La langue espagnole est riche et diversifiée. S’il est important de connaître les expressions espagnoles les plus courantes, connaître quelques faits sur la langue peut aussi être utile. Ou bien juste éveiller notre curiosité. Voici un aperçu de 15 faits sur la langue espagnole. Bonne découverte !

15 choses que vous ignorez sur la langue espagnole - MosaLingua

La langue espagnole : 15 choses que vous ignoriez

Comme toutes les langues, la langue castillane, ou espagnole, regorge de petits trésors à découvrir. Certains sont amusants, tandis que d’autres sont des pièges auxquels il faut faire attention. Alors, si vous êtes en train d’apprendre cette belle langue, si vous la parlez déjà, ou au contraire, vous ne la parlez pas du tout mais que vous aimez l’écouter, continuez la lecture de cet article pour découvrir 15 choses que vous ne connaissez pas sur cette langue. ¿Vamos?

Je t’aime

Il y a deux manières de dire “Je t’aime” en espagnol : “Te amo” et “Te quiero”. Le premier se dit entre amoureux ou de la famille proche et a un sens profond. Le second n’est pas aussi romantique et est utilisé davantage dans un contexte plus amical.

Une lettre de l’alphabet en plus

Saviez-vous qu’il y a une lettre en plus dans l’alphabet espagnol et que c’est la seule d’origine espagnole ? Si vous n’avez pas encore deviné, c’est le “ñ”. Il a été utilisé pour la première fois comme une sorte de raccourci pour écrire des mots du latin avec un double “n”, comme le mot “Annus” qui s’écrit año en espagnol, avec la lettre “ñ”. Le tilde était abrégé pour le second “n”, écrit au-dessus du premier.

C’est finalement au 13e siècle que le roi espagnol Alfonso el Sabio (Alphonse le Sage) a approuvé l’utilisation de ce symbole dans sa Réforme de l’Orthographe de la langue castillane.

Le castillan

Alors pourquoi l’espagnol est aussi appelé le castillan ? Eh bien, la réponse est très simple : la langue espagnole s’est différencié du latin. Sauf en Espagne, dans une région nommée Castille, un grand espace qui comprenait plus d’un quart de la péninsule espagnole.

Puis, le nom « Castille » a donné le mot « castillan » et ça s’est ensuite répandu dans d’autres pays.

Les racines arabes de la langue espagnole

Vous pensez peut-être que les racines de la langue espagnole sont purement latines, mais saviez-vous que la langue arabe est le 2e plus grand contributeur à la langue espagnole ? La raison derrière ce fait fait partie intégrante de l’Histoire.

Des Arabes ont décidé de conquérir leurs voisins, ce qui est arrivé aux Espagnols, en atteignant la péninsule ibérique. Une fois arrivés, ils ont implanté leur langue et leur culture, qui se sont mélangées avec l’espagnol. Finalement, les Arabes ont été chassés de l’Espagne et la langue espagnole a conservé à peu près 8 000 mots en arabe. Vous rencontrerez sûrement beaucoup de mots que vous connaissez peut-être déjà en espagnol provenant ainsi de la langue arabe. Voyons ensemble :

  • la almendra (l’amande),
  • la almohada (l’oreiller),
  • la alfombra (le tapis).

Remarquez-vous les sons arabes dans ces mots ? En Espagne, il y a aussi plein de lieux, de régions et de sites historiques nommés par les Arabes, comme La Alhambra ou Andalucia, une commune espagnole dérivée du mot “Al Andalus”, qui est le nom arabe pour Péninsule Ibérique Musulmane. On peut aussi citer la ville et province Guadalajara qui vient du mot arabe “Wādī al-Ḥijārah”, ce qui signifie rivière ou canyon de pierres.

Les racines anglaises de la langue espagnole

Plus récemment, au 20e siècle, beaucoup de mots anglais ont été adaptés à l’espagnol et sont devenus du vocabulaire de tous les jours. Par exemple :

  • fútbol (football),
  • suéter (gilet, pull),
  • pulover (pullover),
  • overol (salopette).

Même aujourd’hui, la langue espagnole assimile constamment de nouveaux mots de l’anglais, notamment des verbes liés à la technologie moderne. Ils ont été créés en prenant le mot en anglais et en ajoutant juste le suffixe -ear à la fin du mot. Par exemple :

  • to tweet tuitear,
  • to scanescanear.

Grammaire espagnole

La grammaire espagnole a été publiée pour la première fois en 1492. 1492, c’est l’année où Christophe Colomb a posé le pied en Amérique. C’est facile à retenir !

Ponctuation dans la langue espagnole

Vous savez peut-être déjà que les exclamations et les questions en espagnol doivent commencer avec une ponctuation « ouverte ». Ces points d’exclamation et d’interrogation à l’envers existent seulement en espagnol. Personnellement, je trouve que c’est très utile car ça vous aide à avoir la bonne intonation dès le début d’une phrase, quand vous lisez à voix haute.

Ponctuation espagnole sur Internet

Mais cette même ponctuation constitue un problème quand vous tapez sur un clavier qui n’est pas espagnol ! Et la langue espagnole étant la 3e langue la plus utilisée sur Internet, après l’anglais et le chinois, un clavier espagnol serait utile pour un tiers des utilisateurs d’Internet.

La longueur des phrases

Si vous traduisez de l’anglais à l’espagnol, votre texte a de fortes chances de s’allonger de 15 à 25%. La raison ? L’espagnol est plus poétique, expressif et détaillé que l’anglais. Par conséquent, on utilise plus de mots pour décrire quelque chose qui pourrait juste être résumé en un mot en anglais.

Un exemple ? Pour parler de la direction des aiguilles d’une montre en anglais, on dirait juste clockwise (dans le sens des aiguilles d’une montre). Mais en espagnol, il n’y a pas d’équivalent pour clockwise, donc on devrait dire : “en el sentido de las agujas del reloj” !

Le plus long mot en espagnol

En revanche, les mots ne sont pas nécessairement plus longs que dans d’autres langues. Excepté, peut-être, le plus long mot en espagnol qui comporte 31 lettres : esternocleidooccipitomastoideos. C’est un long mot pour un petit muscle ! En effet, c’est le nom d’un muscle du cou. À se demander même si les Espagnols utilisent réellement ce mot chez leur médecin… En général, on dirait plus : “Doctor, me duele aqui” (“j’ai mal ici”).

Les faux-amis

D’ailleurs, attention avec les prochains mots pour éviter des situations sérieusement embarrassantes. Le français et l’espagnol partagent beaucoup de mots qui se ressemblent à l’écrit mais qui ne veulent pas toujours dire la même chose. Même si les deux langues sont très proches. On les appelle les « faux-amis ». Quelques exemples ? Embarazada signifie “enceinte” en français, et pas “embarrassé”.

Un de mes amis britanniques me parlait en espagnol et a dit : “oh estoy embarazada y es por culpa de tu hermano”. En français : “Je suis enceinte et c’est de la faute de ton frère”. Vous voyez… les faux-amis peuvent vraiment vous mettre dans de drôles de situations !

Il existent d’autres faux-amis espagnols, comme :

  • constipado qui veut dire ‘être enrhumé’ et non ‘être constipé’,
  • gracioso signifie ‘drôle’, pas ‘gracieux’,
  • et la liste continue !

Si ça vous est déjà arrivé, dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

Les États-Unis, bientôt un pays hispanophone ?

Selon certaines statistiques, les États-Unis seront le plus grand pays hispanophone d’ici 2050 avec 132,8 millions de locuteurs !

Les lettres B et V

Les lettres ‘b’ et ‘v’ se prononcent de la même façon en espagnol. Le ‘v’, entre des sons voyelles, se prononce comme un b doux, où les lèvres ne se touchent pas : “ViVa”. Ce son n’existe même pas en français !

Les genres

Les genres peuvent prêter à confusion en espagnol. Plein de noms sont épelés et prononcés de la même façon mais changent de signification en fonction de l’article utilisé, selon s’il est féminin ou masculin. Par exemple : “el cometa” et “la cometa” ; “un cura” et “una cura” ; “un pendiente” et “una pendiente”.

Ensuite, vous avez le mot mar (mer) qui peut être utilisé indistinctement au féminin ou au masculin et sa signification ne change pas. Le mot la persona est un autre bon exemple, car il est féminin, mais peut être utilisé pour parler d’un homme ou d’une femme.

L’ordre des mots

Enfin, et non des moindres, l’ordre des mots en espagnol est relativement libre et il y a beaucoup plus de variations Sujet-Verbe-Complément dans la langue espagnole. Par exemple, la phrase “David a écrit le livre”, Sujet – Verbe – Objet, peut se dire :

  • David escribió el libro”
  • “El libro escribió David”
  • “Escribió David el libro”
  • et “David el libro escribió”.
  • Et même “El libro, David escribió”, pour un effet un peu plus littéraire.

N’hésitez pas à commenter votre partie préférée ci-dessous. Et pourquoi pas partager aussi vos expériences intéressantes/drôles/embarrassantes que vous avez pu avoir en apprenant la langue espagnole ou entendu des apprenants en espagnol.

Toutes les astuces en vidéo

Vous pouvez retrouver toutes ces informations en vidéo, avec Lisa-Joy. La vidéo est en anglais (et quelques mots d’espagnol), mais vous avez la possibilité d’afficher les sous-titres en français, ou dans la langue de votre choix parmi celles proposées, en cliquant sur la roue dentée. Vous pouvez aussi accélérer ou ralentir selon vos besoins.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube !

Pour aller plus loin

Si cet article vous a intéressé, nous vous proposons de jeter un œil sur les articles suivants :