Comment garder la motivation sur la durée pour apprendre une langue

L’apprentissage d’une langue étrangère est un processus qui se déroule sur le long terme et qui nécessite plusieurs mois voire plusieurs années de travail. On a malheureusement vite fait de se décourager à un moment ou un autre et de jeter l’éponge. Le fait d’entretenir votre motivation n’est donc pas une simple aide, mais constitue au contraire une partie essentielle de votre projet.

Cet article vous fournira les clés pour être toujours motivé au moment de vous exercer sur la langue de votre choix.

comment-garder-la-motivation-sur-la-dure-pour-apprendre-une-langue-16320248615b31d55ded8k-apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalingua

1. Trouvez vos bonnes raisons d’apprendre la langue

Pourquoi apprendre cette langue plutôt qu’une autre ? Votre projet doit répondre à un besoin encore insatisfait dans votre vie. Nous avons tous de bonnes raisons d’apprendre une langue étrangère, quelles sont les vôtres ? Avez-vous un intérêt pour le cinéma de ce pays, pour sa musique, ou encore souhaitez-vous parler avec vos amis étrangers dans leur langue maternelle ? Pour être efficaces, ces raisons doivent être aussi personnelles que possible, donc prenez le temps de réfléchir à cette question.

Acceptez d’ailleurs que ces sources de motivation évoluent avec le temps. Certaines ne vous passionneront plus autant qu’avant et d’autres prendront leur place. Gardez l’œil ouvert et soyez curieux de tout ; les découvertes que vous ferez tout au long de votre apprentissage vous fourniront de nouvelles raisons d’aller de l’avant.

 

2. Transformez votre apprentissage en passion

Commencer à apprendre une langue revient à insérer un élément étranger dans votre quotidien, qui peut potentiellement se révéler contraignant. Votre demi-heure d’espagnol peut donc devenir, au choix, un fardeau ou un vrai plaisir. Pour toujours réviser avec le sourire, il vous suffit d’associer votre apprentissage à une passion, ainsi, vous n’aurez tout simplement pas l’impression de travailler.
Peu à peu, l’apprentissage se transformera lui-même en passion et le simple fait d’ouvrir votre méthode vous donnera du cœur à l’ouvrage.

 

3. Soyez paresseux, soyez malin

L’apprentissage d’une langue est une course de fond, inutile donc de tout donner dans les premiers mètres pour finir épuisé et incapable d’atteindre la ligne d’arrivée. Notre culture nous enseigne que pour travailler bien, il faut travailler dur. Concernant les langues étrangères, rien n’est plus faux. Vous risquez tout au plus de vous décourager rapidement.

Travaillez peu, mais bien. Une demi-heure quotidienne répartie dans plusieurs moments de votre journée suffit amplement, vous pouvez pousser jusqu’à une heure si vous en avez l’envie. En revanche, ne faites pas plus, sauf peut-être le week-end : plus vos révisions représenteront un investissement en temps contraignant au quotidien, moins vous serez motivé.

L’application MosaLingua fonctionne justement sur ce principe : passez quelques minutes par jour à apprendre du vocabulaire et vous connaîtrez des centaines de mots au bout de quelques mois. Ne vous tuez pas à la tâche, pensez sur le long terme.

 

4. Fixez-vous des objectifs motivants

Ne vous lancez pas dans votre projet sans l’avoir mûri au préalable. Que souhaitez-vous faire de votre langue cible ? Dans quel contexte souhaitez-vous l’utiliser dans les prochains mois ? Rien n’est plus motivant que d’atteindre ses buts, donc fixez-vous des objectifs qui soient à la fois motivants et réalistes, autrement dit des objectifs SMART.

Pour partir sur les chapeaux de roue, vous pouvez également vous lancer un défi de 30 jours, qui vous permettra de créer une routine de travail tout en vous amusant.

 

5. Recherchez le contact humain

L’être humain est sociable par nature et recherche la présence de ces pairs. Pour apprendre une langue, utilisez ce penchant à votre avantage. Au lieu de rester seul dans votre coin, allez au-devant des locuteurs de la langue. J’ai toujours considéré que cet apprentissage était un moyen extraordinaire de se faire des amis et de découvrir un pays à travers les yeux de ses habitants.

Même si vous n’habitez pas dans une grande ville cosmopolite, Internet vous permet désormais de contacter des personnes vivant à l’autre bout du monde sans même sortir de chez vous. Pour ce faire, vous pouvez passer par des services comme italki sur votre ordinateur ou HelloTalk sur votre téléphone. Vous y trouverez de nombreux étrangers désireux d’apprendre le français et de vous enseigner leur langue.

Entourez-vous de personnes de confiance et tenez-les au courant de votre avancée. Ainsi, au lieu de confiner votre projet dans une dimension abstraite et solitaire, vous lui donnerez un visage humain et, de ce fait, beaucoup plus motivant. Si jamais vous n’aimez pas travailler en autodidacte, pourquoi ne pas vous inscrire à un cours collectif ? Bref, ne restez pas isolé !

 

6. Apprenez la langue dont vous avez vraiment besoin

Trop souvent, nous nous laissons guider par nos cours et méthodes et nous nous retrouvons à apprendre une facette de la langue qui n’est pas celle dont nous avons besoin. Si vous cherchez à maîtriser le vocabulaire de base pour vous débrouiller en voyage, n’allez pas vous jeter sur les termes liés à la littérature ou aux statistiques.

Faites ce tri pour être sûr à tout moment d’apprendre la langue dont vous avez réellement besoin à l’heure actuelle. Sinon, vous finirez par vous demander ce que vous êtes en train de faire de votre vie et je peux vous assurer que votre motivation ne résistera pas longtemps à un tel questionnement.

Conseilleriez-vous à un ami apprenant le Français de commencer par le passé simple ? Bien sûr que non, cela vous paraît sans doute évident. Pour une langue étrangère, le principe est le même : prenez toujours du recul sur ce que vous êtes en train d’apprendre.

 

7. Conclusion : pour rester motivé, intégrez votre apprentissage dans votre vie

Si vous examinez attentivement les conseils que j’ai évoqués, vous en tirerez une leçon précieuse : faites en sorte que la langue se fonde dans votre quotidien, jusqu’à devenir une seconde nature. Ainsi, vous ne la percevrez jamais comme un fardeau, mais comme un élément de votre vie dont vous ne pouvez plus vous passer. Un polyglotte, ce n’est pas simplement une personne parlant plusieurs langues : c’est quelqu’un qui vit les langues.
Si vous adoptez cet état d’esprit, vous resterez motivé en toutes circonstances, quelle que soit la langue que vous apprenez.

 

A propos de l’auteur : Pierre Blanchon est un polyglotte passionné de langues étrangères. Sur son blog Le Monde des Langues, il partage ses astuces et conseils pour apprendre les langues avec les meilleures méthodes et ressources.

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Ce article est également disponible en German et English.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Speak Your Mind

*