Prononciation Anglaise

Nous avons regroupé ici tous les conseils et les meilleures ressources du net pour vous aider à améliorer votre prononciation en anglais :

 

Pourquoi il est important d’améliorer sa prononciation anglaise^

Beaucoup de personnes ne se rendent pas compte de l’importance d’améliorer sa prononciation anglaise. De plus, certaines personnes ne veulent pas faire d’effort, car on dit que l’accent français est sexy. Cela peut être vrai, mais seulement si l’accent est très léger (lire cet article), sinon, c’est plutôt ridicule, voir incompréhensible.

Voici donc quelques raisons d’améliorer son accent :

Pour bien se faire comprendre lorsque l’on parle anglais^

C’est la raison la plus évidente. On apprend une langue pour communiquer. Evidemment, entre francophones, on se comprend bien lorsqu’on prononce l’anglais « à la française », mais c’est incompréhensible pour les autres… Attention, je ne parle pas ici d’accent français : un léger accent n’est pas gênant pour la compréhension… Et je ne parle  pas non plus des différences entre les accents british ou américain. Je parle bien de mauvaise prononciation.

Un exemple personnel:
Goin' homeIl y a quelques années, je m’étais mis dans la tête que heavy se prononçait « Hyvy » an lieu de « Hévy ». Du coup, l’autre fois, j’ai dit à un personnel de l’aéroport « Be careful, my luggage is « Hyvy ». Évidemment, il n’a rien compris et il s’est cassé le dos en soulevant ma valise 🙂 Cela peut paraître ridicule, mais je sais qu’il y a beaucoup de mots que l’on a mémorisés avec une mauvaise prononciation. J’ai vu de nombreux autres cas comme celui-ci (avec moi ou d’autres Français). Le plus connu étant « I am hungry » (j’ai faim) et « I am angry » (je suis en colère). Des mauvaises prononciations peuvent générer des situations plutôt embarrassantes !

De plus, ces incompréhensions peuvent générer une frustration des deux côtés. Et cela peut entraîner des a priori négatifs par rapport à la langue qui sont très mauvais pour la motivation (ex. « je suis nul en anglais », « je n’aime pas l’anglais », « au secours, je dois participer à un entretien en anglais », etc.)

Car une mauvaise prononciation donne l’impression d’être mauvais en anglais^

On peut avoir 18/20 au Bac en anglais, mais donner une très mauvaise impression à l’oral. En effet, prenons l’exemple de 2 personnes qui passent un entretien d’embauche en anglais :

  • une personne avec un bon niveau scolaire, mais peu de pratique :
     Il a un très bon niveau grammatical, un vocabulaire ample, mais une mauvaise prononciation
  • l’autre avec un niveau scolaire basique, mais pratiquant régulièrement :
    Il a un niveau grammatical très basique, un vocabulaire d’environ 1500 mots, mais une bonne prononciation

Très souvent, celui qui a un très bon niveau scolaire ne va pas parler de manière fluide, car il sera sans cesse en train de chercher la bonne règle de grammaire ou le mot exact. Donc il va parler lentement, avec de grandes pause, au prix d’un grand effort intellectuel, et sa mauvaise prononciation fera qu’il sera difficile de comprendre certains mots.

Et l’autre a un accent correct et parle de manière fluide, même s’il utilise des structures de phrases très simples, et que parfois il est obligé de contourner un manque de vocabulaire en faisant une phrase ou en utilisant plusieurs mots.

D’après vous, lequel des deux sera embauché pour son anglais ? Le deuxième bien sûr, car une bonne prononciation donne tout de suite l’impression d’un niveau avancé.

Parce que c’est un des moyens les plus faciles d’augmenter son niveau en anglais^

Vous pouvez passer des années à faire des exercices de grammaire, à étudier la langue de manière scolaire, sans être capable de parler correctement après.
Par contre, il suffit de moins de 10 minutes par jour de travail pour améliorer de façon significative sa prononciation en anglais. Il y a une partie plus complète un peu plus loin, mais voici en gros les 4 étapes pour améliorer sa prononciation

  1. 6837290750 a470975914 300x225 Notre accent français en anglais, ridicule ou sexy ?Etudier les différents sons anglais, en insistant sur les sons qui n’existent pas en français. Il existe une très bonne ressource pour cela
  2. Ré-apprendre la prononciation des mots les plus courants. Cela prend peu de temps avec la méthode MOSA Learning
  3. Pratiquer l’écoute, avec des podcasts, des films ou séries en VO, ou des audiobooks
  4. Pratiquer l’oral en parlant avec des correspondants ou des amis anglophones

En suivant ces 4 étapes, vous allez pouvoir avoir une très bonne prononciation en anglais. Cela ne va pas vous prendre des années, mais surtout, c’est quelques chose de fun, agréable et gratifiant !

Pour être plus crédible dans un contexte professionnel^

Avec la mondialisation, la plupart des gens sont amenés à travailler dans un contexte international. Et la plupart du temps, dans une réunion, ce sont les Français qui sont les pires en anglais, et cela ne fait pas sérieux. C’est très difficile d’êtres pris au sérieux, de convaincre, ou d’être crédible lorsqu’on a un accent français à couper au couteau. Je vous conseille de lire l’article sur notre accent : ridicule ou sexy ?

Pourquoi nous avons du mal avec la prononciation en anglais ?^

Parce que le système scolaire et notre environnement ne nous aident pas^

Doofstommen-onderwijs / Education for the deaf-and-dumb

Voici quelques raisons qui font que la plupart des Français ont une très mauvaise prononciation anglaise :

  • A l’école, on n’insiste pas assez sur l’oral, et trop sur la grammaire et l’écrit
  • La plupart de nos profs d’anglais sont français (avec un accent), car l’examen d’entrée pour être prof d’anglais est très difficile pour les anglophones (ils doivent aussi avoir un niveau de français parfait)
  • En France, lorsqu’un mot anglais arrive dans la langue française, on le prononce à la française (la plupart du temps), donc on prend de mauvaises habitudes. Et souvent, si quelqu’un prononce un mot anglais avec l’accent, on se moque de lui (ex. « genre, l’autre, il se prend pour un Américain » 😉
  • Nous sommes assez peu exposés à l’anglais, surtout si l’on compare avec d’autres pays qui ont beaucoup de chaînes TV en anglais, et qui ont une langue minoritaire, comme les Hollandais ou les pays nordiques.

Parce qu’il est impossible de deviner la prononciation d’un mot anglais en le lisant^

La difficulté de l’anglais est assurément la prononciation. Vous ne me croyez pas ? Regardez plutôt :

  1. en espagnol, il y a environ 35 sons différents et 38 manières de les écrire.
  2. en français, il y a 32 sons et plus de 250 manières de les écrire.
  3. en anglais, il y a plus de 44 sons et plus de 1100 manières de les écrire

L’anglais possède plus de 1100 manières d’écrire 44 sons, il est donc impossible de se fier à l’orthographe pour deviner la prononciation. Et un même groupe de lettres peut se prononcer totalement différemment en fonction du mot. Cela signifie qu’il faut apprendre par coeur la prononciation de chaque mot.

Parce que l’anglais possède 17 sons qui n’existent pas en français^

Et oui, l’anglais possède 17 sons qui n’existent pas du tout en français. Ces sons sont difficiles à prononcer pour nous, car très souvent, notre appareil vocal n’est pas habitué à les produire.

Mais ce n’est pas tout. De plus notre appareil auditif (l’oreille) n’est pas non plus habituée à écouter ces sons et à les différencier. Notre cerveau a tendance à les assimiler au son le plus proche au français.
C’est pour cela que, même en essayant de répéter des enregistrements faits par des natifs, on a souvent tendance à mal prononcer (et on ne s’en rend pas compte).
Pourtant, à la naissance, notre cerveau était capable de distinguer tous les sons. Mais pour des raisons d’efficacité, notre cerveau a éliminé petit à petit tous les sons qui ne servent pas à la prononciation de la langue française.

Pour bien se rendre compte de la difficulté, on peut prendre en exemple les gens qui apprennent la langue française. Dans l’équipe de MosaLingua, il y a plusieurs professeurs qui enseignent le français à des hispanophones. Et les hispanophones ont de grosses difficultés pour entendre la différence entre le v de voiture et le b de bateau. Encore plus difficile pour eux, les différentes nasales comme le an, in, un.
Pour nous, c’est très facile, car nous sommes habitués dès la naissance à les distinguer.
Donc dites-vous que nous sommes dans la même situation que ces élèves par rapport à l’anglais.

 

Comment avoir une bonne prononciation en anglais ?^

Pour bien prononcer l’anglais, il faut être conscient de ces nouveaux sons, des nuances, des différentes intonations, accent tonique et du rythme de la langue. L’enseignement de l’anglais à l’école a tendance à mettre trop d’importance sur l’écrit et pas assez sur l’oral et la prononciation. Or, la prononciation et la phonétique sont bien plus importantes que la grammaire pour se faire comprendre en anglais. Pour défendre les professeurs, je dirais que ce n’est vraiment pas facile de pratiquer l’oral dans une classe en sureffectif avec des élèves dispersés. Mais vous, vous êtes dans la situation idéale, vous vous êtes pris en main et avez pris la décision de vous améliorer en anglais. Et je peux vous dire que ce n’est pas du tout insurmontable, avec une bonne méthode et en faisant des petits exercices chez vous, vous pourrez avoir un très bel accent.

Souvent, on ne se rend pas vraiment compte de ses erreurs de prononciation, jusqu’au jour où l’on étudie la phonétique de l’anglais et que l’on s’enregistre… Faites l’essai ! Mais avoir une mauvaise prononciation n’est pas une fatalité. Il est même assez facile de corriger les plus grosses erreurs que font la majorité des francophones. Ensuite, tout dépend du niveau de perfection que l’on veut atteindre. Voici les 3 grosses étapes pour améliorer son accent :

1 – Apprendre un minimum de phonétique anglaise^

  • prendre conscience de tous les sons en anglais qui n’existent pas en français (bien souvent, notre cerveau ne distingue même pas ces sons)
  • prendre conscience des différentes intonations, de l’accent tonique et du rythme de la langue
  • entraîner nos oreilles (ou plutôt notre cerveau) à distinguer ces nouveaux sons et entraîner notre appareil vocal à les reproduire.
    Pour cette étape, nous conseillons la méthode Réussir à l’oral en anglais conçue spécifiquement pour les francophones

2 – Apprendre la prononciation correcte du vocabulaire de base^

  • apprendre de nouveau le vocabulaire que l’on connait déjà, mais en se concentrant sur la prononciation. Nous vous conseillons l’application MosaLingua qui possède des enregistrements sonores pour chaque mot et qui optimisera automatiquement votre apprentissage en fonction de vos difficultés grâce à la méthode SRS

3 – Pratiquer^

Cela peut paraître une tâche insurmontable, mais cela ne l’est pas. Et c’est possible à n’importe quel âge ! Je vous assure que vous allez prendre du plaisir à vous entraîner à imiter l’accent anglais, et vous allez vraiment gagner en assuranceLa peur de ne pas se faire comprendre, et la honte de son accent sont souvent citées par les gens qui n’osent pas s’exprimer à l’oral.

Il faut savoir qu’il vaut mieux apprendre la prononciation le plus tôt possible. Car si vous continuez à apprendre et pratiquer l’anglais sans être conscient de ces nouveaux sons, des différentes intonations, accentuation et du rythme de la langue, vous mémoriserez la prononciation d’une façon erronée. Et lorsque vous déciderez qu’il est temps d’avoir un accent correct en anglais, il faudra perdre les mauvaises habitudes, et réapprendre la prononciation correcte.

Dans la dernière mise à jour gratuite de l’application MosaLingua, nous avons ajouté des fiches pour vous aider à améliorer la prononciation en anglais. Car, même s’il est parfois dur de perdre des mauvaises habitudes de prononciation, à force de répétitions, cela finit par rentrer (merci le SRS de MosaLingua !). Et je vous conseille une excellente méthode spécialement dédiée aux francophones, pour améliorer sa prononciation et son accent : Réussir à l’oral en anglais

 

Les meilleures ressources sur le net pour la prononciation^

Les sites pour connaitre la prononciation d’un mot ou d’une phrase^

Screenshot 2014-02-19 15.37.39Wordreference : un dictionnaire en ligne très bien fait. En plus de la définition du mot, il affiche la prononciation en anglais américain ou british. Il suffit juste de cliquer sur le petit haut parleur à droite du mot. Et il y aussi l’écriture en alphabet phonétique, très utile également. Un must !

Screenshot 2014-02-19 15.44.15Rhinospike : Ce site permet d’obtenir la prononciation d’une phrase ou même d’un passage de texte en entier par un natif.
Le site est  gratuit et fonctionne sur l’échange. Vous demandez de prononcer un texte en anglais et, en échange, vous prononcez un texte en français pour quelqu’un d’autre. C’est le même principe que Lang-8 (qui est très bien pour se faire corriger ses textes en anglais)

Les sites pour travailler la prononciation anglaise^

Réussir à l’oral en anglais :  La formation très complète de Fabien Snauwaert qui vous guide pas à pas pour vous exprimer comme un bilingue en anglais. Très bien faite, et spécialement étudiée pour les francophones qui veulent s’améliorer à l’oral (contrairement à tout ce qui se trouve sur le net). La partie sur la prononciation est excellente. Et nous avons créé des fiches issues de cette formation dans notre application mobile pour apprendre l’anglaise.

Screenshot 2014-02-19 16.33.15

Rachel English Videos : Les vidéos de Rachel sont excellentes. Et sa série sur la prononciation est très utile. Je recommande :

Screenshot 2014-02-19 16.22.33

Manythings : Un site moche mais très pratique pour entraîner son oreille à différencier des sons qui peuvent sembler identiques pour nous. Je conseille vraiment les exercices des pairs avec le quizz pour s’entraîner à différencier des mots proches. Cf copie d’écran:
Screenshot 2014-02-19 16.13.49

English Pronunciation Pod : Un podcast de 92 épisodes uniquement sur la prononciation de l’anglais américain. A chaque épisode, un point particulier de la prononciation anglaise est traité. Par exemple, les différentes prononciations de <ou>- « county » vs. « country » ou encore l’utilisation des contractions, etc. A savoir : le podcast est entièrement en anglais.

 

BBC prononciation anglaisBBC Prononciation : si vous voulez apprendre la prononciation de l’anglais de la BBC (Londres), ce site contient d’excellentes ressources (vidéos, sons, exercices) pour pratiquer. Si vous ne savez pas quel accent apprendre (entre l’accent américain et anglais, je vous conseille de lire cet article

 

Vous avez aimé cette page ?

Vous allez adorer le club de MosaLingua

Des milliers de personnes en profitent et pourquoi pas vous? C’est 100% gratuit:


crédit photo (CC) : microphone : Brendan Biele, blackboard : cdcoppola, sexy mouth: By: Emilian Robert Vicolenfant sourd: Nationaal Archief, étudiants : Simon Fraser

 

 

Ce article est également disponible en Italiano et Português.