Etude de la grammaire d’une langue : une approche pragmatique

apprendre une langue Au cours de l’apprentissage d’une langue, à quel moment devons-nous nous lancer dans la grammaire (notre bête noire à tous…) ? Voici quelques conseils pour vous aider à planifier votre apprentissage de la grammaire.

Malheureusement, il n’y a pas une méthode ou une approche idéale puisque tout dépend des objectifs, du temps et des préférences de chacun. Du coup, nous ne prétendons pas non plus que ces conseils sont les plus efficaces ou les meilleurs…

J’avais déjà parlé de la grammaire dans l’article Quand et comment apprendre la grammaire mais j’ai voulu approfondir le sujet pour vous faire part de mes expériences positives avec les dernières 2 langues que j’ai apprises (roumain et surtout portugais brésilien). 

Les bases d’un apprentissage pragmatique de la grammaire

  • Choisir le bon moment : à mon sens, il est mieux de commencer l’apprentissage d’une langue en l’écoutant, en mémorisant le vocabulaire, en répétant les sons forts, les mots et les phrases entendus. Pour ma part, par manque de temps, je n’ai jamais étudié la grammaire roumaine. Cela ne m’a pourtant pas empêché d’atteindre un niveau qui me permet de m’exprimer et de comprendre aisément cette langue. C’est seulement maintenant que je ressens le besoin de structurer mon discours, et d’appliquer les règles grammaticales, comme pour la formation du futur par exemple. Je pense qu’il est plus adapté de l’apprendre maintenant, et pas à mes débuts lorsque je n’aurais pas été capable de rigoler de mes erreurs avec mes amis !

 

  • Apprendre que ce qui est nécessaire, du moins, dans les premiers temps : je tiens toujours à appliquer la Loi de Pareto lorsque j’apprends une nouvelle langue (à savoir, connaître 20 % des choses dont on aura besoin dans 80 % des cas). En anglais, je ne trouve pas utile de connaître dès les premiers mois d’apprentissage, la différence entre le present perfect et le present perfect continuous. Ainsi, nous conseillons plutôt de vous concentrer d’abord sur les règles importantes, ou encore l’application courante de ses règles, puis de les apprendre quand vous en ressentez le besoin.

 

  • Etudier une règle quand on en ressent le besoin : honnêtement, je n’avais pas vraiment envie de mémoriser quand utiliser « por » et quand utiliser « para« , en espagnol, comme il était proposé dans les manuels d’apprentissage classiques… Non. J’ai préféré étudier les différentes nuances, les différents usages, dans des phrases type, ce qui me permet aujourd’hui de les utiliser de manière beaucoup plus intuitive. Sans avoir à penser « ok, donc là, tu veux exprimer une cause ou une raison alors tu utilises por… »

 

  • Utiliser la grammaire pour mieux comprendre, et non pas comme un frein pour ne pas parler : il ne faut pas se mentir, la grammaire est un outil puissant pour comprendre les mécanismes d’une langue et apprendre à maîtriser sa structure. Mais parfois (et surtout au début) la grammaire peut aussi être un véritable frein pour parler. Et il n’y a rien de plus contre-productif que de ne pas parler une langue sous prétexte qu’on ne la maîtrise pas parfaitement… Il est temps de se jeter dans le « learning by doing » et d’apprendre de vos erreurs.

 

Mon expérience avec le portugais brésilien…

Cela fait un petit moment que je m’éclate avec le portugais brésilien et je suis arrivé à un niveau qui me permet de m’exprimer sans trop de difficultés. Voici comment j’ai approché la grammaire portugaise …

  • Au début, j’apprenais les phrases et les mots les plus utiles sur les Guides de conversation et sur l’application MosaLingua Apprendre le Portugais. A force d’exemples, je me sens plus à l’aise avec la prononciation (bien qu’elle ne soit pas simple). Ce n’est qu’en cas de doute que je jette un rapide coup d’oeil aux règles de prononciation. Aujourd’hui, j’en suis à plus de 3100 cartes dans MosaLingua et cela m’a aidé énormément !
  • Au lieu d’étudier quels sont les articles adaptés, par exemple, j’essaie par instinct (méthode efficace uniquement avec les langues latines) et je ne vérifie qu’ensuite si j’avais raison ou non, avec les règles de grammaire applicables. C’est plus facile ainsi de se souvenir quand utiliser le masculin « o » et le féminin « a ».
  • Je lis également pas mal de nouvelles en portugais (bien que je ne comprenne pas tout). Cela m’aide à mémoriser un vocabulaire nouveau, et je ne cherche une règle de grammaire uniquement lorsque je tombe dessus en pratique (dans une phrase que je ne comprends pas par exemple). Une approche, selon moi, beaucoup plus dynamique et amusante.
  • Quand je fais des échanges de conversation avec des natifs, je leur demande toujours de corriger mes fautes de grammaire (de cette façon je peux apprendre les structures des phrases et les règles de grammaire en faisant et pas en étudiant).

J’adore utiliser les langues étrangères et, maintenant, le portugais me permet de parler avec des natifs brésiliens et m’amuser avec cette langue que j’aime beaucoup. Et peu importe si je fais encore des erreurs : c’est le jeu et ce n’est qu’ainsi que je pourrai m’améliorer encore plus.

Pour terminer je vous laisse avec cette vidéo où je parle 6 langues pour vous montrer que cette approche marche vraiment :

VIdéo Luca

Crédits photo : Creative Commons – « Study » de JSmith photo

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 800 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Comments

  1. Bonjour Sam et Luca, lors cours du 13 décembre, vous nous aviez dit que vous nous donneriez un document Excel qui nous permettrait de nous auto-évaluer… pensez-vous que nous le recevrons bientôt? Merci et à bientôt!

    • Bonjour Marie-Christine,
      nous vous avons déjà envoyé un mail avec le cadeau et un document PDF qui vous permettra d’accéder à la méthode et au fichier Excel.
      Si vous ne retrouvez plus le mail, vous pouvez nous écrire en utilisant l’adresse contact_fr@mosalingua.com.
      Bien à vous,
      Luca

  2. « En anglais, je trouve par exemple inutile de connaître la différence entre le present perfect et le present perfect continuous… ou de connaître les trois formes des verbes irréguliers (qui, pour ma part, ne m’ont jamais été utiles). » Si les trois formes des verbes irréguliers ne vous ont jamais été utiles, c’ est que vous parlez l’ anglais-charabia. Je vous laisse à votre ignorance et quitte en courant ventre à terre votre « méthode » (!!!!)

    • Bonjour,
      Merci pour votre message, mais étant anglais, je vous assure que les trois formes des verbes irréguliers et la différence entre le present perfect (action finie) et le present perfect continuous (action qui se déroule encore) sont très importantes à savoir.
      Tout cela s’utilise couramment, tous les jours et par tous.
      Merci quand même pour votre message et bonne continuation !
      Cordialement,

      • Bonjour, je pense que vous n’ avez pas bien lu mon message. Relisez-le donc ! JE DIS EXACTEMENT LA MÊME CHOSE QUE VOUS! Quand j’écris entre guillemets « En anglais, je trouve par exemple inutile de connaître la différence entre le present perfect et le present perfect continuous… ou de connaître les trois formes des verbes irréguliers (qui, pour ma part, ne m’ont jamais été utiles). » je cite le texte de mosalingua en ne l’ approuvant absolument pas. (lisez le texte de mosalingua, texte absolument scandaleux! En effet, il est indispensable de comprendre la différence entre le present perfect et le present perfect continuous et de connaître parfaitement les verbes irréguliers. Je suis donc tout à fait d’ accord avec vous et j’ ajoute dans mon premier message que, si l’ on ne connait pas la grammaire, on est condamné à parler charabia. Cordialement, A. M.

        • Bonjour Pierre,
          C’est Luca, l’auteur de cet article. Je voulais juste préciser une chose : il y a eu un gros malentendu, et c’est de ma faute. Je n’avais pas bien expliqué ce que je voulais dire. Je pense qu’étudier ces différences et règles de grammaire, n’est pas utile AU DEBUT DE L’APPRENTISSAGE.
          Au cours de mon apprentissage, j’ai moi-même pu constater que certaines règles de grammaire plutôt difficiles (notamment celle du present perfect / present perfect continuous) et certains verbes irréguliers (ex. sweep, swept, swept) n’étaient pas utiles AU DEBUT (je le répète). Je suis dans une approche pratique plus que théorique, et j’ai appris de cette façon 7 langues.
          Bien entendu, la grammaire est très importante, mais pour moi son étude ne doit intervenir que lorsqu’on connaît déjà les bases de la langue et qu’on s’est déjà familiarisé avec son vocabulaire et ses structures – justement pour éviter cet « anglais charabia ». Mais au début, lorsque notre objectif n’est que de communiquer, à mon avis : il ne faut pas essayer d’être parfait. Mon collègue (Sam Wilson) a répondu un peu trop rapidement en pensant que vous aviez écrit tout cela. Il n’avait pas compris le malentendu… Mais il connaît bien ma position sur le sujet !
          Car justement notre méthode, et pour toutes ces raisons, ne propose l’étude de la grammaire que plus tard, dans un second temps. Et nous avons pu constater que les personnes progressaient beaucoup plus vite avec cette approche. Mais votre commentaire était justifié car ces phrases n’étaient pas claires : je vous remercie donc de nous avoir permis de modifier cette partie, et d’éviter ainsi d’autres malentendus. J’espère que c’est plus clair pour vous !
          Bonne journée,
          LUCA

Speak Your Mind

*