VIDEO : Grammaire italienne, facile ou pas ?

Attendez un peu, on sait ce que vous pensez : la grammaire italienne, c’est dur et ennuyeux. Mais avant de baisser les bras, laissez-nous vous expliquer pourquoi la grammaire italienne est en fait très simple. Vous verrez qu’en adoptant la bonne approche, l’apprentissage de la grammaire italien ne sera pas simplement facile, ce sera aussi plutôt fun ! Découvrez les astuces de Mara, en vidéo, pour rapidement apprendre la grammaire italienne (et progresser à l’oral !).

Astuces pour apprendre les règles de grammaire italienne - vidéo

 

Grammaire italienne : les astuces de Mara

Vous apprenez l’italien ? Si vous connaissez déjà un minimum de vocabulaire, et quelques phrases pour vous débrouiller à l’oral, vous allez rapidement avoir besoin des règles grammaticales de base. En effet, la grammaire italienne vous permettra de mieux comprendre la formation des phrases, l’accord des noms / adjectifs, l’application de la conjugaison, etc. Appliquer les règles de grammaire italienne vous permettra tout simplement de progresser. Même dans le cadre d’un apprentissage en totale autonomie.

Mara vous dévoile en vidéo ses astuces pour apprendre la grammaire italienne. Cette vidéo est en italien, cependant, vous pouvez activer les sous-titres en français ou dans une autre langue, en cliquant sur l’engrenage en bas à droite de la vidéo. Vous pouvez visionner la vidéo sur YouTube ou ci-dessous.

N’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube pour plus d’astuces d’apprentissage.

 

8 astuces pour apprendre la grammaire italienne

1. L’italien s’écrit comme il se prononce

Une fois que vous avez appris comment prononcer les lettres, la majeure partie du travail est déjà fait. En effet, la prononciation italienne est cohérente. Par exemple, dans le mot « aereo » (avion) toutes les voyelles se prononcent (et elles sont nombreuses !).

Et si vous voulez apprendre comment prononcer des mots comme « sci » (ski), « chiesa » (église), ou « maglione » (pull), sachez qu’il n’y a seulement qu’un groupe de consonnes de disons « compliqué ». Une fois que vous avez appris comment les prononcer, vous n’aurez plus aucun souci. Dans une prochaine vidéo, je vous donnerai quelques astuces pour apprendre à prononcer correctement les sons italiens les plus compliqués.

2. En Italien, l’accentuation est prévisible

En effet, si elle ne se trouve pas sur la dernière syllabe, elle se trouvera bien souvent sur l’avant-dernière. Et même si vous utilisez la mauvaise accentuation, nous autres italiens vous comprendrons certainement alors, ne vous inquiétez pas.

3. Mots masculins et mots féminins

Il est très simple de les identifier.

  • Les mots qui se terminent par un « o » sont généralement masculins. Par exemple, « il gioco » (le jeu), « il libro » (le livre), « il mostro » (le monstre).
  • Les mots qui terminent par un « a » sont généralement féminins. Par exemple, « la strada » (la route), « la vita » (la vie), « la casa » (la maison).

Bien sûr, il existe des exceptions. Mais vous pouvez les apprendre petit à petit. Le plus important est que ces astuces vous permettent de couvrir 80 % des situations que vous allez rencontrer.

4. Simple forme plurielle

  • Les mots qui terminent par « o », ceux généralement masculins donc, se terminent par un « i » au pluriel.
    Par exemple, « libro » -> « libri« 
  • Les mots qui terminent par « a » donc ceux qui sont généralement féminins, finissent par « e » au pluriel.
    Par exemple, « casa » -> « case« .

5. Des mots connus !

Les italiens utilisent beaucoup de mots que vous connaissez déjà, et qui trouvent leur origine dans les langues étrangères. Encore mieux, ces mots étrangers n’ont pas de forme plurielle en italien. Ils ne changent pas. Par exemple,

  • le singulier « computer » se dit toujours « computer » au pluriel,
  • « robot » au singulier se dit aussi « robot » au pluriel,
  • le singulier « bus » est similaire au pluriel « bus. »

6. Pas de position des mots

Contrairement au grec ou dans d’autres langues slaves, les mots ne changent pas en fonction de leur place dans la phrase. Si vous apprenez le mot « libro » par exemple, vous pouvez l’utiliser tel quel tout le temps. Il ne change pas. C’est toujours « libro », ou « libri » au pluriel.

7. Le présent utilisé au futur !

Quand vous commencez à apprendre une langue, les verbes peuvent faire peur. Le plus important est de parler le plus tôt possible. Même si vous ne connaissez pas tous les verbes et toutes les conjugaisons. Avec le temps et la pratique, vous apprendrez à les maîtriser. La bonne nouvelle, c’est que les Italiens utilisent généralement le présent pour parler d’événements futurs. Donc si vous connaissez le présent, vous vous en tirerez très bien au début.

De plus, en italien, il y a 3 formes de verbes : ceux qui terminent par « are« , ceux qui terminent par « ere » et ceux qui terminent par « ire« . Et ces trois formes se conjuguent toutes trois de la même façon, donc petit à petit, vous apprendrez à identifier les bons modèles. Bien sûr, il existe aussi des verbes irréguliers. Mais pour commencer, vous devez vous concentrer sur l’essentiel, et tout se passera bien.

8. Des mots simples

La dernière chose dont je voulais parler ne concerne pas vraiment la grammaire mais plutôt les mots. Contrairement à l’allemand ou au russe, mémoriser les mots italiens est relativement simple. En effet, beaucoup de mots trouvent leur origine dans le latin ou le grec. Ainsi, ils sont similaires à d’autres mots étrangers. Il existe peu de mots longs et difficiles à prononcer ou mémoriser, comme en allemand ou en russe.

Et c’est tout. Si vous voulez en savoir plus sur l’apprentissage de l’italien, ou si vous voulez vous améliorer simplement, abonnez-vous à notre chaîne YouTube.

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 800 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Articles qui peuvent vous intéresser :

Exprimez-vous !

*