8h, après 24h, après 3 jours, 10 jours, 25 jours, etc.

Cette technique permet d’enregistrer le vocabulaire dans votre mémoire à long terme en y passant très peu de temps.
Il y a eu de nombreuses études là-dessus. MosaLingua utilise le système SRS (conçu par des scientifiques) qui calcule votre planning personnalisé de vos révisions, en fonction de votre mémoire et de vos difficultés sur chaque mots. C’est à ce jour le système le plus efficace pour apprendre du vocabulaire. Je vous conseille de lire l’article sur la courbe de l’oubli et la méthode de répétition espacée. Vous pouvez aussi en savoir plus sur notre méthode MOSA Learning ®

 

Apprendre le vocabulaire plus utile en premier (listes de fréquences)

Il est très important de se baser sur la fréquence d’utilisation des mots pour apprendre du vocabulaire.
En effet, à quoi ça sert d’apprendre des mots et des tournures de phrases qui ne sont pas, ou plus, utilisés mais qui sont parfois présents dans les manuels scolaires ?

Par exemple, si vous connaissez les 100 mots anglais de cette liste, vous comprendrez 50% des textes écrits. Bon évidemment, c’est quand même très limité et je vous conseille vraiment d’aller au-delà de 100 mots, mais cela montre bien la puissance des listes de fréquence. Grâce aux technologies de l’information, de nombreuses listes de fréquence ont été créées. Par exemple, voici d’excellentes liste de mots triés par fréquence, représentatifs du langage parlé d’aujourd’hui :
Les listes de vocabulaire triés par fréquence (nombreuses langues)
Certaines de ces listes ont été créées à partir des milliers de sous-titres de films et séries TV que l’on peut trouver sur le net. Pour l’espagnol, par exemple, ont été utilisés 6 527 films et série TV, avec un total de 27 417 111 mots.

apprendre mots de vocabulaire

 

Bien sûr, nos applications d’apprentissage de vocabulaire se basent sur des listes de fréquence pour proposer le vocabulaire le plus utile à apprendre en premier. En apprenant les 20% qui servent dans 80% des cas (cf loi de Pareto), vous pourrez apprendre une langue en y passant le moins de temps possible. Vous pouvez aussi télécharger gratuitement nos guides qui contiennent la liste de vocabulaire indispensablecliquez ici pour télécharger gratuitement nos 6 guides de conversation (dispo dans 6 langues)

 

Astuces de mémorisations

La répétition espacée permet, la plupart du temps, d’apprendre du vocabulaire très rapidement et sans faire d’efforts. Mais il arrive que certains mots ou certaines phrases semblent plus difficiles à mémoriser. Pour ces cas là, il existe des techniques très efficaces pour graver des informations dans notre mémoire.

 

Illustration mentale Raisonner par images

Tous les plus grands spécialistes en mnémotechnie et autres génies de la mémoire sont d’accord sur un point : pour avoir une bonne mémoire, il faut se créer des illustrations mentales. Autrement dit, si on doit se souvenir d’une information, il faut essayer de l’associer à une image connue. Dans le domaine de l’apprentissage des langues, lorsque nous apprenons de nouvelles phrases ou du nouveau vocabulaire, il est important de les associer à des illustrations mentales. Par exemple, si je dois me souvenir en anglais du mot sun (soleil), j’aurais beaucoup plus de chance de m’en souvenir si j’associe le mot à la représentation mentale du soleil.

Comment créer des images mentales efficaces?

Souvent, il est utile de se créer des images spécifiques puisque nous pouvons les fabriquer avec des caractéristiques particulières qui nous aideront à les mémoriser. Une illustration mentale particulièrement efficace doit posséder les 4 caractéristiques suivantes : exagération, mouvement, association inhabituelle et implication émotionnelle.

  • Exagération
    Une bonne image mentale doit être exagérée, c’est-à-dire qu’elle doit posséder des dimensions et des proportions qui ne respectent en rien les normes auxquelles nous sommes habitués. Si nous voulons mémoriser le mot foot (pied) en anglais, nous pouvons penser à un homme ayant un pied plus grand que l’autre (petit, j’aimais beaucoup faire ce genre de dessins). Si on veut apprendre le mot unghia (ongle en italien), imaginons par exemple une femme avec des ongles qui touchent le sol. Nous oublierons difficilement ces images !

  • Mouvement
    Notre attention est stimulée bien davantage par le mouvement que par ce qui est statique : c’est pour cette raison que les images en mouvement sont mieux enregistrées par notre cerveau, et qu’elles y restent bien plus longtemps. Si nous devons nous souvenir du mot coche (voiture) en espagnol, il vaut mieux imaginer une voiture en train de rouler. Ou bien, pour se souvenir du mot stone (pierre) en anglais, nous pouvons imaginer une pierre qui roule indéfiniment, c’est-à-dire une « rolling stone » !
  • Association inhabituelle
    Les groupes de personne et les objets que nous avons l’habitude de mettre ensemble font partie de la routine et, du coup, nous avons tendance à nous en préoccuper beaucoup moins. Au contraire, un groupe d’éléments que nous ne voyons normalement pas ensemble peut créer de l’étonnement, et donc être traité activement par notre cerveau. Imaginons un homme nu dans une banque, là où tous les autres sont en costume-cravate. Il s’agit d’une association totalement inhabituelle et hors de la logique de notre esprit. Ce type d’image est très puissant, et peut nous aider à apprendre du vocabulaire efficacement.

 

Besoin de quelques exemples pour mémoriser des mots ? Pour mémoriser le mot book (livre) en anglais, pensez à un chat en train de lire un livre qu’il tient ouvert entre ses pattes. Ou pensez à des extra-terrestres avec des lunettes de vue pour se souvenir du mot occhiali (lunettes en italien) ! Je vous conseille vraiment d’essayer et de prendre cela comme un jeu, cela peut-être très amusant.

 

  • Implication émotionnelle
    Il est extrêmement difficile d’oublier des endroits liés à une expérience intense ou associés à des moments tristes ou heureux. Nous sommes souvent surpris de nous souvenir de détails insignifiants, alors que nous pouvons passer des milliers de fois devant un bâtiment en nous rendant à notre travail sans jamais noter ni sa couleur ni le nombre d’étages. Les émotions sont très importantes pour se souvenir : si vous étiez suffisamment grand à l’époque, je suis sûr que vous vous souvenez avec précision du moment où vous avez appris les événements du 11 septembre, car cet événement possède une forte dose émotionnelle.
    C’est pour cela qu’à chaque fois que j’apprends le mot chien dans une nouvelle langue, par exemple « cao » en portugais, j’associe ce mot à Laika, le petit chien que j‘avais quand j’étais enfant.

 

A noter : les images mentales sont beaucoup plus efficaces si vous les imaginez vous-même. Car plus elles sont personnelles, plus elles seront faciles à mémoriser. Et le fait de chercher une image mentale est un travail qui vous aide également dans le processus de mémorisation.

 

Inventer des histoires amusantes avec des mots

J’utilise très souvent cette méthode pour mémoriser les mots difficiles ainsi que les faux-amis… De façon à être certain de ne pas les oublier, je m’invente une petite histoire, en me servant du mot.

Par exemple, je n’arrivais pas à me souvenir que jubilación en espagnol signifie la retraite. Je me suis donc imaginé un groupe de personnes âgées, en train de chanter, crier à tue-tête avec flûtes de champagne et petits salés – une vraie jubilation – pour fêter leur retraite. Maintenant, à chaque fois que je pense au mot retraite, j‘imagine cette scène très joyeuse et la première chose qui me vient à l’esprit sont ces bienheureux retraités !

 

 

Une autre histoire du même type m’a été racontée par un ami italien qui disait s’être déchiré son costume alors qu’il était sur la plage. Du coup, je l’ai imaginé réellement en costume cravate, en train de marcher sur une plage, par 40°C. Cette image m’a permis de me souvenir qu’en italien, le maillot de bain se dit costume. Plus c’est personnel, loufoque, grotesque ou même vulgaire, plus c’est efficace. Notre imagination n’a pas de limite, donc à chaque difficulté, nous pouvons nous inventer notre petite histoire drôle perso !
Si vous voulez approfondir cette technique pour apprendre du vocabulaire, je vous conseille de lire mon autre article qui donne de nombreux exemples concrets pour bien appliquer cette technique de mémorisation très efficace.

 

Inventer des liens et des relations entre les mots

Souvenez-vous du fonctionnement de notre cerveau : lorsque nous apprenons de nouveaux mots, il est très utile de trouver des liens avec d’autres mots que nous connaissons déjà ou bien d’en profiter pour apprendre du vocabulaire et les verbes qui sont liés à ce domaine. C’est pour cette raison qu’il convient d’apprendre du vocabulaire par catégorie (voyages, santé, nourriture…).

Souvent nous trouvons même des racines communes : par exemple, en allemand, je peux mettre ensemble Krankenhaus (l’hôpital) et Krankenschwester (l’infirmière). Ou également noter que tous les mots qui finissent par «-zione » en italien, se terminent par « –tion » en français, par « -ción » en espagnol, et par « -ção » en portugais (ex : distribuzione, distribution, distribución, distribuição). Associer les concepts et les mots est une méthode efficace pour exploiter la logique et le raisonnement, et ainsi mémoriser mieux et plus longtemps. C’est un des atouts qu’ont les adultes face aux enfants.

 

Décomposer les mots

Tablecloth : apprendre du vocabulaire efficacementUne autre façon intéressante et efficace pour apprendre du vocabulaire consiste à décomposer la structure d’un mot ou d’une phrase, pour mieux les mémoriser. En effet, si nous devons nous rappeler un numéro de téléphone ou celui de notre carte de crédit, ce sera plus facile si nous les décomposons en petits groupes de chiffres. De la même façon, nous pouvons faire en sorte de décomposer les mots pour nous en souvenir plus facilement.
En anglais, par exemple, pour me souvenir du mot tablecloth qui signifie nappe, je décompose le mot en deux parties : « table » d’un côté – qui signifie la table – et de l’autre « cloth » qui signifie le tissu. Et j’arrive à la signification du mot : le tissu pour la table, c’est-à-dire la nappe !

Comme vous pouvez le constater, il n’est pas nécessaire d’avoir étudié le latin ou d’avoir fait des études de langue pour observer les liens avec votre propre langue. Peu importe si la façon dont vous avez décomposé le mot est critiquable par un linguiste, l’important est que cela vous aide à mémoriser le vocabulaire. 

Et les associations sont possibles également dans des langues très différentes de la nôtre : en allemand, nous pouvons reprendre l’exemple de Krankenhaus. Nous pouvons le décomposer en « krank » (malade), « kranken » (souffrir) et « haus » (maison) pour arriver au mot hôpital. C’est-à-dire la maison où sont ceux qui souffrent. Ce sera beaucoup plus facile de ne pas oublier.
Si ces astuces vous intéressent, vous pouvez aussi lire l’article Conseils pour mémoriser des informations difficiles

 

S’imaginer dans la situation où l’on va utiliser ces mots

Il est très important d’apprendre du vocabulaire ou des phrases types en sachant que cela vous est utile, et que vous allez réellement les utiliser. Sinon, vous allez rapidement oublier.

Vous avez sûrement remarqué que l’on mémorise beaucoup plus facilement les choses qui nous passionnent, et qui vont nous servir dans un futur proche. Pour apprendre une langue, il ne faut pas se forcer à apprendre des phrases ou du vocabulaire que l’on ne trouve pas très utiles. C’est pour cela que dans MosaLingua, nous avons longuement travaillé pour sélectionner, et trier le vocabulaire et les expressions les plus utiles (triés par fréquence d’utilisation). Et, à tout moment, vous avez la possibilité de ne plus apprendre une carte, si vous pensez qu’elle n’est pas utile pour vous.

L’astuce pour apprendre du vocabulaire plus facilement est de vous imaginer utilisant ce mot ou cette phrase dans une situation plaisante. Par exemple, si vous voulez apprendre la phrase « Tu veux venir avec nous pour boire un verre ?«  dans la langue que vous apprenez, vous pouvez vous imaginer que vous êtes dans le pays que vous rêvez de visiter, parlant parfaitement la langue, entouré de vos nouveaux amis, et que vous vous adressez à une charmante personne. Une fois cette scène mise en place, vous pouvez répéter à voix haute la phrase : « Tu veux venir avec nous pour boire un verre ?« 

 

Exploiter vos 3 types de mémoire

On dit souvent qu’on a soit une mémoire visuelle, soit une auditive, soit une kinesthésique (associée au mouvement). En fait, la plupart d’entre nous avons souvent une combinaison des trois – avec peut-être un type prédominant. Il est donc intéressant d’exploiter ces trois types de mémoire pour apprendre du vocabulaire. 

Exploiter les mémoires visuelle et auditive

Lorsqu’on apprend un nouveau mot, on invente, on visualise une image… mais on devrait également en écouter la prononciation, et si possible lire ce mot à voix haute. On exploite ainsi deux types de mémoires distinctes mais intimement liées. Les sons et les images mentales peuvent constituer un mélange très efficace pour fixer de nouveaux mots dans notre mémoire.

 

Mémoire kinesthésique

 

Recopier le vocabulaire : L’écriture exploite donc la mémoire kinesthésique qui est principalement liée aux mouvements. Il est donc souvent très utile de recopier les mots et les phrases que nous étudions, principalement en période de mémorisation.
Vous pouvez vous entraîner à lire des mots et des phrases à voix haute, et vous exercer à les recopier sur un carnet. Il faut savoir que pour la mémoire kinesthésique, le fait d’écrire sur du papier (ou avec un stylet sur une tablette) est plus efficace que d’écrire sur un clavier.

 

Mouvement : de même, lorsque vous vous imaginez une scène mentale (cf. technique un peu plus haut), vous pouvez même la mimer ou faire des gestes. Cela peut paraître bizarre, mais cela fonctionne très bien. Faites l’essai ! J’étais sceptique au début mais je me suis forcé à appliquer cela pour certains mots et expressions, et j’ai pu mémoriser comme cela de nombreuses expressions idiomatiques en anglais (qui ne sont pas forcément faciles à mémoriser). Il y a même un utilisateur de l’application MosaLingua qui fait ses révisions tout en marchant. Il  me racontait que c’était beaucoup plus efficace pour lui – mais je n’accepte aucune responsabilité sur des accidents éventuels 😉

 

Adapter son environnement

Choisir les moments les plus adaptés pour se consacrer à la mémorisation

Le matin est le moment idéal pour se consacrer aux activités mentales. Notre cerveau est frais et reposé, cela permet d’être beaucoup plus efficace. Après un bon petit déjeuner, on peut commencer à mémoriser les mots et les phrases qu’on pourra par exemple revoir le soir avant de se coucher. Il ne faut pas oublier de prendre des petites pauses pendant que l’on s’exerce.

Bien dormir

Le sommeil joue un rôle fondamental dans nos processus mentaux : le fait de dormir suffisamment et avec un sommeil de qualité est souvent sous-estimé. Mais cela peut réellement changer nos performances.
En effet, après une bonne nuit, non seulement nous sommes plus reposés, et donc plus efficaces, mais il est également prouvé que durant le sommeil notre cerveau passe en revue toutes les nouvelles informations apprises durant la journée. Pour cette raison, se répéter les mots appris juste avant de s’endormir est une excellente idée.

Changer son style de vie et ses habitudes alimentaires

Cette partie a été traitée dans un autre article car celui-ci est déjà long et dense. Et pour intégrer toutes ces techniques, il faut du temps et de la pratique. Mais je vous invite à lire l’article suivant qui vous permettra également d’améliorer vos facilités d’apprentissage :0
Les habitudes alimentaires et le style de vie à adopter pour améliorer sa mémoire

Utiliser ce que l’on a appris en pratiquant

comment-apprendre-du-vocabulaire-efficacement--apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalingua

By: Sophie

Rien ne sert de mémoriser des milliers de mots et connaissances sans pratiquer. Non seulement c’est très bon pour consolider les connaissances apprises mais c’est aussi très bon pour la motivation. C’est pour cela que, dans ce blog, on parle beaucoup des activités que l’on peut faire pour pratiquer la langue que l’on apprend :

Que des activités qui doivent vous donner du plaisir. Et avec Internet, tout est beaucoup plus simple, on peut pratiquer sans avoir besoin de voyager.

 

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous aidera dans votre apprentissage des langues. N’hésitez pas à écrire des commentaires, je vous répondrai.

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Comments

  1. Merci, article Génial ! j’avais acheté un super livre sur la mémorisation… et la tu viens d’y mettre une bonne partie des éléments essentiels !! C’est de l’or pour les personnes qui sauront l’assimiler et le mettre en pratique! et ca ne fonctionne pas que pour les langues en plus.. !

    Bravo chef 😉

    • Merci Jefff, ca fait plaisir ce genre de commentaires 🙂 Pour info, quel est le livre sur la mémorisation dont tu parles ? (je le connais peut-être)

      Sinon, pour la petite histoire, cet article a en fait été écrit en trois fois :
      J’ai commencé à écrire une première partie, puis Luca l’a repris en Italien en rajoutant de nombreux éléments, puis je l’ai à mon tour repris avec également de nouveaux éléments… Du coup, c’est pour cela qu’il est un peu long 😉

  2. Salut !

    Ah d’accord ! ca permet d’assimiler tranquillement.

    J’ai bien aimé celui sur les modes de vie avec la notion de l’équilibre psychique..pk c’est super important, ceux qui font que bosser non stop et ne sorte plus : ptit tour par la case dépression ( j’en ai connu quelque cas en fac de droit ^^ )

    Le livre c’est un ebook que j’ai trouvé très complet sur la mémoire et qui marche beaucoup pour moi, c’est :
    « Napoléon joue de la cornemuse dans un bus »

    • Ah oui, « Napoléon joue de la cornemuse dans un bus », j’aime bien le blog potiondevie.fr, il fait du bon boulot !

  3. très très bien, j’ai beaucoup chercher et lus sur ce sujet, mais vous avez tout rassembler dans cet article. Que Dieu vous aide , et préserve pour le bien de tout le monde. je ne suis pas francais excusé moi pour les expression fausses.

  4. bonjour merci bcccccp , j’ai une petite quetions , je viens de m’inscrit mais le boutons s’inscrire ne fonctionne pas et en bas de panneau est ecrit  »Je hais le spam, et votre adresse ne sera pas revendue, je vous le promets. » comment ca ?????

    • Bizarre, cela devrait fonctionner (je viens de retester et cela fonctionne bien). Vous utilisez quel navigateur ?

      • slt samuel merci pour ta reponse nn cava il fonctione mrc bcpppppp encore 🙂

  5. Merci pour cet article synthétique. Je dévore toujours à toute vitesse! Puis j’y reviens tranquillement, et régulièrement pour assimiler les notions.
    Certaine chose, notamment sur le mouvement, me font penser au travail de recherche du Brain Gym: une branche tres spécialisée sur l’apprentissage de la Kinesiologie. Elle propose notamment des mouvements a faire pour aider le cerveau à mieux apprendre… A bon entendeur salut!

  6. Merci beaucoup c'est très utile pour moi 🙂

  7. Bonjour,
    franchement cet article est très intéressant, j’ai appris beaucoup de chose
    moi je suis marocaine, et mon problème est que les mots m’échappe de la mémoire qu’on j’envie de les utiliser
    je sais pas est ce que vous avez compris ce que je voulais dire?!
    le mot est dans ma tête, mais quand je voulais utiliser il m’échappe 🙂
    merci beaucoup

    • C’est normal, cela arrive à tout le monde. La méthode SRS (cf nos applications) + beaucoup de pratique permet de résoudre ce problème

      • Merci, je vais essayer et j’espère qu’elle marche cette méthode.

  8. Bonjour Sam,

    J’apprécie beaucoup vos articles. J’espère que si je suis très bien vos conseils, il me serait vraiment facile d’apprendre rapidement une langue étrangère.

    Merci infiniment

  9. Bonjour ! 🙂

    Je suis tombée sur votre site par hasard et je le trouve vraiment bien fait avec de bons conseils à tirer. J’ai 15ans et au mois d’avril je vais passer une semaine dans une famille anglaise, alors un maximum de vocabulaire serait la bienvenue 😉

    Bonne continuation

    • Merci !
      N’hésites pas à regarder notre application, il y a tout ce qu’il faut dedans pour faire un échange linguistique 😉

  10. Merci beaucoup pour les infos !
    J’ai décidé d’apprendre le néerlandais durant ces vacances et cela va bien m’aider !

  11. Excellent article, comme d’habitude.
    A l’image de l’application. J’utilise mosalingua en faisant du sport ou lorsque j’ai des temps morts. Les nouveautés tel le main libre est excellent pour mémoriser et réviser les fiches. Les images mentales sont très puissantes et j’utilise aussi mes trois sens pour graver les mots ou expressions difficiles. D’ailleur en faisant des gestes tout seul, je pense que je suis quelque peu ridicule… Mais bon, au moins je progresse. Bon courrage à tous.

    • Bonjour Mandie,
      J’ai regardé rapidement, cela n’utilise pas le système de mémorisation SRS (qui est le plus efficace), et cela n’ordonne pas les priorités d’apprentissage selon ses objectifs. Je vous conseille de jeter un coup d’oeil sur nos apps pour apprendre du vocabulaire: https://www.mosalingua.com
      Amicalement,
      Sam

  12. Bonjour
    SVP comment puis je trouver ces applications qui aident a la memorisation d un nouveau vocabulaire? Sinn quelles sont leurs noms pour pouvoir les chercher et les en profiter aussi !
    Merci d’avance

  13. merciiiiiiiiiiii beaucoup, c’est très utile et sa aide vraiment.. bravoooooooo c’est très gentille

  14. Merci pour ce génial article 🙂
    Il me plait bcp..

  15. Bonjour, professeur de néerlandais, je me retrouve confrontée à de plus en plus d’élèves en difficulté pour étudier leur vocabulaire. Avez-vous le même style de liste dans cette langue ? Où puis-je en trouver sinon ???
    Un super grand merci pour votre aide et votre super article !!!

    • Bonjour,

      Je suis ravis de savoir que vous aimez notre article 🙂
      Je suis désolé mais nous n’avons pas de liste pour le néerlandais.

  16. Ce un article super bien, merci sa m’aide déjà oui ce trop bien!!!

    • Merci bien, ça nous fait plaisir !

  17. c est un super article
    Merci pour les conseils

Speak Your Mind

*