Le japonais n’est pas simplement une langue, il représente tout un univers. Les personnes qui souhaitent l’apprendre sont bien souvent passionnées, que ce soit par la langue, la nourriture, les mangas, le studio Ghibli, les films de Takashi Miike, la culture plus généralement. La langue japonaise est (semble-t-il) une langue passionnante. Si vous êtes ici aujourd’hui, c’est que vous avez besoin d’un support pour vous guider et vous aider à avancer dans son apprentissage. Vous trouverez ainsi sur cette page tous les conseils, les meilleures ressources et outils pour apprendre le japonais en autodidacte.

apprendre le japonais

Que trouverez-vous dans cette page ?

Apprendre le japonais, se lancer dans une grande aventure

 

Pourquoi apprendre le japonais ?

Pourquoi apprendre le japonais, seul vous pouvez répondre à cette question. Et il est d’ailleurs essentiel, pour le bien de votre motivation (et son maintien à haut niveau) que vous y répondiez.

Souhaitez-vous apprendre le japonais : par curiosité ? par amour ? pour des raisons professionnelles ? par passion pour la culture ? Quelle que soit la raison, il est bon de la noter pour votre motivation, et de noter aussi votre objectif. « Je souhaite parler japonais pour communiquer avec ma belle famille« , « je souhaite comprendre le japonais pour lire des mangas en langue originale« , « je souhaite comprendre et parler japonais pour prendre des cours de cuisine au Japon en 2021 » « Je souhaite passer le JLPT en 2022« . Plus l’objectif est précis et clair, et plus votre motivation sera susceptible de vous suivre sur le long terme. Et entre nous, il s’agit là de gros objectifs ! Rien ne vous empêche ensuite de les diviser en plus petits objectifs (réalisables à moyen terme) tels que : apprendre à écrire les syllabaires, apprendre du vocabulaire culinaire et sa prononciation, travailler uniquement la prononciation.

Aussi, si vous êtes au Japon pour un voyage, des études ou pour travailler, nous ne pouvons que vous conseiller d’apprendre le japonais. Vous pouvez communiquer en anglais au Japon, la langue ne sera pas une barrière pour comprendre et vous faire comprendre. Mais apprendre la langue du pays où vous résidez pour quelques semaines voire plusieurs mois vous permettra d’accéder à un tout autre Japon. Les rencontres, les lieux, les expériences que vous vivrez seront très certainement différentes en ayant connaissance de la langue.

Pourquoi l’apprendre en autodidacte ?

C’est vrai qu’il existe des tas de méthodes pour apprendre une langue : des cours particuliers, des cours en groupe, à l’école ou en association, des cours sur Internet, ou l’apprentissage en autodidacte. Soyons honnête, cette dernière méthode est la plus difficile… Mais c’est aussi celle qui vous donnera le plus de liberté. Vous apprenez ce que vous voulez, à votre rythme, et vous n’avez que votre objectif pour avancer. De nos jours, et grâce à Internet, il est tout à fait possible de s’entourer de toutes les ressources nécessaires à son apprentissage. Alors oui, c’est possible mais encore une fois, vous devez faire preuve de motivation pour atteindre votre objectif.

Combien de temps pour apprendre le japonais ?

Pour apprendre le japonais, encore plus tout seul, la route est longue. C’est une langue très différente de la langue française, vous passerez certainement plus de temps à essayer de la comprendre et à comprendre son fonctionnement que l’espagnol ou le portugais. Mais encore une fois, pour bien répondre à la question, encore faut-il savoir quel est votre objectif. Si vous souhaitez apprendre à parler japonais pour y travailler, la route sera bien plus longue que si vous souhaitez en apprendre les bases pour saluer vos beaux-parents dans leur langue natale par exemple.

Autre élément à prendre en compte pour bien répondre à cette question : combien de temps êtes-vous capable de consacrer à son apprentissage ? Il est important voire essentiel d’apprendre un peu et tous les jours. Apprendre par étape, et de vous consacrer du temps… sur la durée ! Apprendre le japonais en y consacrant 3 h par jour pendant 1 semaine, soyons honnête : c’est impossible. Du moins, vous le perdrez très vite. Apprendre le japonais en y consacrant disons 20 à 30 minutes par jour pendant 1 an (véritablement 365 jours), vous êtes sûr de progresser.

Ensuite, il faut savoir que ce ne sont pas les débuts les plus difficiles. Vous trouverez en plus sur Internet des tas de méthodes, de livres, de chaînes YouTube qui vous permettront d’avancer. Apprendre du vocabulaire, son système syllabaire, etc. cela prend du temps mais ce n’est pas le plus compliqué. C’est un apprentissage par cœur. Le plus difficile, c’est d’avancer. Avancer tout seul, et trouver la motivation sur le long terme.

Par quoi commencer ?

C’est la grande question dans l’apprentissage du japonais. Comme on le disait, il existe des tas de méthodes, de ressources, de conseils pour apprendre seul. Mais souvent, dans ce cas-là, ce dont on a surtout besoin : c’est d’une organisation. L’organisation est essentielle à l’apprentissage de toute langue, et encore plus d’une langue aussi différente de notre langue maternelle. Ainsi sur cette page, nous vous donnons des outils à utiliser, et nous vous expliquons comment développer toutes vos compétences dans l’ordre préconisé.

 

ETAPE 1 : Trouver une méthode pour apprendre du vocabulaire

 

Apprendre une langue, c’est surtout apprendre des mots et des expressions qui vous permettront de communiquer. Bien sûr, lorsqu’on parle d’apprendre le vocabulaire, nous faisons tout autant référence à sa prononciation qu’à son écriture. La première étape de votre apprentissage consiste à vous entourer des bons outils qui vous permettront de travailler tous les aspects de la langue, en commençant par le vocabulaire.

Comme chez MosaLingua, nous préconisons d’utiliser une application pour apprendre du vocabulaire régulièrement. Nous vous conseillons ensuite de vous entourer des outils vous permettant d’élargir vos compétences et de travailler tous les aspects de la langue. C’est-à-dire l’oral, la compréhension orale et écrite, et l’écriture.

Le vocabulaire

Nous n’avons pas encore d’application MosaLingua à vous présenter pour apprendre le japonais (peut-être un jour…). Mais en attendant, nous pouvons préconiser Memrise ou Anki pour la simple et bonne raison que ces deux applications utilisent comme MosaLingua, le système de répétition espacée. A ce jour, il s’agit d’un des meilleurs systèmes pour mémoriser du vocabulaire à long terme. Ces applications vous permettront d’apprendre ainsi efficacement des mots et expressions, les bases de la langue. Cela dit, ce vocabulaire est listé hors contexte, et ces applications ne proposent que très peu de grammaire.

Système de répétition espacée par MosaLingua La courbe de l’oubli pour illustrer le système de Répétition espacée utilisé par MosaLingua.

Ainsi, n’hésitez pas à multiplier les sources de votre apprentissage, pour ne pas dire à « confronter les sources ». En effet, pour nous créer notre propre opinion, la méthode souvent préconisée est de lire plusieurs supports, plusieurs sources sur un même sujet. Et bien, vous pouvez voir l’apprentissage du japonais de la même façon : apprendre sur plusieurs sources vous permettra de dégager votre propre connaissance, faire ressortir votre propre apprentissage.

En ce sens, n’hésitez pas à utiliser d’autres applications ou d’autres méthodes : Kanji Study, Obenkyo et JA Sensei que nous citons par exemple plus bas ou encore, une méthode intéressante car une des plus utilisées dans le monde, c’est la méthode Minna no Nihongo. Elle permet d’apprendre la langue et son vocabulaire à travers des livres. Vous pouvez visiter le site Minna no Nihongo pour en savoir plus. Attention, il s’agit d’un support un peu plus complexe que les appli : le site est en anglais, et assez difficile à utiliser.

Les autres outils

Comme nous le disions, une fois que vous avez trouvé le support permettant d’apprendre les mots, nous préconisons de vous entourer de tous les outils permettant de travailler à la fois votre compréhension écrite, compréhension orale, expression écrite et finalement, orale.

Vous verrez peut-être rapidement les limites d’une simple application de vocabulaire. Apprendre une langue, c’est essentiellement les mots… Mais ce n’est pas QUE les mots. Il y a aussi des sons à écouter, des phrases à construire. Les applications pour apprendre du vocabulaire sont très bien, mais elles ne permettent pas un apprentissage COMPLET de la langue. Raison pour laquelle nous vous préconisons de vous entourer d’un maximum d’outils possible, parmi la liste ci-dessous.

 

ETAPE 2 : S’entourer de ressources pour compléter votre apprentissage du japonais (à suivre dans l’ordre)

 

Vous en trouverez davantage sur notre page de ressources pour le japonais. Elle aussi est divisée en compétences, et vous permet ainsi de trouver des outils pour apprendre du vocabulaire, travailler votre compréhension orale, votre expression, et votre compréhension écrite puis écriture. Il s’agit d’une page complète que nous mettons régulièrement à jour, et que nous vous conseillons de garder dans vos favoris si vous souhaitez vous entourer de super ressources gratuites. Cela dit, nous vous livrons ici aussi quelques outils et méthodes pour avancer.

1. Le japonais audio : comment travailler votre compréhension orale

Lorsque vous apprendrez du vocabulaire, nous vous conseillons de faire attention à la fois à son écriture dont nous parlons plus bas, et à la prononciation. D’ailleurs, si votre objectif est avant tout de communiquer, la prononciation audio est essentielle. Vous pouvez très bien apprendre des mots et des phrases en japonais, sans avoir à mettre le nez dans l’écriture. Tout dépend encore une fois de votre objectif. Et la bonne nouvelle, c’est que la prononciation japonaise n’est pas si éloignée de la prononciation française… En effet, 90 % des sons japonais existent en français.

Pour travailler votre compréhension orale en japonais, plusieurs solutions s’offrent à vous :

Les chaînes YouTube

Vous trouverez beaucoup de chaînes YouTube qui vous offrent un contenu audio accessible gratuitement :

  • Nous recommandons la chaîne Cours de japonais ! Elle regroupe à la fois des leçons de vocabulaire, d’écriture, de grammaire… Et même quelques vidéos pour la motivation. Julien Fontanier, auteur de la chaîne, est cité dans de nombreux articles sur l’apprentissage du japonais. Nous ne pouvons à notre tour que recommander sa chaîne et ses nombreuses vidéos.
  • La chaîne NihonGoal qui se base sur la méthode d’apprentissage Minna no Nihongo citée au-dessus.
  • TalkInJapan très riche en contenus et vidéos pour apprendre le japonais (mais moins accessible car en anglais)
  • La vie au Japon fou fou fou est une chaîne orientée culture japonaise, elle propose pourtant quelques playlists vocabulaire, kanjis et cours de japonais.

Dans le même style, vous trouverez de nombreuses chaînes centrées sur la culture japonaise. Elles n’évoquent pas (forcément) l’apprentissage de la langue, mais elles parlent plutôt style de vie au Japon, musique, échanges, différences avec la culture française… Nous pouvons citer par exemple Louis-San, Ichiban Japan ou encore Tev – Ici Japon. Vous pouvez les écouter pour disons vous familiariser avec l’univers et la culture japonaise (et pour entendre la prononciation).

Les films, séries, animés, et chaînes de télé japonaises

Autre façon plutôt efficace d’apprendre à la fois le japonais oral et de plonger dans la culture japonaise, c’est de regarder des films, séries, animés ou chaînes télé en japonais. Internet vous permet d’accéder facilement à tout ça, et c’est généralement gratuit.

  • Le site NHK (cité plus loin pour l’écriture) vous permet de visionner la télévision japonaise en live (et avec des sous-titres si vous le souhaitez). Il vous permet aussi de revisionner des programmes de la télé japonaise.
  • Ring, Godzilla, 7 samouraï… Le cinéma japonais regroupe beaucoup de films cultes. Vous pouvez les visionner sur des plateformes telles que Netflix ou autre services de vidéos à la demande. Ces plateformes permettent en plus de profiter de sous-titres ce qui peut être un avantage lorsque vous débutez.
  • Nous vous conseillons aussi de jeter un œil du côté des animés, tels que Princesse Mononoké et autres œuvres de Hayao Miyazaki, très réputés au Japon. Ceux-ci sont aussi dispo sur Netflix, et autres services de vidéos à la demande.

Nous vous conseillons enfin d’écouter des podcasts et de la musique (avec parole). Ils peuvent eux-aussi vous servir à familiariser votre oreille, mieux comprendre, tout en vous divertissant.

2. L’écriture japonaise : apprendre à lire et écrire

apprendre le japonais et son écriture Apprendre l’écriture japonaise ainsi que son alphabet est essentiel pour à la fois écrire puis lire (ou inversement), et finalement comprendre.

Cela dit, sachez-le dès maintenant, trouver ne serait-ce qu’une ressemblance entre alphabet latin et japonais ne vous servira à rien. L’alphabet et l’écriture japonaise s’apprennent depuis le début, de zéro. Comme lorsque vous avez appris l’alphabet français. Ainsi nous recommandons d’apprendre du vocabulaire (audio via prononciation), et d’apprendre dans les mêmes temps l’écriture et l’alphabet.

Le système d’écriture japonais est un des éléments les plus complexes… Car il en existe en fait 3. Il existe en effet 3 formes de caractères : les hiragana et les katakana, et les kanjis.

Les Kanjis représentent des idées. Il en existe 50 000 environ, et tous peuvent être lus de manière différente selon leur fonction ou position. Apprendre l’écriture japonaise équivaut à apprendre ces formes. Nous recommandons de commencer par là, car c’est ce qui vous permettra ensuite de lire en japonais (que ce soit le menu dans un restaurant, des mangas ou des articles de presse).

Avec des applications

Comme il existe des applications pour apprendre le vocabulaire japonais, il existe d’autres applis pour apprendre les kanjis, les hiragana et katakana :

  • l’application Kanji Study est en quelques sortes un dictionnaire de kanjis qui vous permet en plus de les apprendre,
  • Obenkyo est une application à destination des débutants, qui permet d’apprendre les kanjis (par niveaux), hiragana et katakana, et d’autres éléments de vocabulaire,
  • JA Sensei permet enfin d’apprendre les kanjis, hiragana, katakana, et du vocabulaire de manière plus générale.

Autres sites de japonais

D’autres sites sont intéressants, et peuvent être utilisés pour apprendre du vocabulaire et son écriture :

  • Le site Kanji Link vous aide à comprendre la formation des kanjis (vous pouvez aussi y trouver des cours de grammaire et du vocabulaire).
  • Le site Kanji Koohii cité dans notre page de ressources vous permet également d’apprendre les kanjis.
  • Jisho est un dictionnaire anglais / japonais. Vous pouvez écrire le mot en anglais, dessiner le kanji voire le prononcer. Et l’outil vous donne à la fois le mot en japonais, son kanji, et vous explique comment l’écrire. Vous trouverez également le mot recherché dans des phrases (pour mieux comprendre comment l’intégrer dans un contexte). Une difficulté cependant, il s’agit d’un site en anglais…
  • Le site NHK Le japonais en douceur est très bien fait (de manière générale) car il propose de nombreuses leçons, et de nombreux dialogues. Il propose aussi des leçons d’écriture japonaise accessibles, et précises.

Enfin, il n’y a pas de secret pour apprendre les kanji, haragana et katakana : il faudra apprendre toutes ces formes par cœur. Et apprendre à les écrire de la même façon, en les mémorisant.

3. L’expression orale : les échanges linguistiques

Comme toute autre langue, vous pouvez commencer en parlant tout seul ! Pour vos premiers pas notamment, cela vous permettra d’être davantage en confiance et d’avancer à votre rythme sans pression. Cependant si vous voulez progresser rapidement, alors nous vous conseillons de rencontrer des correspondants avec qui discuter en ligne. Chez MosaLingua, nous apprécions le concept de l’échange linguistique : il consiste à trouver un correspondant, natif dans la langue que vous souhaitez apprendre, qui souhaite quant à lui apprendre le français. Vous pouvez discuter un peu en français, un peu en japonais, et progresser ensemble.

Attention cependant : il est essentiel de trouver un correspondant ayant le même niveau que vous (lui en français, vous en japonais). Aussi, et c’est la raison pour laquelle, cette étape est en dernière position mais vous ne pourrez vous lancer dès le début. Vous aurez besoin d’un minimum de vocabulaire, de compréhension orale et de connaissance de la langue pour communiquer. Ou alors, vous pouvez chercher un correspondant japonais qui parle par exemple aussi bien anglais (ou toute autre langue) que vous. Une langue « neutre » disons qui vous permettra d’échanger ou d’orienter les conversations.

 

Nos conseils pour apprendre le japonais en autodidacte

 

Bon, maintenant que nous vous avons donné quelques outils et les premières étapes pour commencer, nous voulions aussi partager avec vous quelques conseils. Sachez que vous trouverez encore plus de conseils sur notre article Comment apprendre facilement le japonais.

1. Trouvez un collègue d’apprentissage

Une des choses les plus difficiles lorsqu’on apprend seul, c’est que vous êtes seul justement ! Il n’y a personne pour vous corriger et personne pour répondre à vos potentielles questions (si ce n’est notre ami à tous, Google). Ainsi, si vous le pouvez, nous vous conseillons de vous lancer dans l’aventure avec un ami. Un partenaire avec qui vous pourrez progresser, et vous entraider.

Vous pouvez aussi, comme nous le disions un peu plus haut, essayer de trouver un correspondant japonais qui parle une autre langue neutre (type anglais) qui pourra répondre à toutes vos questions et vous orienter dans la bonne direction. Il existe aussi des forums d’apprentissage sur lesquels vous trouverez des apprenants avec votre niveau, vos difficultés, et vos questions. Nous vous conseillons de visiter régulièrement ces sites afin de justement ne pas vous sentir trop seul dans cet apprentissage, et avoir répondre à vos questions si besoin.

2. Apprenez les formulations polies et les formulations neutres

Comme Manon vous l’expliquait dans son article sur la politesse en japonais, il existe un japonais neutre et un japonais disons « poli ». Lorsque vous apprenez du vocabulaire ou lorsque vous apprenez tout simplement à parler japonais, nous conseillons d’apprendre ces deux formes. Ceci vous permettra d’élargir vos possibilités de communication. Bien sûr, vous pouvez très bien communiquer avec des termes et une formulation uniquement polis, ou au contraire uniquement neutres (plus familières), mais si vous souhaitez vous adapter à vos interlocuteurs, pensez à apprendre différentes formes.

découvrir la culture japonaise et parler sa langue

3. La répétition, l’élément clé

Nous le disions plus haut, la répétition est la clé… dans tout apprentissage. Ne vous limitez pas à 3h d’apprentissage forcé par-ci par-là, tous les 36 du mois. Nous conseillons d’apprendre un peu tous les jours, et d’être régulier. Et si vous pensez que « vous n’avez pas le temps« , alors pensez bien que 1. le temps n’est qu’une illusion (le temps peut se trouver si vous en avez vraiment envie !), et 2. vous pouvez profiter des moments morts de votre journée pour apprendre comme dans les transports par exemple ou encore aux toilettes, pendant que les pâtes chauffent, ou avant de vous coucher.

4. Détachez-vous du français

C’est essentiel ! Vous ne commencerez à apprendre vraiment le japonais, que lorsque vous arrêterez de traduire du français au japonais, ou du japonais au français. Ces deux langues sont particulièrement différentes : l’écriture, la lecture, la grammaire, la conjugaison… Même la politesse, comme on le disait plus haut, est perçue différemment. Apprendre le japonais, c’est apprendre une langue en partant de zéro. Donc à la question, par quoi commencer ? Nous répondrons finalement : « par vous détacher du français« .

Enfin n’hésitez pas à parcourir notre site Internet ainsi que notre chaîne YouTube pour découvrir d’autres astuces d’apprentissage, relatives à l’apprentissage d’autres langues mais pouvant être utilisées pour apprendre le japonais. Et bon apprentissage !