Ceci est un article invité de Solal qui est passionné par les langues étrangères. Il partage régulièrement ses trucs et méthodes pour apprendre une langue rapidement sur son blog Astuces Langues. Après l’anglais, l’allemand et le japonais, il s’est lancé un nouveau défi : apprendre l’espagnol en 6 mois et en mode low cost. Le budget ? Les 5 € que coûte l’application MosaLingua ! Il vous donne ici ses conseils pour apprendre avec MosaLingua.

conseils pour apprendre avec MosaLingua

10 conseils pour apprendre avec MosaLingua

10-conseils-dun-utilisateur-de-mosalingua-pour-apprendre-une-langue-mosalingua

Vous venez de faire l’acquisition de cette petite app magique qu’est MosaLingua, et vous vous demandez comment l’utiliser le mieux possible ? Vous frappez à la bonne porte !

Cela fait maintenant 3 mois que j’ai lancé mon défi espagnol mais dès le premier mois et demi, Mosa m’avait déjà permis d’apprendre 1400 mots et expressions. J’ai pu mettre tout ça en perspective avec mon expérience de l’apprentissage des langues étrangères pour rassembler 10 conseils indispensables. Je vous révèle aujourd’hui les astuces qui m’ont permis de progresser aussi efficacement ainsi que les pièges à éviter. Suivez le guide 😉

 

1. Utilisez Mosa vraiment tous les jours

Si vous ne retenez qu’un conseil, retenez celui-là. Ça peut paraître évident pour certains mais répéter les fondamentaux ne fait jamais de mal. Un travail quotidien est nécessaire pour progresser vite et pour que les bénéfices de la répétition espacée fonctionnent pleinement.

2. Fixez-vous un objectif de cartes par jour

Cela vous donnera un cadre pour suivre votre progression et, surtout vous éviter d’en faire trop un jour et l’autre pas assez. Pourquoi est-il dangereux d’en faire trop une journée? Eh bien parce qu’avec la répétition espacée, trop de cartes apprises un jour veut dire trop de cartes à réviser un autre, c’est mathématique.

Maintenant quel objectif se fixer ? Ni trop, ni trop peu de cartes. Trop, et vous allez vous dégoutter et vous noyer sous les cartes à réviser. Trop peu et vous n’avancez pas. Bien sûr? c’est à moduler en fonction de vos objectifs. A cause de mon défi, j’avais un rythme de 30 nouvelles cartes par jour mais je le déconseille si vous n’avez pas trop l’habitude. 15 par exemple est un bon compromis.

3. Répétez les phrases à voix haute

C’est important pour acquérir un bon accent. Au besoin, repassez le son de la carte avec le petit bouton prévu à cet effet. Et si vous n’osez pas le faire dans les transports en commun, je peux très bien comprendre. Mais à ce moment là, réservez-vous quelques cartes pour la maison 😉

4. Apprenez aussi les exemples

Sam a eu la très bonne idée de souvent mettre des phrases d’exemple pour les cartes ne comportant qu’un seul mot. Apprenez-les aussi car elles contiennent souvent des formes conjuguées de verbes irréguliers. C’est grâce à ça par exemple, que j’ai retenu que hacer fait hago à la première personne du présent et hice à la première personne du prétérit en espagnol. Et bien sûr, comptez-vous la carte comme fausse si vous ne vous souvenez pas des exemples.

5. Parlez le plus tôt possible pour fixer le vocabulaire en l’utilisant vous-même

C’est une autre clé du fonctionnement du cerveau humain. Pour savoir quoi retenir, le cerveau a besoin de savoir ce qui est important. Comment peut-il le déterminer ? Par la fréquence (merci la répétition espacée) et aussi par le fait que vous l’utilisez vous-même. Alors lancez-vous dès que vous pouvez, sur des forums, sur Lang8 ou Sharedtalk.

6. Exploitez toutes les occasions d’apprendre quelques cartes ou d’en réviser

On trouve souvent du temps pour apprendre une langue là où on s’y attend pas : dans les files d’attente, dans les transports en commun, aux toilettes (!)

7. Concentrez-vous

Vous allez me dire que je ne suis pas votre maman mais concentrez-vous sur la session, c’est important. Pas de musique, de Facebook, de tout autre réseau social ouvert, etc. Votre cerveau a besoin de calme pour assimiler. La musique, c’est bien pour faire des tâches qui ne demandent pas d’utiliser son cerveau activement. Malheureusement, apprendre du vocabulaire demande d’être bien concentré et d’éviter tout bruit ou activité parasite.

8. Privilégiez des séries de 10 cartes plutôt que 5

Sinon les cartes reviennent un peu trop rapidement au cours de la même session. Bien sûr, si vous attendez dans la file des courses, vous n’aurez peut-être pas le temps d’en faire 10 (sauf à carrefour le samedi après-midi), à ce moment-là n’en faites que 5.

9. Révisez quelques cartes dès que vous avez un peu de temps devant vous

Psychologiquement, il est beaucoup plus simple de s’attaquer à 10 cartes toutes les deux heures (c’est vraiment vite fait) qu’à 100 à la fin de la journée (où vous n’avez plus qu’une envie, glander).

10. Apprenez à vous arrêter

Vous avez eu les yeux plus gros que le ventre avec votre objectif de nouvelles cartes par jour et le nombre de cartes à réviser devient incontrôlable ? Sachez tirer le frein d’urgence et arrêtez d’en apprendre de nouvelles jusqu’à ce que « le soufflé soit retombé ». Ne vous inquiétez pas, ça peut parfois durer jusqu’à une semaine.

Pour découvrir 5 autres conseils, rendez-vous sur mon blog. Et n’hésitez pas à partager vos techniques ou votre vécu avec MosaLingua dans les commentaires. Vous pouvez aussi enrichir vos connaissances sur l’apprentissage des langues en jetant un œil à ses articles :