Patsy Lightbown* a estimé qu’il fallait entre 12 000 et 15 000 heures à un enfant de 6 ans pour apprendre sa langue natale. Mais combien nous faut-il (à nous, adulte) de temps pour apprendre une langue étrangère cette fois ? Nous nous sommes cette semaine intéressés à cette question que vous vous êtes, j’en suis sure, déjà posée au moins une fois. Notamment avant de vous lancer dans l’apprentissage d’une nouvelle langue. Car il est tout à fait naturel de se demander en combien de temps nous allons pouvoir atteindre notre objectif et ce, quel qu’il soit. Alors, combien de temps pour apprendre une langue ?

 

Combien de temps pour apprendre une langue

« Combien de temps pour apprendre une langue ? » est sans doute la question la plus posée quant il s’agit de l’apprentissage d’une nouvelle langue étrangère. Encore plus dans notre société actuelle. Nous voulons toujours savoir combien de temps prennent les choses, et qu’elle en sera le résultat exact. C’est d’ailleurs cette même envie qui a poussé la création de plats tout préparés, prêts à être dégustés après deux minutes seulement dans le micro-ondes… Et c’est cette même envie qui nous pousse parfois à lire le résumé d’un livre ou à regarder le film… Plutôt que de lire simplement le livre. Avouons-le : nous, humains, sommes impatients. Apprendre une nouvelle langue étrangère peut être décourageant, encore plus lorsqu’on ne sait pas exactement combien de temps cela va prendre.

Alors, on espère que le fait d’évoquer cette question tabou poussera nombreux d’entre vous à se lancer ! Et à apprendre une nouvelle langue. Parce que finalement, la saveur d’un bon petit plat maison est bien meilleure qu’un plat tout préparé, et le livre est généralement toujours mieux que le film, et parler une langue étrangère est un véritable plaisir qui peut vraiment changer votre vie.

Les facteurs déterminants

La réponse, et le temps dont vous avez besoin pour apprendre une langue, dépend de plusieurs facteurs clés que nous vous détaillons ici.

1. Votre objectif

Vous souhaitez apprendre à parler quelques mots d’espagnol pour préparer un voyage ? vous souhaitez parler couramment le mandarin pour votre nouveau boulot à l’international ? ou vous souhaitez savoir vous exprimer à l’écrit dans le cadre d’un mémoire de recherche ? En fonction de votre objectif, et de la priorisation de vos compétences (ce que vous souhaitez savoir avant tout), vous n’aurez pas les mêmes besoins en termes d’heures d’apprentissage. Parfaitement maîtriser la langue peut vous prendre des années alors que se débrouiller avec les bases de la langue peut vous prendre seulement quelques mois. Le temps pour apprendre une langue dépend donc de votre objectif et surtout des compétences visées.

Et vous, quel est votre objectif ?
Et vous, quel est votre objectif ?

 

2. Le temps dont vous disposez

Le temps que vous pouvez dédier à cet apprentissage est un autre facteur déterminant. Bien sûr quelqu’un qui dispose de 3 heures par jour pour apprendre une langue, la maîtrisera bien plus vite qu’une autre personne qui ne dispose que de 10 minutes par semaine… Connaître votre emploi de temps vous aidera beaucoup. Car, sans surprise, plus vous étudierez et plus vite vous apprendrez. Trois mois de travail disons intensif peut vous faire apprendre beaucoup, avancer rapidement, et vous faire passer d’un niveau débutant à intermédiaire. Et, soit dit en passant, le fait d’être consciencieux dans votre travail est la clé. Vous serez surpris de découvrir combien vous pouvez apprendre en travaillant tous les jours, même si vous n’y passez que 10 minutes.

Et si vous pensez ne pas pouvoir dégager de temps pour votre apprentissage, on vous conseille notre article et les astuces de Luca en vidéo qui vous explique où trouver le temps dont vous avez besoin ou encore, comment bien gérer son temps.

3. La difficulté de la langue

Bien qu’il soit difficile de dire qu’une langue est plus simple à apprendre qu’une autre, certaines langues se ressemblent. Résultat : elles demandent moins d’effort au cours de l’apprentissage. Je pense notamment à toutes les langues dites latines telles que le français, l’italien, l’espagnol ou encore le portugais qui trouvent toutes leur origine dans le latin. Si la langue que vous souhaitez apprendre s’apparente (en termes de vocabulaire – racine des mots – ou de grammaire) à votre langue maternelle ou à une autre langue que vous maîtrisez déjà, alors l’apprentissage ne sera que plus rapide.

Au contraire, si vous souhaitez apprendre une langue qui n’a aucun lien (de près ou de loin) avec votre langue natale, il faudra vous prévoir plus de temps. Alors, pour bien répondre ici, il faudra avant tout vous demander quelle langue vous souhaitez apprendre… Un Français souhaitant apprendre le mandarin doit en effet tout apprendre : le vocabulaire, la grammaire, l’alphabet, les chiffres, et j’en passe. Pour apprendre le chinois mandarin ou le coréen par exemple, il devra être bien préparé, travailler de manière intensive, et ainsi, il pourrait atteindre un niveau conversationnel en, disons, un an. Un Français qui souhaite apprendre l’espagnol, au contraire, est avantagé. Il mettra moins de temps pour apprendre la langue, car ces deux langues ont la même origine, et ont de nombreuses similarités en termes de racines ou même d’utilisation de la grammaire. Il pourra atteindre ce même niveau, conversationnel en, disons, 3 mois environ (avec bien sûr, la bonne méthode et les bons outils).

4. La connaissance de l’apprentissage

Dans la même idée, le fait d’avoir déjà appris une langue étrangère facilite le processus d’apprentissage. Vous passerez moins de temps pour apprendre une langue, si vous en avez déjà apprise une. Même si elles ne se ressemblent pas, vous avez déjà la méthode et vous connaissez les principales étapes pour apprendre une langue.

Pour apprendre une langue rapidement : faire preuve d'organisation et de méthode !
Pour apprendre une langue rapidement : faire preuve d’organisation et de méthode !

 

5. L’organisation, les méthodes et les techniques utilisées

Toutes les méthodes d’apprentissage ne permettent pas d’atteindre le même niveau, du moins d’apprendre la même chose. Et toutes ne permettent pas de maîtriser une langue à la même vitesse. Je m’explique : une personne qui lit en portugais, regarde la télé en portugais, écoute des chansons portugaises, et révise 30 minutes de portugais par jour aura besoin de beaucoup moins de temps pour maîtriser le portugais qu’une autre personne qui, par exemple, lit quelques mots de vocabulaires tous les deux jours. De la même façon, une personne qui choisit de partir à l’étranger apprendra plus rapidement qu’une personne qui choisit de suivre des cours dans sa ville. La méthode joue énormément, tout comme les techniques utilisées et les outils à disposition. D’où la nécessité de bien choisir sa méthode d’apprentissage.

6. Votre motivation 

Sacré facteur que la motivation. Pourquoi voulez-vous apprendre une nouvelle langue étrangère ? Pour le travail, pour vivre dans un pays étranger, juste pour le fun ? Toutes les motivations sont bonnes. Mais toutes ne sont pas égales. Certaines ont en effet plus d’impact et de pouvoir que d’autres. Mais encore une fois, tout dépend de chacun. Il est certain que plus nous sommes motivés, et plus nous apprenons vite. Je dirais même plus : plus nous sommes motivés, et mieux nous apprenons.

Et là se trouve la clé : quand vous commencerez à voir des résultats, vous verrez que votre motivation continuera à grandir, et vous verrez qu’inconsciemment, vous travaillerez encore plus. Il suffit d’activer ce cercle vertueux, et vous verrez que vous apprendrez « plus vite ».

7. Le plus déterminant : vous

Car la motivation, le temps dont vous disposez, l’organisation… Tous ces facteurs dépendent essentiellement de vous. Dans une vidéo, Luca, co-fondateur de MosaLingua, revient justement sur certains de ces facteurs. Et pour vous aider à répondre à la question, combien d’heures avez-vous besoin pour apprendre une langue, il vous pose 4 questions principales :

  • Quel niveau voulez-vous atteindre ?
  • A quel point la langue cible est similaire / différente de votre langue natale ?
  • Combien de temps pouvez-vous accorder à cet apprentissage ?
  • A quel point êtes-vous motivés ?

Luca parle lui-même 6 langues (anglais, français, espagnol, portugais, roumain et allemand), alors le moins que l’on puisse dire est qu’il connaît un peu la question… Vous pouvez regarder cette vidéo avec les sous-titres en anglais, français ou dans une autre langue. Il suffit de cliquer sur l’engrenage en bas à droite et de choisir la langue de votre choix.

 

 

Combien d’heures faut-il pour apprendre une langue ?

Beaucoup de gens (experts ou non) pensent savoir combien de temps pour apprendre une langue. Et entre nous, leurs estimations varient beaucoup…

L’opinion du FSI

On cite souvent l’échelle du Foreign Service Institute’s School of Language Studies. Ils ont en effet estimé que l’apprentissage d’une langue prenait entre 600 et 2200 « heures de classe », en fonction de la proximité / ressemblance de la langue cible par rapport à la langue anglaise. Ils ont ainsi divisés les langues les plus « communes » en 4 catégories. La catégorie I étant la plus similaire à l’anglais, et la catégorie IV, la moins similaire (et super-hard, plus dure, à apprendre).

Catégorie I aussi appelée « World Languages » regroupe des langues telles que le français, l’italien, l’espagnol, et le portugais, ainsi que d’autres langues du Nord comme le danois ou suédois.

L’allemand se retrouve dans la catégorie II, tout comme l’indonésien et le dialecte swahili (pour en citer quelques uns). Le FSI estime que ces langues nécessitent 36 semaines de travail intensif pour être apprises (par un anglophone).

La troisième catégorie, appelée « Hard Languages » regroupe la plupart des autres langues (comme le grec, le russe, le vietnamien, et le polonais). Ils estiment que l’on doit passer 44 semaines de travail intensif pour maîtriser cette langue.

Enfin, la catégorie IV regroupe le chinois, le japonais, le coréen, et l’arabe. Le FSI estime qu’il faut plus de 88 semaines pour apprendre ces langues.

L’opinion de Cambridge

Une autre estimation nous vient d’un nom prestigieux et bien connu, Cambridge, avec le Cambridge Assessment English exam board. Leurs estimations sont basées sur le Cadre Européen Commun de Référence qui classe les niveaux en langues, de A1 à C2. Ils estiment qu’il faudrait à un débutant, de 180 à 200 heures d’apprentissage guidé pour passer au niveau A2. Et, toujours selon ce modèle, il faudrait à un débutant entre 1000 et 1200 heures de travail pour atteindre le plus haut niveau de maîtrise de la langue C2.

Ces données sont intéressantes, mais nous pensons chez MosaLingua que cela dépend beaucoup de la langue apprise et de sa proximité avec la langue natale de l’apprenant. Car si ces données étaient exactes, beaucoup de ceux qui ont appris anglais à l’école seraient bilingues aujourd’hui…

L’opinion de MosaLingua

Bon, bien que nous aimons les langues, nous pouvons tenter quelques formules de Maths… Surtout pour répondre à cette question. Abbe, notre professeur d’anglais, s’est basée sur les questions posées par Luca dans sa vidéo ainsi que, ce que nous recommandons souvent, à savoir 20 minutes de travail par jour. Elle en est arrivée à cette formule – que vous pouvez vous même utiliser pour savoir combien de temps pour apprendre une langue. La langue de votre choix qui plus est. Pas d’inquiétude, même si les Maths, ce n’est pas votre truc, l’équation est très simple. 

60 heures x N = Une approximation du nombre d’heures dont vous avez besoin pour apprendre les langues 

Bien sûr, on vous montre comment Abbe en est arrivée là. Mais globalement, il faut multiplier par 60 le facteur que vous aurez atteint en répondant aux questions de Luca (dans sa vidéo).

Avant tout, pourquoi 60 ? Chez MosaLingua, nous considérons qu’il faut entre 10 et 20 minutes de pratique par jour pour faire des progrès dans l’apprentissage d’une langue. Si vous apprenez 10 flashcards MosaLingua par jour (10 minutes), vous aurez appris 1800 mots et expressions après 6 mois de pratique (plus 10 minutes de révisions pour être sûr de ne pas oublier). Donc, cela nous donne : 20 minutes de travail par jour x 7 jours dans la semaine x 26 semaines = approximativement 60 heures. Et 1800 mots, ça en fait des mots pour s’exprimer !

Revenons maintenant sur les réponses aux questions de Luca. Abbe a créé des échelles, il suffit de vous « auto-évaluer » à chaque fois sur ces échelles, pour trouver votre N. C’est parti ?

1. Quel niveau souhaitez-vous atteindre ?

1– débutant, 2– débutant intermédiaire, 3– conversationnel, 4– intermédiaire, 5– intermédiaire avancé, 6– avancé

2. A quel point la langue cible est similaire / différente de votre langue natale ?

1– très similaire, 2– assez similaire, 3– assez différente, 4– très différente

4. (on revient sur le 3 ensuite…) A quel point êtes-vous motivés ?

1– SUPER motivé, 2– très motivé, 3– motivé, 4– assez motivé, 5– on m’oblige à m’apprendre une langue (mais ce n’est pas vraiment recommandé 😉 )

Ensuite, additionnez ces chiffres obtenus, et multipliez le total par 60 heures. 

Pour revenir à la question 3 :

Une fois que vous savez combien d’heures vous avez besoin pour apprendre une langue, vous pouvez les répartir comme vous le souhaitez dans votre emploi du temps. Tout dépend de « pour quand vous avez besoin de connaître la langue ». Cela dit, on vous conseille de les répartir de manière uniforme. Plutôt que, disons, une session intensive de 15 heures de travail une fois par mois, puis plus rien, préférez 30 minutes d’apprentissage par jour pendant un mois. Finalement, vous passerez autant de temps à étudier… Mais au moins, vous retiendrez plus facilement ce que vous apprendrez. Et surtout : vous risquez moins le burn-out !

Cette équation est valable si vous êtes un vrai débutant. Et bien sûr, il y a des tas d’autres facteurs qui peuvent influencer et déterminer le temps pour apprendre une langue… La méthode utilisée, ainsi que les outils par exemple, sont très importants et vous permettront d’optimiser au moins votre temps. En fonction de vous, de votre expérience, rien ne vous empêche d’ajouter plus de variables et de définir vos propres échelles. Avec des facteurs tels : votre expérience dans l’apprentissage des langues, d’autres langues que vous connaissez déjà, si la langue choisie est parmi les plus dures à apprendre, votre aptitude à vous concentrer, la probabilité de votre emploi du temps à varier, mais aussi la nourriture, la fatigue…

Calculez de combien de temps vous avez besoin avec la formule de MosaLingua

Voyons… Revenons sur l’expérience de Luca, dont il parle notamment dans cette vidéo. Il dit qu’il a atteint le niveau B2 en français, en partant de 0 et en étudiant très sérieusement pendant 5 mois (environ 3 heures par jour). Est-ce que la formule d’Abbe (c’est comme ça qu’elle va s’appeler maintenant) fonctionne ?

Avant tout, il faut définir le N de Luca. Il voulait atteindre le niveau B2, ce qui se traduit par un 4 sur notre échelle. Le français est assez proche de sa langue natale, l’italien, donc on lui attribue le 1. Enfin, sa motivation. S’il était prêt à consacrer 3 heures par jour à l’apprentissage du français, on peut dire qu’il était assez motivé. On mettra un 2 sur notre échelle… Donc : 4 + 1 + 2 = 7.

60 heures x 7 = 420 heures.

Si on répartit ces 420 heures sur 5 mois, soit environ 150 jours, cela fait une moyenne de 2,8 heures par jour… Plutôt proche de la réalité, n’est-ce pas ? Mais n’oubliez pas : après ces premières heures d’apprentissage initiale, vous devez passer du temps encore tous les jours pour continuer à progresser. Voire vous fixer de nouveaux objectifs.

 

Nos astuces pour apprendre une langue rapidement

Si votre objectif est d’apprendre une langue rapidement, du moins d’en maîtriser l’essentiel en quelques semaines, voici quelques autres astuces à suivre.

 

Astuce n°1 : Se focaliser sur le vocabulaire le plus utilisé et plus utile pour vous

En fonction de votre objectif, l’idée est de commencer par l’essentiel : les quelques mots et les quelques phrases dont vous avez besoin en priorité pour partir en vacances, envoyer votre candidature dans une entreprise internationale, ou autre. Tout en sachant que, selon la loi de Pareto, 20 % des choses apprises vous serviront dans 80 % des cas. Concentrez-vous donc, pour commencer sur ces premiers 20 %. Comment définir ces 20 % ?

Vous pouvez utiliser ce que l’on appelle les listes de fréquences, à savoir des listes de vocabulaire créées à partir des mots les plus fréquemment utilisés dans des thèmes donnés. En gros : priorité aux mots les plus souvent utilisés ! Cet article Wikipédia regroupe des listes de fréquences pour de nombreux sujets tels que la poésie, les films ou encore les épisodes des Simpson.. En fonction de votre objectif, vous pouvez également vous tourner vers les guides de conversation MosaLinguaCes guides, gratuits, vous donnent des listes des mots les plus fréquemment utilisés dans différents sujets : loisirs, tourisme, sentiments, etc. A vous de choisir votre liste de fréquences à vous, en fonction de vos objectifs bien sûr.

Astuce n°2 : Réviser régulièrement

Courbe de l'oubli : à apprendre par coeur !
Courbe de l’oubli : à apprendre par coeur !

Nous avons vu ensemble que le temps pour apprendre une langue dépend, entre autres choses, du temps dont vous disposez. Bien sûr, plus souvent vous apprendrez et plus vous maîtriserez rapidement la langue.

Mais l’idée derrière cette astuce est aussi qu’il est essentiel de réviser régulièrement ce qui a été précédemment appris. Quand nous disons « pratiquer », cela signifie aussi apprendre et réviser. Autrement dit, il est inutile d’apprendre un mot par coeur un jour, et de le zapper totalement ensuite. Non, pour que ce mot rentre de manière définitive, ou presque, dans votre cerveau, pour qu’il reste gravé dans votre mémoire à long terme, il est recommandé de le réviser autant de fois que le soumet le Système de Répétition Espacé. 

Astuce n°3 : Eviter la grammaire dans les premiers temps

Pour commencer, et pour apprendre une langue rapidement, l’étude de la grammaire n’est pas importante. Chez MosaLingua, nous pensons que le plus important dans l’étude d’une langue est de commencer par écouter la langue, les sons, les mots et les phrases, et tenter de répéter ces mêmes sons, mots et phrases pour les mémoriser. La grammaire vient dans un deuxième temps, lorsque vous trouverez nécessaire de structurer votre discours.

Astuce n°4 : Alterner entre pratiques passives et pratiques actives

Qu’entendons-nous par ces deux termes ? Les pratiques passives regroupent tout ce qui vous permet de vous immerger dans une langue, tout ce qui vous permet de vous créer un environnement étranger. Tout ce qui est de l’ordre de l’écoute. Je pense notamment à écouter la radio étrangère, à regarder la télé dans la langue cible, ou encore des films et des séries en V.O. L’objectif est véritablement de vous créer un environnement favorable à l’écoute de la langue cible pour favoriser la mémorisation des sons pour commencer, voire des mots et des phrases.

Les pratiques passives sont, selon nous, importantes voire essentielles mais elles ne suffisent pas à apprendre sur le long terme, et comme il se doit, une langue étrangère. Pour que ces pratiques soient efficaces, et pertinentes, vous devez les coupler à des pratiques actives. Lorsque nous pensons pratiques actives, nous pensons plutôt ici à tout ce qui est oral. Parler, tout simplement ! Tchatter, trouver des correspondants sur le web, discuter à des natifs dans les bars… Une langue n’est maîtrisée qu’à partir du moment où elle est utilisée.

Vous verrez que vous aurez besoin de beaucoup moins de temps pour apprendre une langue, une fois que vous aurez commencé à l’utiliser ! Pour apprendre plus rapidement, vous devrez l’utiliser fréquemment (et parler le plus possible).

Astuce n°5 : Pratiquer dès que possible

Une langue n’est pas une connaissance mais une compétence. Cela veut dire que si vous voulez progresser, il faut pratiquer ! Il n’y a pas de secret. C’est comme apprendre à jouer au tennis : vous ne ferez pas de progrès si vous vous limitez à lire un manuel, sans jamais aller sur un terrain et prendre une raquette dans vos mains.

Alors, nous vous conseillons vivement de pratiquer le plus tôt possible. Aujourd’hui, si vous voulez gagner du temps pour apprendre une langue, il est vraiment facile de trouver des natifs pour faire un tandem linguistique ou des tuteurs pour avoir des cours en ligne.

Pour aller plus loin

A la recherche d’autres astuces pour gagner du temps pour apprendre une langue, rendez-vous sur

Loin de nous l’envie de créer un challenge pour savoir lequel d’entre vous sera le plus rapide à apprendre une langue, mais n’hésitez pas à nous faire parvenir (dans les commentaires) vos astuces et autres conseils pour apprendre une langue… rapidement. Et bien sûr, n’hésitez pas à tester notre formule et à nous partager le résultat dans les commentaires. Nous serions ravis de découvrir que cela fonctionne pour beaucoup d’entre vous. Et merci aussi de penser à noter cet article 😉 pour encourager l’auteur !

*Patsy Lightbown, professeur au département d’Education de l’Université Concordia à Montréal. Great expectations: Second language acquisition research and classroom teaching (1985). d