Apprendre une langue en dormant : les résultats de notre étude

Suite à notre étude sur l’apprentissage pendant le sommeil, nous sommes heureux de pouvoir dévoiler les résultats qui répondent à la question : est-il possible d’apprendre une langue en dormant ?
En septembre dernier, un échantillon de nos utilisateurs a testé une nouvelle fonctionnalité introduite dans la dernière version de MosaLingua : le mode « apprendre une langue en dormant » permet d’écouter en boucle des mots/phrases pendant la phase de sommeil léger. Voyons ensemble ce que nous avons découvert !

 

apprendre-une-langue-en-dormant--les-rsultats-de-notre-tude-apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalinguaInfographie : tous les résultats en un coup d’oeil

Vous pouvez lire notre article pour connaître les détails ou bien regarder notre infographie avec les résultats principaux de l’étude.

Cliquez sur l’infographie pour l’agrandir :

apprendre-une-langue-en-dormant--les-rsultats-de-notre-tude-apprendre-une-langue-en-dormant--infographie--mosalinguaj-apps-pour-apprendre-rapidement-l039anglais-l039espagnol-l039italien-l039allemand-et-le-portugais-sur-iphone-ipad-android--mosalingua
Partagez cette infographie sur votre site :

Vidéo : les résultats en 73 secondes

Et voici la vidéo que nous avons préparée pour vous montrer les résultats (activez les sous-titres en français):

Régarder la vidéo sur YouTube

 

Apprendre une langue en dormant : une amélioration de la mémorisation de plus de 40%

Menée pendant le mois de septembre, notre étude avait l’objectif de tester si des activités effectuées pendant le sommeil pouvaient faciliter l’apprentissage d’une langue. Nos résultats confirment les découvertes publiées par l’Université de Northwestern (USA) en 2012 et l’Université de Freiburg (Suisse) en 2015 : être exposé à un mot ou une phrase au cours du sommeil aide à s’en souvenir plus facilement.

Ainsi 67% des participants à l’étude de MosaLingua ont pu améliorer leur performance de mémorisation du vocabulaire d’une langue étrangère grâce à l’exposition pendant la première phase d’endormissement : de plus, la moitié de ces personnes ont obtenu une amélioration de plus de 40 %.

Toutefois, ces améliorations ont été observées pour la mémorisation de mots et phrases que les participants avaient déjà rencontrés auparavant.

En revanche, l’étude a permis de constater qu’il n’est pas possible d’apprendre un mot ou une phrase qu’on ne connaît pas simplement à travers l’étude pendant le sommeil. C’est seulement sur 28 % des participants, qu’un effet positif sur leurs résultats a été constaté ; ce qui amène à penser que, pendant le sommeil, il serait possible seulement de réactiver des connaissances.

 

Les résultats en détails

Tranches d’âge

Ces résultats sont confirmés pour les différentes tranches d’âge, mais il faut signaler que pour les 18-30 ans, nous avons constaté que 80% d’entre eux ont amélioré leurs performances en phase de révision et 40% ont même pu améliorer leurs résultats pour l’apprentissage de nouveaux mots et phrases.

Niveaux

Parmi les débutants (A1) et faux débutants (A2), l’effet positif de la révision de mots/phrases déjà connus est même plus important : 75% des participants ont constaté une amélioration de plus de 40% de leurs performances. A signaler que 63% des personnes avec un niveau intermédiaire ont amélioré leurs performances même pour l’apprentissage de nouveaux mots et phrases.

Sexe

Le sexe ne semble pas influencer l’apprentissage pendant le sommeil : on remarque juste que 75% des hommes ont pu améliorer leurs révisions contre 60 chez les femmes.

 

Le déroulement de notre étude « Apprendre une langue en dormant »

L’expérience s’est déroulée pendant 2 semaines : 136 personnes ont testé une nouvelle fonctionnalité ajoutée dans l’application MosaLingua permettant d’écouter en boucle des mots et phrases pendant la phase de sommeil léger. C’est durant cette phase que notre cerveau est sensible à des stimuli externes.

Les personnes ont été exposées une nuit à des mots qu’elles étaient déjà en train de mémoriser et une autre nuit à des mots qu’elles n’avaient jamais vus auparavant. Ensuite, les performances obtenues le lendemain de la session d’apprentissage nocturne ont été comparées aux résultats des jours précédents.

Les résultats de notre étude confirment les découvertes des recherches universitaires qui nous avaient inspirés. À notre avis, rien peut remplacer l’apprentissage actif d’une langue (à la base de notre méthode Mosa Learning ®) : pour mémoriser de nouveaux mots et phrases, notre attention joue un rôle majeur. Mais les résultats de ce test nous poussent à dire que pour beaucoup de personnes, réviser des mots et phrases déjà appris pendant le sommeil, peut avoir un effet positif. Il s’agit donc d’une modalité d’apprentissage à essayer car elle peut être complémentaire.

La suite de l’étude…

Nous continuerons à étudier les données anonymes de personnes utilisant cette fonctionnalité pour poursuivre la mission exercée depuis la création de la société : tester les moyens les plus efficaces pour apprendre une langue afin de les intégrer dans une méthode complète.

 

Les sources principales de notre étude :

 

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez gratuitement le club de MosaLingua

Plus de 100 000 personnes en profitent, pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit :

Ce article est également disponible en German, Español, Italiano, Português et English.

Articles qui peuvent vous intéresser :

Speak Your Mind

*