Apprendre la conjugaison espagnole revient à apprendre n’importe quelle conjugaison. Cela consiste à apprendre en priorité les terminaisons de verbes réguliers (et irréguliers) à tous les temps et toutes les personnes. Ici, nous vous expliquons surtout comment se forme cette conjugaison espagnole et quels sont les temps les plus fréquemment employés pour vous aider à rapidement apprendre l’espagnol. Vous trouverez d’autres leçons plus précises sur les temps en espagnol sur notre blog.

comment se forme la conjugaison espagnole

Comment fonctionne la conjugaison espagnole ?

Les verbes espagnols et leurs conjugaisons sont regroupés en 3 catégories. 3 groupes verbaux divisés en fonction de la terminaison de leur infinitif.

  • Les verbes du 1er groupe sont tous les verbes qui se terminent par -AR
  • 2ème groupe : par -ER
  • 3ème groupe : par -IR

Une fois le groupe verbal identifié, pour conjuguer en espagnol, il suffit de : enlever la terminaison en -AR, -ER, -IR (on obtient d’ailleurs ici le radical) puis d’ajouter la terminaison verbale. Comme en français, les terminaisons verbales changent en fonction du temps et de la personne.

Aussi, il faut savoir qu’en espagnol, il y a des éléments de terminaison qui reviennent souvent, plus facile à apprendre. Entre le radical et la terminaison propre à chaque temps et personne par exemple, il y a des désinences : une lettre ou un groupe de lettres qui revient régulièrement dans les conjugaisons. Par exemple, le -o marque la fin du présent de l’indicatif à la première personne du singulier. Tous les verbes réguliers, au présent et à la première personne se terminent donc par -o.

Ce que nous recommandons est de commencer par apprendre ces terminaisons verbales par cœur, comme vous apprenez le vocabulaire, ainsi que les désinences et patterns qui reviennent régulièrement. Aussi, et d’autant plus si vous commencez à peine l’apprentissage de l’espagnol, il nous semble inutile d’apprendre tous les verbes à tous les temps. Vous pouvez commencer par les terminaisons verbales des verbes et des temps les plus fréquemment utilisés.

Quels sont les temps les plus utilisés en espagnol ?

En espagnol, comme en français, certains temps verbaux sont plus utilisés que d’autres. En effet, même en français, qui utilise régulièrement le subjonctif du plus-que-parfait ou même de l’imparfait ? Ainsi, et d’autant plus si vous venez de commencer votre apprentissage, nous vous conseillons de vous concentrer dans un premier temps sur :

  • le présent de l’indicatif (pour parler du quotidien, et d’actions qui se réalisent sur le moment)
  • l’indicatif imparfait (utilisé pour évoquer la narration, la description dans le passé) : il est d’ailleurs considéré comme le temps le plus simple en espagnol. Ils ne comportent que deux variations, les verbes du 2ème et 3ème groupe ayant les mêmes terminaisons, et ne compte que 3 verbes irréguliers (ir = aller, ser = être, ver = voir).
  • le futur simple (pour exprimer les actions futures) : celui-si se forme sur l’infinitif du verbe et ne compte qu’une terminaison (valable pour les verbes du 1er, 2ème et 3ème groupe).

Le présent de l’indicatif et l’imparfait se forment à partir du radical du verbe. Ainsi, il suffit d’apprendre les terminaisons des trois groupes au présent de l’indicatif, les terminaisons de deux groupes à l’imparfait, et les terminaisons du futur. Ce sont à la fois les trois temps les plus utilisés, et les plus simples à apprendre puis à employer. Ils ne comportent pas de grosse difficulté. Et ils vous permettront déjà de faire vos premiers pas en conjugaison espagnole.

Pour information : tous les temps se forment sur le radical du verbe, sauf le futur et le conditionnel qui se forment sur l’infinitif du verbe.

Quand apprendre les autres ?

Quand vous les maîtrisez, nous recommandons d’apprendre ensuite les terminaisons des trois groupes au passé simple. Ce n’est pas le temps le plus simple à mémoriser mais c’est un des temps les plus utilisés en espagnol. Il est essentiel. Il est d’ailleurs, en espagnol, largement plus utilisé que le passé composé (contrairement au français).

Ce n’est que dans un troisième temps que vous pourrez vous pencher sur les cas du passé composé justement, et du subjonctif (présent et imparfait). Deux temps qui vous permettront d’atteindre un niveau supérieur. Jamais entendu parler du subjonctif ? En espagnol, il s’agit de « temps » permettant d’exprimer des envies, des souhaits, des hypothèses… Raison pour laquelle ils ne sont ici pas votre priorité.

L’apprentissage des verbes irréguliers en espagnol

Car oui, il y a aussi des verbes irréguliers en espagnol. Les verbes irréguliers, par définition, ne suivent pas une logique précise (comme avec les terminaisons verbales de chaque groupe). Ils demandent donc un apprentissage particulier, et individuel. Ils peuvent effrayer les apprenants car ils sont nombreux et ajoutent un travail d’apprentissage supplémentaire. Pour autant, et comme pour les temps espagnols, nous vous conseillons d’apprendre en priorité les verbes irréguliers les plus utilisés en espagnol.

Inutile de tout apprendre ! Encore une fois, vous pouvez très simplement vous concentrer sur l’essentiel afin de diviser votre apprentissage. Apprendre petit à petit, morceaux par morceaux. Nous vous recommandons ainsi d’apprendre les verbes : tener (avoir), ser et estar (être), hacer (faire), ir (aller) ainsi que le verbe haber qui permet la création des temps composés. Ou tous les verbes de la liste qui suit 😉

Verbe en espagnolTraduction en françaisPrésent de l'indicatif
caber tenir / entrerquepo, cabes, cabe, cabemos, cabéis caben
caertombercaigo, caes, cae, caemos, caéis, caen
dardonnerdoy, das, da, damos, dais, dan
decir diredigo, dices, dice, decimos, decis, dicen
estarêtreestoy, estás, está, estamos, estáis, estan
haber avoir (auxiliaire)hé, has, ha, hemos, habéis, han
hacerfairehago, haces, hace, hacemos, hacéis, hacen
irallervoy, vas, va, vamos, vais, van
oír entendreoigo, oyes, oye, oímos, oís, oyen
poderpouvoirpuedo, puedes, puede, podemos, podéis, pueden
ponermettrepongo, pones, pone, ponemos, ponéis, ponen
querervouloir / aimerquiero, quieres, quiere, queremos, queréis, quieren
sabersavoirsé, sabes, sabe, sabemos, sabéis, saben
salirsortirsalgo, sales, sale, salimos, salis, salen
serêtresoy, eres, es, somos, sois, son
teneravoirtengo, tienes, tiene, tenemos, tenéis, tienen
traerapportertraigo, traes, trae, traemos, traéis, traen
valervaloirvalgo, vales, vale, valemos, valéis, valen
venirvenirvengo, vienes, viene, venimos, venís, vienen
vervoirveo, ves, ve, vemos, veis, ven

Vous pouvez aussi si vous le souhaitez, télécharger notre guide sur les verbes irréguliers en espagnol. Il explique la construction des verbes irréguliers (à diphtongue ou à affaiblissement), et vous donne une liste des verbes à apprendre en priorité.

Les cas particuliers de Ser et Estar

Ser et Estar sont deux éléments essentiels à la conjugaison espagnole : ils sont deux traductions du verbe être en français. Mais ils ne s’emploient pas de la même façon, dans les mêmes situations… et il faut vous avouer qu’ils sont souvent sources de confusion chez les apprenants.

Pour faire simple, le verbe SER est utilisé pour décrire quelqu’un, se présenter, et donner des généralités.

  • (yo) soy = je suis
  • (tú) eres = tu es
  • (él, ella, usted) es = il et elle est, vous êtes de politesse
  • (nosotros y nosotras) somos = nous sommes
  • (vosotros y vosotras) sois = vous êtes
  • (ellos, ellas, ustedes) son = ils et elles sont, vous êtes de politesses (+ d’une personne)

Exemple : soy Mathilde, y soy Francesa = je suis Mathilde, et je suis française.

Tandis que le verbe ESTAR est utilisé quand à lui pour décrire un état temporaire (une passade) et pour indiquer des lieux. On peut par exemple souvent le traduire par « être situé ».

  • (yo) estoy = je suis
  • (tú) estás = tu es
  • (él, ella, usted) está = il, elle est ou vous êtes (de politesse)
  • (nosotros, nosotras) estamos = nous sommes
  • (vosotros, vosotras) estáis = vous êtes
  • (ellos, ellas, ustedes) están = ils ou elles sont, vous êtes (de politesse, pour plus d’une personne)

Par exemple : Estamos en los Estados Unides = nous sommes (situés) aux Etats-Unis, ou encore Estoy mala = je suis malade (à ne pas confondre avec Yo soy mala = je suis mauvaise / méchante).

Nous recommandons d’apprendre ces deux verbes en priorité également, car ils se rencontrent très souvent en espagnol, notamment dans les premiers dialogues (présentations).

Les verbes à diphtongue et alternance de voyelles

Enfin il y a d’autres types de verbes, considérés comme irréguliers : les verbes à diphtongue et les verbes à alternance de voyelles.

Au présent (indicatif et subjonctif), il y a des verbes qui diphtonguent. C’est à dire que la dernière voyelle de leur radical se transforme et éclate en deux voyelles. Par exemple, dormir deviendra duermo, duemes, duerme, dormimos, dormís, duermen ou encore cerrar deviendra cierro, cierras, cierra, ceramos, ceráis, cerran. Comme vous pouvez le voir, cette diphtongue n’apparaît pas aux deux premières personnes du pluriel.

L’alternance de voyelle est en fait le e du radical d’un verbe qui devient i (sauf encore une fois aux deux premières personnes du pluriel). Ainsi, pedir deviendra pido, pides, pide, pedimos, pedís, piden.

Comme nous vous l’avons dit plus haut, il s’agit ici de vous expliquer globalement comment fonctionne la conjugaison espagnole, et surtout par quoi commencer.

Nos astuces pour apprendre la conjugaison espagnole

Maintenant que vous savez globalement comment fonctionne la conjugaison espagnole, découvrez quelques astuces pour vous aider à l’apprendre avec plus de facilité.

1. Apprendre dans un contexte

En espagnol, comme en anglais ou dans toute autre langue latine, nous préconisons toujours d’apprendre dans un contexte.

Apprendre régulièrement des listes de verbes et de terminaisons, c’est vrai que c’est essentiel pour que la conjugaison espagnole finisse par intégrer votre mémoire. Pour autant, nous ne vous recommandons pas de ne faire que ça ! Il est bon de compléter votre apprentissage, et vos révisions quotidiennes, par des exercices de lecture ou d’écoute de l’espagnol. Ainsi, vous pourrez relever les verbes et leurs conjugaisons les plus fréquentes. Mieux que des listes de verbes à toutes les personnes et tous les temps, vous apprendrez par exemple et séparément : voy, tienes, tengo, hacemos... Des verbes, déjà conjugués, qui reviennent régulièrement dans la langue espagnole. Non seulement le fait d’y être confronté à l’oral ou à l’écrit vous permettra de les apprendre, mais cela vous permettra aussi d’apprendre le contexte dans lequel ils sont utilisés.

D’ailleurs, si vous êtes intéressés par l’apprentissage dans le contexte, nous vous conseillons de visiter notre page sur MosaSeries : El Hombre Sin Nombre, une nouvelle série / formation que nous avons créée pour vous aider à travailler votre compréhension orale tout en apprenant des notions essentielles de conjugaison et grammaire.

2. Apprendre petit à petit

Nous le répétons mais ces listes de verbes et de terminaisons n’ont pas besoin d’être apprises en une seule fois ! L’idéal étant de découper votre apprentissage en petits morceaux, et d’apprendre petit à petit. Vous pouvez vous créer par exemple de courtes fiches de conjugaison espagnole par groupe et par temps. Et n’apprendre que 5 verbes à la fois, en commençant, comme nous le disions par apprendre les plus importants. Vous pourrez ensuite en ajouter au fur et à mesure, en fonction de vos trouvailles sur vos supports d’apprentissage ou au cours de vos conversations.

3. Utiliser les supports adaptés

N’oubliez pas de vous entourer des bons outils : des outils efficaces et simples d’utilisation. Toutes les conjugaisons de tous les verbes, vous les trouverez par exemple sur un Bescherelle ou encore sur le site conjugador. Très simple d’utilisation, il vous suffit de taper le verbe dans la barre de recherche pour obtenir toutes ses conjugaisons à tous les temps. Encore une fois, vous pouvez aussi vous servir de votre application MosaLingua pour apprendre l’espagnol et pour enregistrer ces verbes, et la conjugaison, dans votre mémoire à long terme.

L’apprentissage de la conjugaison espagnole n’est pas si compliqué, si vous l’intégrez à votre apprentissage de la langue, dans un contexte et petit à petit.

Pour aller plus loin, et approfondir votre apprentissage de l’espagnol, nous vous recommandons ces autres articles similaires :