Une mauvaise prononciation est une mauvaise habitude comme certains se rongent les ongles ou d’autres fument des cigarettes. Vous ne vous rappelez même probablement pas la première fois que vous l’avez fait… Mais maintenant, arrêter vous semble impossible. Aujourd’hui, on vous explique comment rompre ces mauvaises habitudes pour ainsi préserver votre expression orale. Petit guide pratique pour se libérer de ses mauvaises habitudes de prononciation.

se libérer d'une mauvaise habitude de prononciation

Bonne et mauvaise habitude ?

Pourquoi ne commencez-vous pas à vous créer une nouvelle bonne habitude dès maintenant en vous abonnant à notre chaîne YouTube ? Nous publions de nouvelles vidéos toutes les semaines. Si vous vous abonnez et cliquez sur la cloche pour recevoir les notifications, vous serez informés à chaque fois que vous devez travailler sur votre compréhension orale, de manière régulière.

Il est assez simple de se former de mauvaises habitudes. Mais s’en libérer est bien plus dur ! Si vous êtes sportif, vous comprendrez : en effet, cela peut prend des semaines de travail intense pour être en forme, mais il suffit de vous relâcher juste quelques jours, pour revenir là vous avez commencé. Avec la prononciation, c’est la même chose. Cela dit, remplacer une mauvaise habitude par une bonne est difficile, mais pas impossible…

Pour rendre l’apprentissage des langues le plus plaisant possible, vous devez vraiment essayer d’apprendre la bonne prononciation dès le début. On vous a d’ailleurs expliqué pourquoi il était bien d’adopter une bonne prononciation en langues étrangères (en vidéo). Et dans 1 minute, on vous expliquera comment adopter une bonne prononciation dès le début de votre apprentissage. Mais avant : voyons pourquoi les gens développent de mauvaises habitudes. Quelles sont les raisons ?

Pourquoi développons-nous une mauvaise prononciation ?

  1. Si vous vous cantonnez à lire et écrire, et que vous évitez de parler et écouter, vous ne serez jamais exposé à la prononciation. Notre mémoire est influencée par ce à quoi la langue ressemble sur le papier ce qui, pour certaines langues, est bien différent de comment elle est prononcée / parlée. Prenez par exemple le mot anglais « through« . Si vous vous limitez à le voir écrit, et n’avez jamais entendu sa prononciation, il y a de fortes chances pour que la première fois que vous le prononciez, vous le prononcez mal, à cause de ces petites lettres silencieuses (gh).
  2. La deuxième raison, c’est que, bien souvent, les gens n’ont jamais parlé avec des natifs. Vous rapprocher d’un ami qui apprend la même langue que vous est une bonne chose car cela vous permettra de vous motiver l’un l’autre. Mais quand on en arrive à la pratique, cet ami n’est pas le partenaire idéal. Car il y a des chances pour qu’il fasse les mêmes erreurs que vous. Afin d’éviter d’avoir à rompre de mauvaises habitudes, il est bon d’en entreprendre des bonnes dès le début de votre voyage dans l’apprentissage des langues.

Comment adopter les bonnes habitudes dès le début de votre apprentissage ?

D’abord, assurez-vous que votre pratique soit bien équilibrée : la lecture et l’écriture sont des compétences importantes, mais assurez-vous de ne pas négliger pour autant l’écoute et l’expression. Et pour pratiquer votre expression, il est bon de se rapprocher d’un locuteur natif. Pratiquez avec un « expert » dans la langue, et vous êtes sûr qu’il pourra souligner vos erreurs de prononciation quand vous en faite afin d’étouffer dans l’œuf toute mauvaises habitudes.

Et si vous avez déjà développé de mauvaises habitudes, pas d’inquiétude : sachez qu’il y a aussi moyen de les rompre !

Comment rompre une mauvaise habitude de prononciation ?

Selon de nombreuses études, construire ou remplacer une habitude prend entre 21 et 30 jours. Ainsi, pour adopter une bonne prononication, vous devrez faire l’effort de changer délibérément votre prononciation pendant un mois.

Au début, cela risque d’être compliqué parce que vous devrez beaucoup réfléchir avant de parler. « Okay… je suis sur le point de prononcer un mot avec le son « th »… je dois faire en sortes que ma langue soit bien placée« . Mais éventuellement, vous terminerez avec un accent en mode pilote automatique. Voici quelques méthodes efficaces pour corriger vos habitudes de prononciation dans n’importe quelle langue :

1. Trouvez un partenaire linguistique locuteur natif

C’est mon conseil le plus important. Je vous ai déjà dit pourquoi ils étaient si utiles. Donc maintenant, allez vous en trouver un !

2. N’ayez pas peur des sons difficiles

Une fois que vous avez vos échanges linguistiques d’organisés, et que vous savez où sont vos faiblesses, essayez justement de les travailler au cours de vos conversations, le plus souvent possible. Vous aurez tendance à les fuir, parce qu’ils sont tous simplement difficiles pour vous. Mais si vous voulez rompre vos mauvaises habitudes, vous devez affronter vos peurs ! Le plus vous pratiquez et vous faites corriger, le plus vite vous les remplacerez par de bonnes habitudes.

3. Focalisez-vous sur un à deux sons à la fois

Les mauvaises habitudes sont déjà bien assez difficiles à rompre, alors quand vous essayez d’en casser plusieurs à la fois, vous rendez juste la tâche plus difficile. Focalisez-vous d’abord sur une à deux de vos pires erreurs et donnez tout. Une fois qu’elles seront corrigées, ce qui sera déjà un bel effort, focalisez-vous sur d’autres erreurs. Par exemple, j’ai fait de ma priorité que de travailler sur les sons « u » et « ou » quand j’ai appris le français, parce que ça signifie deux choses bien différentes entre « beaucoup » et « beau-cul »…

4. Pratiquez avec des exercices qui vous permettront d’entraîner vos oreilles et votre bouche

Vous pouvez même ne pas reconnaître que vous avez fait une erreur de mauvaise prononciation. Parfois, vous devrez entraîner vos « oreilles » pour reconnaître la différence entre le son que vous prononcez et le son correct. L’alphabet phonétique international, ou IPA, peut-être un outil très utile en ce sens. La formation MosaLingua « Speak English With Confidence » est aussi une excellente ressource pour ceux qui apprennent l’anglais. Parce qu’elle comporte des leçons pour tous les sons les plus complexes.

5. Vous devrez peut-être exagérer un peu…

Quand je travaillais sur le R roulé espagnol, je sonnais comme une moto ! Aussi ridicule que cela puisse paraître, cela a vraiment aidé ma bouche à créer ce son. Et maintenant, je l’ai beaucoup plus atténué, et je sonne presque comme une personne normale quand je le prononce… Enfin, enregistrez-vous régulièrement quand vous dites un mot qui contient votre son cible, ainsi vous pourrez mesurer vos progrès. C’est encourageant de voir d’où vous venez.

Maintenant à vous d’identifier vos propres habitudes de prononciation et essayer de vous libérer des mauvaises. Avec un peu de chance, vous avez maintenant tous les outils dont vous avez besoin ! Bonne chance.

Petit guide pratique pour se libérer de mauvaises habitudes en vidéo

Je vous dévoile en vidéo toutes mes astuces pour prendre de bonnes habitudes dès le début de votre apprentissage, ou pour justement vous libérer des mauvaises.

La vidéo, disponible sur YouTube ou ci-dessous, a été enregistrée en anglais. Vous pouvez activer les sous-titres en cliquant sur l’engrenage en bas à droite, et réduire la vitesse de diffusion de la même façon.

 

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour + d’astuces !