En entreprise, à la fac, quand vous partez en vacances… C’est le genre de situations où l’on peut vous demander « c’est quoi votre niveau d’anglais ?« . Délicat, car il n’est pas toujours facile de s’auto-évaluer. D’autant que vous pourriez dire : « je comprends un peu, mais j’ai du mal à parler« . Mais qu’est-ce que cela signifie exactement quant à votre niveau d’anglais général ? Et entre nous, pensez-vous vraiment pouvoir noter ça sur votre CV ? Aujourd’hui, on vous propose un guide complet sur le niveau anglais. On vous dit pourquoi il est bien de le connaître, et comment justement vous pouvez connaître VOTRE niveau.

et vous, quel est votre niveau d'anglais ?

Niveau anglais : pourquoi est-ce important de le connaître ?

Dans de nombreuses situations, il est important de savoir quel est son niveau en anglais : lors d’un entretien d’embauche, pour entrer à l’Université, pour gravir les échelons dans une entreprise internationale, pour tout simplement noter son niveau d’anglais sur un CV… Quel que soit votre objectif professionnel ou votre projet de voyage, que vous soyez étudiant ou en poste : il est important de le connaître.

 

1. Bien situer son niveau anglais pour mieux progresser

niveau-danglais--et-vous-quel-est-le-votre--mosalinguaA moins que vous n’ayez atteint le niveau « bilingue », vous aurez toujours besoin de progresser. Le fait est que : comment voulez-vous progresser, si vous ne savez pas vous situer dans la connaissance de la langue ? De la même façon, comment savoir où aller si vous ne savez pas où vous vous situez ?

Ainsi, la première raison de connaître son niveau d’anglais, c’est pour mieux progresser. Un débutant en anglais n’a pas les mêmes besoins d’apprentissage qu’une personne ayant un niveau avancé. En connaissant votre niveau anglais, vous connaîtrez ainsi vos lacunes en anglais ou du moins ce qu’il vous manque pour progresser. C’est la raison pour laquelle certaines méthodes d’apprentissage, comme notre application pour apprendre l’anglais, vous font faire un premier test pour connaître votre niveau… C’est pour savoir quoi apprendre, comment, et surtout jusqu’où.

2. Noter son niveau d’anglais sur un CV

Qui n’a jamais connu ce moment, lors de la rédaction de son cv, où on se demande s’il est mieux d’écrire « niveau débutant » (pour ne pas se surestimer) ou « niveau moyen » (pour être sûr d’avoir le poste). D’ailleurs, est-ce que le terme « niveau moyen » parlera au recruteur ? ou devez-vous ajouté « lu, écrit, parlé » ? Toutes ces questions vous parlent, n’est-ce pas ? Pour sûr, vous vous les êtes déjà posées. Car s’il y a bien un endroit où nous devons savoir évaluer notre niveau d’anglais, c’est sur notre curriculum vitae à la vue d’un poste bien attrayant (mais pour lequel un bon niveau d’anglais s’avère nécessaire). Et de la même façon, il se peut qu’un futur employeur lui-même ou une école vous le demandent, tout simplement.

Connaître son niveau d'anglais pour un entretien

Mais attention, si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas mentir. S’il y a un élément sur lequel les recruteurs peuvent vous tester, c’est sur votre niveau d’anglais. Si vous avez mis par exemple que vous avez un bon niveau, ceci signifie que potentiellement, vous ne serez pas surpris et vous pourrez ainsi répondre à toutes questions que le recruteur pourrait vous poser (même en anglais).

Enfin, et si vous avez passé cette première étape du CV haut la main, vient ensuite l’entretien. Il se peut que l’entreprise, le recruteur vous demande au cours de l’entretien quel est votre niveau réel en anglais. Encore une fois, c’est le genre de situation où il serait mieux de le connaître.

 

Alors, comment connaître son niveau d’anglais ?

Plusieurs moyens vous permettent de connaître votre niveau d’anglais : l’auto-évaluation, les tests et certifications de références, les tests en ligne…

1. S’évaluer vous-même

Vous pouvez d’abord commencer par vous évaluer vous-même, par rapport à votre entourage, par rapport à vos collègues… Ce n’est, c’est vrai, pas la façon la plus objective et officielle de vous lancer, mais pourquoi pas. D’autant que, sur un CV par exemple, le mieux est parfois de détailler précisément vos connaissances. De décrire ce que vous savez faire réellement en anglais, et à quel rythme vous utilisez la langue. Cela peut vous aider à vous situer de manière générale.

Ensuite, vous pouvez trouver des outils sur le web vous permettant de déjà vous faire une première idée de votre niveau. Des idées ?

  • Le site Cambridge English Language Assessment vous permet de faire un premier test gratuit pour évaluer votre niveau d’anglais, à la suite de ce test, le site vous conseillera l’examen « officiel » le plus adapté pour tester votre niveau… Disons que c’est un pré-test déjà utile pour situer votre niveau. Vous pouvez passer un premier test d’anglais général, un test d’anglais des affaires ou un test d’anglais junior.
  • L’Oxford University Press vous propose de tester plus spécifiquement votre niveau de grammaire. C’est plus spécifique, mais aussi bon à savoir.
  • Vous pouvez évaluer votre niveau rapidement grâce à notre test de niveau d’anglais gratuit. C’est Abbe, notre professeure d’anglais chez MosaLingua qui l’a créé. A travers 20 questions et en moins de 10 minutes, nous vous aidons à vous évaluer et vous situez sur l’échelle de référence (sur vos compétences en grammaire, conjugaison et vocabulaire).
  • Sur la page de notre formation Speak English With Confidence, nous vous proposons aussi d’auto-évaluer votre niveau d’anglais… à l’oral. Nous vous proposons ainsi de lire une phrase à voix haute, de vous enregistrer, et de vous réécouter avec la version originale (énoncée par un natif). Cet outil vous permet ainsi d’avoir une idée de votre niveau d’anglais, à l’oral plus précisément.

2. Passer une certification

Pourquoi passer une certification ?

Il y a toujours une bonne raison de passer une certification en langues : un voyage à l’étranger, un nouveau travail, une inscription dans une université… ou tout simplement justifier son niveau d’anglais lors de l’obtention d’un diplôme. En outre, cela permet à un employeur potentiel ou une université étrangère de savoir votre niveau en anglais. Avoir une certification permet donc de « légitimer » votre niveau et de le reconnaître dans plus d’une centaine de pays. C’est plus avantageux que de mettre que vous avez un niveau intermédiaire en anglais, n’est-ce pas ? Alors, le certificat en langues : utile ou non ?

Attention : toutes les certifications ne sont pas utiles. Cela dépend principalement de ce que vous souhaitez faire. Il existe en effet différents types de certificats de langues plus axés pour l’université (si vous voulez étudier dans un pays étranger par exemple) ou plus axés sur le monde professionnel (pour obtenir un travail dans un pays anglophone par exemple). Vous verrez tout cela en détail dans la partie juste ci-dessous sur les différents certificats reconnus…

Enfin, c’est toujours utile de faire des tests de niveaux gratuits mais ceux-ci restent uniquement pour vous et ne prouvent rien. De plus, ils sont bien souvent incomplet même s’ils restent un bon moyen pour savoir les points à améliorer. Un bon certificat d’anglais inclut au contraire l’expression écrite et orale, la compréhension écrite et orale, le vocabulaire assimilé, la grammaire. Tous sont des aspects importants de la langue qui montrent votre réel niveau d’anglais.

Qu’est-ce que l’on obtient ?

Vous pouvez alors vous poser la question : passer une certification, d’accord, mais comment les universités ou les recruteurs vont-ils savoir le niveau que j’ai ? Eh bien, tout simplement parce que chaque test officiel qui vous permet d’obtenir un certificat en langue attribue un score qui correspond à votre niveau de langue. En plus de ce score, vous avez aussi les détails pour comprendre à quoi correspond concrètement le score.

EF SET a écrit un bon article sur la correspondance des scores pour chaque certification en anglais. Alors, c’est approximatif car il est plutôt difficile de convertir un système dans un autre système pour que les niveaux d’anglais correspondent mais ça donne quand même une bonne idée du score que vous auriez obtenu si vous aviez passé un autre test.

passer une certification

Quelles sont les certifications en anglais reconnues ?

Il existe plusieurs certifications en anglais reconnues. Celle que vous choisirez dépendra de vos objectifs (professionnel ou universitaire, européen ou international). Voici donc les plus connus :

  • Le TOEIC (Test of English for International Communication) : assez ancien (il date de 1979), il est reconnu par des milliers d’établissements dans le monde et dans pas moins de 130 pays. Les étudiants le passent souvent à l’entrée du master pour justifier de leur niveau d’anglais, notamment pour effectuer des stages. C’est un test principalement destiné au milieu professionnel, très prisé par les entreprises, car c’est la référence professionnelle en compréhension et production orale et écrite. Il existe trois tests : Listening and Reading, Speaking and Writing pour les niveaux intermédiaire à avancé, et le TOEIC Bridge pour les niveaux débutant à intermédiaire.

 

  • Le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) : sûrement le plus connu, c’est la référence dans le milieu universitaire. En effet, les universités américaines (Etats-Unis et Canada) le demandent souvent aux étudiants étrangers pour justifier de leur niveau en anglais, ainsi que d’autres universités dans le monde. On peut le passer sur internet et évaluer notre niveau en anglais dans les 4 compétences linguistiques (compréhension et expression orales et écrites) ou le passer en version papier. Dans cette seconde version, ce sont la grammaire, la syntaxe et la compréhension qui sont surtout évaluées.

 

  • Le CAMBRIDGE TEST : comme son nom l’indique, le Cambridge Test a été créé à l’université de Cambridge. Il propose différents tests pour situer son niveau d’anglais en se basant sur le CECRL. Les tests de niveaux intermédiaire (Preliminary English Test et First Certificate in English) à avancé (First Certificate in Advanced English) permettent de justifier de son niveau d’anglais aussi bien pour entrer à l’université que pour postuler dans une entreprise internationale. Ce test est également de plus en plus reconnu, non seulement en Europe, mais aussi au niveau mondial. Seul bémol, les Etats-Unis n’acceptent pas toujours cette certification car ils pensent que c’est de l’anglais britannique. On vous le déconseille donc si vous souhaitez étudier ou travailler aux Etats-Unis mais pas si vous souhaitez le faire au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, et dans beaucoup d’autres pays (Royaume-Uni compris, of course ! ).

 

  • Le LinguaSkill (anciennement BULATS) : le plus récent (2019). C’est un test de Cambridge University plus axé sur le monde professionnel car il évalue votre niveau d’anglais en langue des affaires. Les résultats se basent aussi sur le CECRL. Cette certification est reconnue par les grandes entreprises internationales.

 

  • Le IELTS (International English Language Testing System) : cette certification britannique a à peu près le même but que le TOEFL, c’est-à-dire valider un niveau d’anglais pour s’inscrire dans une université à l’étranger, et notamment dans un pays anglophone. De plus, il peut s’avérer que vous en ayez besoin pour justifier votre niveau d’anglais si vous voulez immigrer dans les pays dont l’histoire est rattachée à celle du Royaume-Uni (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande), en plus de la Grande Bretagne bien sûr ! Ce test comporte 4 épreuves : la compréhension orale, la compréhension écrite, l’expression orale et l’expression écrite.

 

Le CECRL : l’échelle de référence en anglais

Le CECRL est l’échelle de référence à connaître quand on parle de niveau d’anglais. Si vous passez l’un des examens évoqués ci-dessus, il vous donnera votre niveau, bien souvent selon cette échelle de référence. Le CECRL a été développé par l’Université de Cambridge pour le Conseil de l’Europe.

On parle de CECRL pour Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (en anglais : CEFR, Common European Framework of Reference). Ainsi, vous pouvez vous en servir en France comme dans tout autre pays Européen pour évaluer votre niveau d’anglais, et pour le décrire. Par exemple sur votre CV ou lors d’un entretien, cette désignation vous permettra d’être compris des recruteurs.

Le CECRL est composé de 6 niveaux d’anglais reconnus (et un ajouté par les écoles de langues) : les niveaux A1, A2, B1, B2, C1, C2, détaillés plus bas ainsi que le niveau A0 ajouté par les écoles de langues. Pour savoir sur quel niveau de l’échelle vous vous situez, le CECRL se base sur des compétences objectives à savoir votre capacité à comprendre ce qui est dit et ce qui est écrit, ainsi que votre capacité à écrire et à parler en anglais. Ainsi sont évaluées votre compréhension écrite et orale, et votre expression écrite et orale.

niveau d'anglais : quel est le votre ? Infographie

Quels sont les différents niveaux d’anglais proposés par le CECRL ?

Le CECRL définit 6 niveaux d’anglais : on parle de niveau A1, A2, B1, B2, C1, C2. Il existe aussi le niveau A0 créé et ajouté par les écoles de langues. Pour connaître précisément votre niveau CECRL, il existe des tests officiels et des tests que vous pouvez passer en ligne. Pour déjà avoir un aperçu, voici comment le CECRL définit chacun de ces 7 niveaux, quant à votre expression orale et écrite, et compréhension orale et écrite.

Niveau d’anglais A0

Le niveau A0 définit les personnes qui n’ont jamais appris l’anglais. Il s’agit de personnes qui n’ont jamais suivi de cours, ni à l’école, ni à l’extérieur, n’ont jamais voyagé dans un pays anglophone, ou ne regardent pas de films / séries en anglais. Ici, les personnes n’ont donc aucune connaissance de l’anglais (pas même I, Thank You ou Hello). C’est un niveau rare en France car nous avons majoritairement suivi des cours d’anglais à l’école, mais ce niveau existe et il est important de le connaître car il nécessite une toute autre approche de l’apprentissage.

Niveau A1 anglais

Le niveau A1 définit un « utilisateur élémentaire de l’anglais » selon le CECRL. C’est un des niveaux majoritairement représentés chez les étudiants qui passent le BAC en France. La communication en anglais, lors d’un voyage notamment, est compliquée et non naturelle. Sur le plan professionnel, ce niveau d’anglais est généralement insuffisant par rapport aux besoins / demandes des entreprises et recruteurs.

Toujours selon le CECRL, une personne de niveau A1 en anglais est capable de

  • comprendre et utiliser des expressions familières, un vocabulaire quotidien ou des énoncés simples visant à satisfaire des besoins dits primaires et concrets
  • poser et répondre à des questions simples pour se présenter ou présenter quelqu’un (nom/prénom, lieu d’habitation, âge, etc)
  • comprendre et communiquer avec un interlocuteur qui parle lentement et de façon claire

Niveau A2 anglais

Le niveau A2 définit encore, selon le CECRL un « utilisateur élémentaire de l’anglais ». C’est le niveau atteint par les bons élèves en anglais pour le BAC. Les voyages dans un pays anglophone ne sont pas simples… Mais tout à fait possibles ! Une personne ayant ce niveau peut se débrouiller pour se faire comprendre, et commander à manger dans un restaurant ou réserver une chambre dans un hôtel par exemple. Sur le plan professionnel, ce niveau est encore considéré comme trop faible pour les entreprises et les recruteurs.

Une personne qui atteint le niveau A2 est capable de

  • comprendre des phrases isolées, des expressions familières et/ou fréquemment utilisées
  • communiquer de façon simple, lors d’échanges simples et directs, sur sujets d’informations familiers et habituels
  • décrire de façon simple son environnement
  • évoquer des sujets qui répondent à des besoins immédiats

Niveau B1 anglais

Le niveau B1 anglais caractérise un « utilisateur indépendant de l’anglais ». Mais entre nous, on peut le définir comme le niveau où vous commencez à vous sentir à l’aise en voyage. Il y a encore des fautes de syntaxe ou de grammaire, et un vocabulaire encore « restreint ». Mais ce niveau anglais permet de communiquer avec des étrangers, de manière simple, sur des sujets simples et accessibles. Il permet de rencontrer des gens, effectuer des formalités à l’étranger, et se débrouiller « seul ».

Sur le plan professionnel aussi, ce niveau d’anglais est utile car il permet d’accéder à des métiers de services orientés vers la communication internationale. On pense notamment aux hôtesses de l’air / stewards, métiers de l’accueil, de la restauration, de l’hôtellerie…

Une personne qui atteint le niveau B1 anglais est capable de

  • comprendre les éléments essentiels d’un message lorsqu’il énoncé de façon claire, dans un langage standard, encore plus lorsqu’il s’agit de sujets familiers ou sur le voyage, le travail, la famille…
  • se débrouiller dans un pays anglophone
  • exposer un événement, raconter un rêve ou un projet, de manière simple et dans un vocabulaire courant

A ce niveau B1 anglais, vous pouvez commencer à passer les certifications de type TOEIC ou LinguaSkill.

Niveau B2 anglais

Encore ici, le niveau B2 anglais caractérise un « utilisateur indépendant de l’anglais ». C’est le niveau que l’on qualifiera généralement de « niveau courant ». La maîtrise du vocabulaire, des idiomes et de la grammaire n’est pas encore complète. Pour autant, une personne ayant atteint ce niveau ne rencontre pas de grosse difficulté lors de voyage dans un pays étranger, lors d’échange à l’oral avec des anglophones ou pour échanger à l’écrit.

Sur le plan professionnel, c’est le niveau généralement atteint et/ou requis pour les postes à bac +5. C’est le niveau minimum pour les avocats d’affaires ou les managers en entreprise internationale.

Une personne ayant un niveau B2 est capable de

  • comprendre l’essentiel d’un contenu sur un sujet concret ou abstrait, ou une discussion technique sur sa spécialité
  • communiquer avec plus d’aisance et de spontanéité avec un interlocuteur, sans gêne
  • s’exprimer de façon claire sur beaucoup de sujets, émettre son avis sur l’actu, ou donner les avantages et les inconvénients d’un objet / une situation

Niveau C1 anglais

Le niveau C1 anglais définit un « utilisateur expérimenté de l’anglais ». A ce niveau, le voyage est tout à fait possible et ne pose aucun problème. Aussi, l’expatriation dans un pays anglophone peut être envisagée sereinement. Et sur le plan professionnel, ce niveau C1 anglais est supérieur à celui requis pour de nombreux métiers… Sauf pour le pilote de ligne : c’est LE niveau requis.

Une personne ayant un niveau C1 anglais est capable de

  • comprendre des longs textes sur des sujets parfois complexes, et de « lire entre les lignes » (de comprendre donc ce qui est noté de manière implicite)
  • s’exprimer spontanément et couramment, sans avoir à trop chercher ses mots
  • utiliser la langue sans trop de difficultés, dans la vie sociale ou professionnelle
  • s’exprimer sur des sujets complexes de manière claire en utilisant notamment des outils d’organisation et d’articulation de discours

A ce niveau C1 anglais, il est recommandé de passer une certification de type TOEIC ou LinguaSkill.

Niveau C2 anglais

On parle encore ici d’utilisateur expérimenté de l’anglais. Ce niveau C2 anglais est plus souvent atteint par les anglophones eux-mêmes, ou par des francophones qui ont étudié de manière approfondie l’anglais, ou qui ont vécu une longue période dans un pays anglophone.

Sur le plan professionnel, on peut travailler de la même façon en français qu’en anglais. Une personne ayant le niveau C2 anglais est bilingue, elle est ainsi capable de

  • comprendre pratiquement tout ce qu’il entend ou lit, sans faire d’efforts particuliers
  • s’exprimer de manière spontanée et naturelle, sans avoir à chercher ses mots,
  • nuancer des arguments
  • résumer un texte, même long et complexe, de façon cohérente

A ce niveau C2 anglais, il est recommandé de passer le Cambridge Proficiency, c’est le seul examen qui valide ce niveau. Et il faut savoir qu’il est valable à vie.

 

Déterminer votre niveau pour l’améliorer : les conseils d’Abbe

Notre vidéo de conseils

En vidéo, ci-dessous ou visible aussi sur notre page YouTube, Abbe notre professeure d’anglais vous explique comment utiliser le Cadre européen commun de référence en langues pour connaître votre niveau, et faire plus de progrès. Cette vidéo est en anglais mais vous activer les sous-titres, et réduire la vitesse de diffusion si besoin, en cliquant sur l’engrenage en bas à droite.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour plus de conseils en vidéo

Le test d’anglais de MosaLingua

Essayez de vous évaluer vous-même, et de vous situer sur l’échelle de référence en anglais, le CECRL pour connaitre votre niveau d’anglais. Et vous pouvez le faire maintenant et avoir votre résultat dans les 10 prochaines minutes ! Comment ? En passant notre test d’anglais, bien sûr ! Réalisé par notre équipe, ce test basé sur des exercices de compréhension et d’expression orale et écrite vous délivrera une idée de votre niveau sur l’échelle du CECRL. Faites le test !

Commencer le test d’anglais